Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Place Lafayette

monument à Jeanne d'Arc

Dossier IM54014920 réalisé en 2018

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
Dénominations monument
Appellations à Jeanne d'Arc
Aire d'étude et canton Nancy et périurbain - Nancy
Adresse Commune : Nancy
Adresse : place Lafayette

En 1883, un premier projet de statue en l'honneur de Jeanne d'Arc fut mis en place par Louis Lallemant et l'abbé Trouillet selon un projet du sculpteur Alfred Daubrée (Nancy, 1817-1885) qui conçut à cet effet une Jeanne debout, en armure, tenant son épée contre sa poitrine et la tête levée vers le ciel. La mort du sculpteur interrompit le projet qui reprit en 1888 avec la création d'un comité (un projet similaire fut décidé la même année à Reims). On envisagea cette fois-ci, une implantation place de Vaudémont (là où fut érigée la statue d'Emmanuel Héré). Il s'agissait toujours d'une représentation de Jeanne debout selon un dessin du sculpteur Charles Jacquot (1865-1930). Cette hypothèse fut rejetée en raison de l'anachronisme qu'il y aurait eu à accoler la statue de la guerrière médiévale au revers d'un monument du 18e siècle. En 1889, la nouvelle version d'une statue équestre de Jeanne d'Arc par Emmanuel Frémiet (1824-1910) fut présentée au salon à Paris, à côté de celle de Paul Dubois (1829-1905) destinée à la ville de Reims. Le sculpteur avait retravaillé le modèle réalisé en 1874 pour la place des Pyramides à Paris en prenant en compte davantage des éléments historiques (détail de l'armure ...) et en dégageant le visage de Jeanne. Il fut fondu par la maison Thiebaut frères, à Paris. Rapidement, un comité s'organisa pour demander que ce nouveau modèle fût acquis pour la ville de Nancy. Il fut alors projeté de l'installer au centre de l'hémicycle de la place de la Carrière ou Place des Dames. Le coût fut pris en charge par le mécène, Daniel Iffla dit Osiris (1825-1907), financier juif originaire de Bordeaux, dans un contexte de grande exaltation patriotique tandis que Frémiet fit cadeau de son temps de travail. Le monument installé place La Fayette, emplacement choisi par le sculpteur et le donateur (ICE 23-08-1908), est inauguré le 28 juin 1890 et la cérémonie fut très commentée dans la presse régionale et nationale. En 1896, le donateur demanda dans son legs qu'une grille et un jardin entourent le monument et souhaita un déplacement sur une place plus importante comme celle de la Carrière. Le testament de 1906 confirma une partie de ce souhait assorti d'une somme de 100 000 francs avec laquelle la ville fit réaliser en 1913 la clôture de granite rose par la maison Midavaine (ICE 04-05-1913), des candélabres par la maison Charles Blanc à Paris (bronze d'éclairage, rue Richard Lenoir, XIe arrondissement) et des plates-bandes fleuries. Il fut envisagé un moment de déplacer la statue pour l'installer au centre de la place Saint-Jean (actuelle place Maginot) (cf. Badel, les transformations de la place Saint-Jean dans Immeuble et la construction dans l'Est, 3 nov. 1907). En 1914, la ville fit retirer les griffons en bronze (qualifié d'animaux héraldiques) fondus par Frémiet car considérés comme trop massifs pour les remplacer par des vases en marbre et bronze. Les deux situés sur l'avant du monument ont disparu depuis. Les griffons auraient été déposés au Musée lorrain (ICE12-04-1914). La statue de bronze a été restaurée en 2012 dans l'atelier Tollis de Chevilly-Larue.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1890
Lieu d’exécution Édifice ou site : Ile-de-France,75,Paris
Lieu d’exécution Commune : Nancy
Auteur(s) Auteur : Fremiet Emmanuel, sculpteur, auteur du modèle
Auteur : Midavaine, entrepreneur
Auteur : Thiebaut frères, fondeur
Auteur : Blanc Charles, fondeur
Personnalité : Iffla Daniel dit Osiris, commanditaire

Le monument est situé sur un terre-plein surélevé du square Lafayette, accessible par un emmarchement important depuis la rue des Maréchaux. Due à la topographie des lieux (à l'emplacement des remparts), cette situation donne une majesté renforcée au monument qui surplombe le passant. Sur un socle en granite rouge de plan oblong (rectangulaire avec extrémités hémicirculaires), la statue équestre représente Jeanne d'Arc brandissant son étendard. Elle occupe le centre d'un petit square entouré d'un garde-corps en granite rose poli. À l'arrière ce garde-corps surplombe un mur de soutènement du même matériau mais non poli avec un décor épannelé (une pierre sur deux) et de concrétions. Il abrite à sa base une fontaine en calcaire jaune de Jaumont formant un contraste de couleur. Des vases en granite rose poli s'achevant par une flamme de bronze alterne avec de hauts lampadaires en bronze également. Fonte de bronze : fondu.

Catégories taille de pierre, fonderie
Matériaux granite, rouge, taillé
Précision dimensions

h de la statue : 375

Iconographies portrait, femme
cheval
étendard
Précision représentations

Portrait d'une femme à cheval, Jeanne d'Arc avec son étendard.

Inscriptions & marques signature
inscription donnant l'identité du modèle, gravé, sur l'oeuvre
inscription concernant le donateur, gravé, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

signature : Thiebaut frères (sur la terrasse de l'oeuvre) ; signature : Frémiet ; inscription concernant le donateur (gravé, sur le socle, face postérieure) : don de MM./Osiris et Frémiet ; inscription donnant l'identité du modèle (gravé, sur le socle, face antérieure) : Jeanne d'Arc / 1412 - 1431

A_GESTION

GESTION {import cindoc=NancyObj} ; {lot=0208-6} ; {publication MCC=à verser} ; {GESTION=2018 MBB-udl ; à relire terrain ; lot0208-6 ; obsolete voir Gertrude} ; {bibliographie=LEROY Oswald, Jeanne d'arc à Domremy. Son histoire. Guide du pélerin à Domremy et dans l

{bibliographie=LEROY Oswald, Jeanne d'arc à Domremy. Son histoire. Guide du pélerin à Domremy et dans les environs. Histoire de la basilique et de la statue monumentale, la statue de Fremiet à Nancy. Biographiede MM. Sédille, Frémier et Osiris. Saint-Dié, L. Humbert, 1890, p. 68-72.£ Est républicain, 3 avril 2012.£ JARRASSE Dominique, Osiris et Jeanne d'Arc à Nancy, une préfiguration de l'Union sacrée, dans Le Pays lorrain, mars 2010, n°1, p. 29-36.£ PFISTER, histoire de nancy, t. I, 1902, p. 307-312.}

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Bouvet Mireille-Bénédicte
Mireille-Bénédicte Bouvet

Conservateur régional à l'Inventaire général Lorraine depuis 1995, Grand Est depuis 2018


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- UDL