Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de l'opération d'étude thématique départementale Art Nouveau Nancy

Dossier IA54030320 réalisé en 1968

Fiche

  • Villa Majorelle
    Villa Majorelle
  • Impression

Voir

Des opérations d'urgence à la mise en place d'une étude

En 1968, le service régional de l'Inventaire général réalise l'étude, avant destruction, de l'hôtel particulier que le tanneur Paul Luc (IA54000063) s'était fait construire en 1905 au 27 rue de Malzéville à Nancy. Quelques éléments décoratifs furent sauvés et déposés au musée de l’École de Nancy en 1974. La destruction de la "villa témoin" du parc de Saurupt, construite en 1901-1904 (IA54000084), suscite une vive polémique qui aboutira à une première campagne de protection. A cette occasion, l'Inventaire général, l’École d'architecture de Nancy et l’École nationale des beaux arts et arts appliqués de Nancy ont mené un repérage de l'architecture art nouveau conservée sur le territoire de la ville de Nancy. Sur la commune de Malzéville, seule l'ancienne cure d'air Trianon a été prise en compte. Ce repérage a permis d'établir une documentation préliminaire sur 53 édifices représentatifs de la période, des techniques, des références stylistiques et des réalisations des architectes et entrepreneurs.

Cette conjugaison des efforts a donné lieu, en 1976, à une exposition itinérante et à la publication d'un catalogue "Nancy architecture 1900". Ces travaux ont mis en lumière une architecture de qualité qui était jusqu'alors considérée comme une manifestation mineure de l'école de Nancy. En effet, ce mouvement régional de Renaissance des arts qui se développe à Nancy entre 1884 et la première guerre mondiale, était seulement reconnu à travers les œuvres de quelques artistes : les frères Daum, Émile Gallé, Jacques Gruber, Louis Majorelle et Victor Prouvé.

L'opération a été conduite par Francis Roussel avec la coopération de Catherine Coley et de Daniel Bastien, photographe.

Le recensement du vitrail

De 1981 à 1984, le service régional de l'Inventaire a réalisé des recherches importantes sur le vitrail en Lorraine. Ce travail a en particulier permis de rassembler une documentation inédite sur le vitrail des 19e et 20e siècles qui était totalement méconnu du grand public. Une exposition et une publication "Le vitrail en Lorraine du 12e au 20e siècle" ont comblé cette lacune.

La découverte, à Bruxelles, d'un fonds d'archives sur le peintre verrier Jacques Gruber (1870-1936) a continué à enrichir nos connaissances sur cet artiste majeur. L'Inventaire général, associé au musée Horta, a pu ainsi réaliser en 1983, une exposition et une publication sur Jacques Gruber, ébéniste et maître-verrier. Toutes ces actions ont fait ressurgir en Lorraine de vastes fonds documentaires dont certains étaient considérés comme perdus. Le plus important d'entre eux est le fonds Höner Janin, qui représente plusieurs milliers de maquettes et de cartons d'un atelier de peinture sur verre qui prend naissance au milieu du 20e siècle (copie au service de l'Inventaire général - site de Nancy ; originaux au musée de Sampigny dans la Meuse).

L'opération a été conduite par Francis Roussel avec la collaboration de Samuel Redonnet.

La sauvegarde des archives d'architectes

En 1986, c'est le fonds de l'architecte Hornecker (1873-1942) qui est, en partie, dispersé en vente publique. Le musée d'Orsay acquiert quelques dessins mais l'essentiel est préservé et déposé aux archives municipales de la ville de Nancy. A cette occasion, le service régional de l'Inventaire général et l’École d'architecture de Nancy, avec l'appui du service des Archives départementales, créent l'association Archives modernes de l'architecture Lorraine qui a pour vocation de rechercher, sauvegarder, inventorier, étudier et faire connaître les archives des architectes lorrains. Sa première manifestation a été consacrée à une publication et une exposition de l’œuvre de Joseph Hornecker.

L'opération a été conduite par Francis Roussel avec la coopération de Catherine Coley.

Les publications

Chacune de ces manifestations contribue à enrichir les connaissances et la documentation, elles permettent l'édition en 1993 d'un itinéraire du patrimoine (numéro 23) et de trois images du patrimoine (numéro 108 à 110) intitulés "Nancy architecture 1900".

L'opération a été conduite par Francis Roussel avec la coopération de Roselyne Bouvier et Vincent Bradel.

Les protections au titre des MH

L'ensemble des protections prises en 1975 a pu être révisé et complété en 1995. Le corpus des œuvres étudiées est désormais de 80 édifices.

La constitution d'une documentation et la mise en ligne

Les premières notices mises en ligne concernent le vitrail (Base Palissy) suivi de 80 dossiers d'architecture (Mérimée) dans une version allégée et dans la mesure où les propriétaires privés en étaient d'accord. Les notices concernant le mobilier ont été ouvertes mais non diffusées (Mireille-Bénédicte Bouvet). 11 édifices supplémentaires ont été étudiés soit dans le cadre d'opérations ponctuelles (usine Gallé : Mireille Bénédicte Bouvet et Jacques Guillaume ; usine Daum : Pascal Thiebaut) soit de l'étude urbaine de Nancy ( Martine Tronquart et Yann Vaxelaire).

A partir de 2020, l'ensemble de ces notices a fait l'objet d'un passage dans Gertrude pour diffusion avec un enrichissement des données : ajout de photographies, de la bibliographie de base, indication des commanditaires et intégration dans les dossiers des descriptifs figurant dans les publications.

Aires d'études Nancy et périurbain
Adresse Commune : Nancy
Adresse Commune : Malzéville
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Roussel Francis - Perry Eric
Eric Perry

Service régional de l'Inventaire général du Patrimoine culturel en Lorraine, ingénieur informatique


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Bouvet Mireille-Bénédicte
Mireille-Bénédicte Bouvet

Conservateur régional à l'Inventaire général Lorraine depuis 1995, Grand Est depuis 2018


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.