Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Gugney-aux-Aulx

Dossier IA88031750 réalisé en 2018

Fiche

Dossiers de synthèse

Œuvres contenues

Aires d'études Dompaire
Adresse Commune : Gugney-aux-Aulx

Gugney-aux-Aulx est situé au nord de Dompaire, sur la route département n°10 entre Châtel-sur-Moselle et Mirecourt. Le village est installé au creux de plusieurs coteaux au cœur de la région appelée la « Petite Sibérie ». Ce plateau (400 m d’altitude) exposé aux vents se caractérise par un microclimat à tendance continentale. Les masses d’air froides peuvent stagner dans le fond de vallée en forme de cuvette ce qui se traduit par des risques de sécheresse en été et des gelées tardives et prononcées.

Dans un paysage vallonné couvert de vergers, le village est traversé par un ruisseau rejoignant le Colon, dont le lit se trouve au nord-est du territoire. Il est composé de trois quartiers distincts reliés par la rue de l’Église et la rue Breton. Les plus anciennes fermes se regroupent autour de l’Église et rue de l’Âtre, au nord, à flanc de coteau. Les édifices publics y sont également établis (mairie-école, presbytère, cimetière).

Au sud du ruisseau formant un bandeau inondable où seuls des fontaines-lavoirs et l’égayoir sont bâtis, les maisons s’alignent le long de la rue de la Poirie et de la rue Grabouée (Le Paquis), dessinant à leur jonction une place publique triangulaire. La rue Haute s’est plutôt développée au 19e siècle, de part et d’autre de la route départementale n°10 passant au sommet du Rouaux, en prenant la forme d’un village-rue. Les usoirs sont cadastrés au profit des propriétaires des fermes.

A l’Est du village de l’autre côté du Colon, la Ferme de Flavaucourt est isolée, de même que le Moulin qui a été remplacé par un élevage canin.

Nombre d’anciennes fermes ont été abandonnées puis détruites, rompant les alignements de rue. Les habitations de construction récente se sont plutôt implantées dans les espaces ainsi libérés près de l’Église et dans la partie centrale du village. Les exploitations agricoles contemporaines ont installé leurs grands hangars à l’arrière des anciennes fermes et en périphérie est du village.

Le ban communal est essentiellement composé de pâturages et quelques parcelles cultivées de maïs, de blé, de triticale et de nombreux d’arbres fruitiers (sources : Registre parcellaire graphique 2017 – IGN). Les forêts sont situées sur les hauteurs au sud (Grand Bois des Revaux, le Haut du Seux), complétées par des bosquets (Quinchamp, Le Tailleux, Chalentot…).

La commune a fait l’objet d’un traitement de l’architecture rurale à travers une étude thématique en 2018, qui a repéré 32 bâtiments et en a étudié 4.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa