Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Jorxey

Dossier IA88031751 réalisé en 2018

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'études Dompaire
Adresse Commune : Jorxey

Jorxey est situé au nord de Dompaire, au creux d’un coteau au cœur de la région appelée la « Petite Sibérie ». Ce plateau (400 m d’altitude) exposé aux vents se caractérise par un microclimat à tendance continentale. Les masses d’air froides peuvent stagner dans le fond de vallée en forme de cuvette ce qui se traduit par des risques de sécheresse en été et des gelées tardives et prononcées. La route département n°10 entre Mirecourt et Châtel-sur-Moselle contourne le village par le sud, et s’ouvre vers Dompaire (R.D. N°28).

Les constructions se regroupent autour de l’Église, de l’ancienne cure et de la Mairie-École en un village-tas, qui s’étire progressivement aux deux entrées Est (rue de Bellevue) et Ouest (rue Boudière). L’implantation est irrégulière, seule la partie nord de la place centrale forme un front de rue mitoyen et aligné. Les usoirs sont cadastrés au profit du propriétaire de la ferme, hormis ceux à l’Est de l’Église qui sont communaux. Il n’y a pas d’écart, mais quelques maisons sont isolées en périphérie, rue de Bellevue et près de la Fontaine du Bailly, qui était le seul point d’eau communal (fontaine-abreuvoir-lavoir-égayoir) avant la construction du lavoir près des Curtilles, puis d’adduction d’eau.

Les habitations de construction récente sont venues s’implanter à l’ouest du village, complétant la rue Boudière au début du 21e siècle, puis créant une nouvelle zone pavillonnaire près de la Fontaine du Bailly vers 2015. Les exploitations agricoles contemporaines ont installé leurs grands hangars à l’arrière des anciennes fermes et en périphérie nord-est du village, près du cimetière, le long de la route allant vers Rapey.

Le Bois de la Pitroye, le Bois des Trembles et le Bois des Trouaux couvrent les hauteurs composant la partie ouest du ban communal. La partie Est se compose essentiellement de pâturages et de quelques parcelles cultivées de maïs, de blé et d’orge. (sources : Registre parcellaire graphique 2017 – IGN).

La commune a fait l’objet d’un traitement de l’architecture rurale à travers une étude thématique en 2018, qui a repéré 27 bâtiments et en a étudié 5.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa