Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Caserne CQ, puis Gribeauval

Dossier IA55000551 réalisé en 2018

Fiche

1-leur désignation par lettre majuscule affectée de la minuscule "g" (Gribeauval) est celle du plan au 1/2000e (s.d. vers 1950 ?) de l'Atlas des Bâtiments Militaires, Verdun, provenant du fonds de l'Etablissement du Génie de Nancy (2004-2006) ; Il constitue, au moment de l'étude, le document graphique le plus ancien connu relatif à l'édifice. Une reproduction se trouve dans le bureau PT, classement : architecture militaire 55, 57, commune de Thierville-sur-Meuse (quartiers Niel-Thouvenel-Holbeck-Gribeauval : ensemble de 4 casernes édifiées entre novembre 1912 et le courant de l'année 1914 ou après ?)

2-leur appellation (historique ; légende des planches photographiques) est conforme à leur usage primitif, connu par leur désignation en 1950, encore identifiable actuellement (ex : bâtiments-troupe ; manège ; écuries ; cuisine ; prison...) et, éventuellement, par leur emplacement (anciennes selleries Ig et Hg, désignées "magasins"), mais dont la situation, entre les bâtiments-troupe et les écuries, suggère fortement un usage premier conforme aux dispositions relatives à l'instruction ministérielle du 30 mai 1907 et à l'observation d'autres casernes d'artillerie de ce type édifiées sur l'ensemble du territoire national. Les salles d'astiquage des harnachements, formant le 6eme vaisseau des écuries-docks, semblent ne pas avoir été observés ailleurs à cet emplacement ; la présence de nombreuses fenêtres, sur leurs façades Nord, accrédite cette hypothèse.

3-le bâtiment non identifié Dg (désigné "bureau" en 1950) pourrait avoir été initialement un réfectoire à l'usage des sous-officiers.

4-l'hypothèse relative à une édification postérieure à 1914 des bâtiments B4 (bâtiment-troupe) et de l'écurie-dock à 6 vaisseaux Og (disparue), formulée dans l'historique, s'appuie sur 2 éléments distincts :

a)-le groupement des fractions détachées d'un régiment, dans une même résidence de garnison ou non, s'opère traditionnellement à l'échelle du groupe tactique (3 batteries pour l'artillerie).

b)-le groupe de canevas de tir au 1/20.000e (Verdun), offre dans une édition de 1918, un degré de précision particulièrement détaillé ; il mentionne fidèlement l'ensemble des bâtiments des quartiers Niel-Holbeck-Thouvenel-Gribeauval, sauf

les 2 bâtiments précités.

Précision dénomination caserne d'artillerie de campagne
Appellations CQ, puis Gribeauval
Parties constituantes non étudiées corps de garde, prison, réfectoire, cuisine, écurie, manège, infirmerie, bains douches, sellerie
Dénominations caserne
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 55 - Charny-sur-Meuse
Adresse Commune : Thierville-sur-Meuse
Adresse : rue des Cheminots
Cadastre : 2919 AV 419, 420, 427, 430, 441 Y compris emprise du chemin d'isolement.

Caserne édifiée à la suite de la D.U.P. du 14 juin 1913 incluant la caserne d'infanterie Niel (étudiée : IA55000698) située sur sa bordure Est. Son exécution intervient à partir de juillet 1913 ; les travaux sont confiés à Alfred Chouard, entrepreneur à Rouen (76) et semblent achevés dans les premiers mois de 1914. La partie Est et Nord-Est de son emprise occupe l'emplacement d'une ancienne carrière de pierre, dont le profil de l'excavation, encore partiellement perceptible, se traduit par un niveau de sol largement inférieur (environ 2, 00 m) à celui de la caserne Niel. Destinée au logement de fractions d'un régiment d'artillerie de campagne (4 batteries montées), elle se compose principalement de 4 bâtiments-troupe à distribution intérieure conforme à la circulaire ministérielle du 30 mai 1907 ; de 3 écuries-docks à 5 vaisseaux de 28 (?) chevaux avec vaisseau supplémentaire abritant une salle d'astiquage des harnachements ; de 2 selleries ; d'une cuisine ; d'un réfectoire ; d'une infirmerie hommes et de douches. L'édifice pourrait avoir été initialement conçu pour 3 batteries, comme le laisse supposer l'ordonnancement des 3 bâtiments autour de la cour et la présence d'un réfectoire à 3 entrées distinctes. Désignée initialement "CQ", la caserne prend, dès avant 1922, le nom de Gribeauval, en souvenir de Jean-Baptiste Vaquette de Gribeauval (1715-1789), réformateur de l'artillerie en France. Probablement endommagé par faits de guerre entre février 1916 et 1918, la caserne Gribeauval a peut être fait l'objet d'une reconstruction partielle à partir de 1920. La désaffectation, au début des années 2000, de la caserne NIel et sa rétrocession à la communauté de communes de Verdun ont entraîné l'aliénation, au profit de la commune de Thierville, d'une partie du quartier Gribeauval. Un certain nombre de bâtiments y ont été détruits depuis 2015 : une écurie-dock (0872471;6899237), un hangar à matériel ou à manœuvres (0872570;6899286) et l'infirmerie vétérinaire (0872559;6899239). La quasi totalité du quartier Gribeauval reste affectée, pour une période incertaine, à la Défense Nationale. Occupations successives : 4 batteries du 61e RA (1914) ; fractions détachées du 25e R.A. (1930 - ?) ; troupes Nord-Américaines de l'O.T.A.N. (1952 ? - 1967) ; 415e B.C.S. (1967-1977) ; 101e G.R.M.C.A. (1977-1985) ; portion centrale et 2 compagnies du 8e Régiment du Matériel (1985-1990) ; bureau de garnison (1996 ?-2010?).

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Dates 1913, daté par source
1914, daté par source
Auteur(s) Auteur : Chouard Alfred,
Alfred Chouard (1865 - )

notice dans Base Léonore


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Edifice de plan centré sur cour bordée de 3 bâtiments-troupe précédés d'une rangée d'arbres ; le bâtiment face à l'entrée du casernement est pourvu, en son centre, d'une lucarne (masquée par les arbres) abritant le cadran de l'horloge ; l'entrée, en retrait léger de la rue, comporte 2 corps de garde. Prison : comporte 13 cellules avec cour bordant le mur sur rue ; réfectoire : comporte 3 salles distinctes avec entrée particulière sur façade Est ; cuisine : moellon enduit sans chaîne en pierre de taille ; cuisine : lanterneau sur corps principal, croupes en zinc sur corps latéraux ; 3 écuries-docks : calcaire et brique silico-calcaire enduit, linteaux, baies à jambages en brique et brique silico-calcaire en assises alternées, linteau comportant 2 fers PN moisés, chaque écurie comporte 6 vaisseaux, dont 5 affectés chacun au logement de 28 (?) chevaux, le 6ème, placé au Nord, comportant 2 portes sur sa façade Est et des fenêtres sur ses façades Ouest et Nord, semble affecté à une salle d'astiquage des harnachements en cuir ; manège : chaînes en brique et brique silico-calcaire en assises alternées, encadrement de baies et d'ouvertures comportant 2 fers PN moisés, rampants de pignons en brique, partiellement restauré ; infirmerie hommes : en rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré ; bains-douches : en rez-de-chaussée surélevé ; 2 selleries : vestiges (?) ; 4 bâtiments-troupe : chaînes et encadrements de baies en brique et brique silico-calcaire (peintes) en assises alternées, linteaux de baies comportant 2 fers PN moisés, œil-de-bœuf sommital sur pignons pour l'aération du grenier, fenêtres géminées pour les chambres-troupe

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
brique silico-calcaire appareil à assises alternées enduit
brique appareil à assises alternées
béton béton armé
acier
Toit tuile mécanique, zinc en couverture
Étages rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, 6 vaisseaux
Couvertures toit à longs pans lanterneau
terrasse croupe
États conservations vestiges
Statut de la propriété propriété de l'Etat
propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • D.U.P. pour construction, 14-06-1913. Archives départementales de Meuse, Bar-le-Duc : 98 R 2
  • sources relatives à l'établissement du document : non citées.

    construction en 1913-1914, occupations. Etablissement du génie (Nancy) : document non coté
  • Quartier Gribeauval : état des lieux avec désignations-lettres et affectations des bâtiments, 1950 [avec plan d'ensemble des quartiers Niel-Thouvenel-Holbeck-Gribeauval, 1/2000e].. Etablissement du génie (Nancy) : document non coté
Périodiques
  • XXXVe année, no. 10, 6 juillet 1913, p. 193 [travaux en cours, Chouard, entrepreneur à Rouen]. Bibliothèque municipale, Nancy : 755027
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Thiébaut Pascal
Pascal Thiébaut

Chercheur à l'Inventaire général du Patrimoine culturel à Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.