Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 8 sur 8 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • tombeau à stèle de la famille Bourgeois Mangin
    tombeau à stèle de la famille Bourgeois Mangin Réchicourt-le-Château - Ratzelach
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Un chêne est sculpté en bas-relief. Le socle imite un amas de rocher sculpté en fort relief.
    Description :
    Tombeau à stèle à l'imitation de la nature. Le socle imite un amas de rocher. Un chêne se déploie sur toute la hauteur de la stèle, de la base où sont sculptés le tronc et les racines à la corniche
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château - Ratzelach
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Lambris de revêtement et stalle
    Lambris de revêtement et stalle Gondrexange
    Historique :
    Boiseries et stalles datent du 4e quarts du 18e siècle. Le devant des stalles est posé après 1945
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    cannelés à chapiteaux. Les lambris de revêtement couvrent tout le tour du chœur elles sont formées de
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Boiserie et stalles situées à droite dans le chœur, vue trois quarts droit. IVR41_20155730169NUC4A Boiserie et stalles situées à droite dans le chœur, vue trois quarts droit. IVR41_20155710426NUC4A
  • château de Romécourt
    château de Romécourt Azoudange - Romécourt - isolé
    Historique :
    A l'origine du château de Romécourt il y a un fief noble érigé par le cardinal de Lorraine en 1564 le château pendant le conflit. Cette maison nécessite l’enlèvement de la toiture et de la charpente porte de France renferment encore un four à pain. Devant le château il y avait un guéoir comblé forte avec quatre tours d'angle ainsi que les dépendances, le domaine s'appelle alors "Kinthaus". En 1850, le comte Felix de Martimprey reconstruit un bâtiment au nord de la porte d'Allemagne et fait d'essences forestières En 1867, le colombier octogonal qui se situait au centre de la cour est renversé. La façade ouest reçoit ses percements en 1909. En 1914, le comte Edouard de Martimprey transforme l'aile ainsi qu'un hangar pour abriter les récoltes non battues. Le couloir de la chapelle qui débouchait dans le chœur est déplacé pour déboucher dans la nef. Le dossier des dommages de guerre de 1919 indique le même documents (ref. documentaires, AD57, 10RP111) un nombre important de réparations sont
    Référence documentaire :
    Restauration du corps de logis du château de Romécourt à Azoudange (Moselle) : étude préalable Restauration du corps de logis du château de Romécourt à Azoudange (Moselle) : étude préalable/ Jacques Fabbri Evaluation des dommages de guerre aux bâtiments du château de Romécourt
    Précisions sur la protection :
    Façades y compris le puits qui y est adossé et toitures, à l'exception de celles des bâtiments
    Précision dénomination :
    château de Romécourt
    Description :
    Le château est composé de plusieurs corps de bâtiments sur une cour carrée fermée et accosté de 4 couvert de tuile plate. Le château se compose, au sud, d'un corps de logis principal prolongé par une tours d'angle dont une forme la chapelle fortifiée (ref. plan scanné). C'est un château fortifié dont il . Le plan rectangulaire est resté le même depuis le 17e siècle même si plusieurs bâtiments ont été sur 50 m de large. En 1976, les façades y compris le puits qui y est adossé, les toitures, à loges, ateliers et fours...qui cantonnent les portes d'accès au château à l'Est la porte d'Allemagne et tuiles plates, le reste des couverture autrefois en tuile creuses sont aujourd'hui en tuile mécanique. La aujourd'hui et la toiture est abaissée. Le puits qui faisait aussi office d'abreuvoir est adossé à cette aile Sud-ouest (ref. IM57030128). Le bâtiment d'exploitation, à coté du logis principal a été refait en partie après 1945. Le mur postérieur est resté en brique et conserve son épaisseur initiale, la toiture
    Titre courant :
    château de Romécourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Château de Romécourt, vue sur le couloir traversant du corps de logis, ensemble face Château de Romécourt, détail de l'encadrement d'une porte du logis donnant sur le coulair, ensemble Château de Romécourt, vue du couloir traversant dans le logis, détail d'un arc sur consoles Château de Romécourt, vue du couloir traversant dans le logis, arcade cintrée ouvert donnant accès Château de Romécourt, vue de l'escalier de distribution depuis le rez-de-chaussée, ensemble face. e Château de Romécourt, vue de l'escalier de distribution depuis le couloir, ensemble trois quarts Château de Romécourt, aile ouest, ancien commun, baie ayant perdue le décor du fronton, ensemble Château de Romécourt, vue de l'aile ouest depuis le parc, ensemble trois quarts droit Château de Romécourt, vue de l'aile Ouest depuis le parc, ensemble face. IVR41_20155711067NUC4A Château de Romécourt, vue de l'aile Ouest depuis le parc, ensemble face. IVR41_20155711068NUC4A
  • Ferme du site d'écluse n°9, dossier reconstruction LH851Z
    Ferme du site d'écluse n°9, dossier reconstruction LH851Z Moussey
    Historique :
    reconstruite, à partir de 1946, sur les crédits accordés par le MRU, par l'architecte agréé Joseph Denny. Le
    Description :
    Ferme à trois corps de bâtiment sur le même alignement, une maison d'habitation, une porcherie et et un garage à tracteur sont construits sur le coté droit de l’habitation. Le hangar-écurie est
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Reproduction d'une photographie ancienne, site d'écluse n°9 lorsque l'on utilisait le halage animal
  • Ostensoir n°2
    Ostensoir n°2 Gondrexange - - en village - Cadastre :
    Historique :
    Fabre qui insculpent un poinçon de maître entre novembre et décembre 1901. Ce poinçon est biffé le 18 janvier 1973.au le ciboire sort très certainement du même atelier.
    Description :
    rouges en cabochon sur le pied et le nœud digité, et translucide autour du verre.La lunule est en argent
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ciboire
    Ciboire Saint-Georges - rue de L’Église - Cadastre : 2019 1 75
    Historique :
    Ciboire réalisé par Paul Brunet, orfèvre parisien dont le poinçon fut insculpé le 1er octobre 1913 . Même modèle que le calice référence IM57030507].
    Description :
    Ciboire en argent doré, pied polylobé, sur le haut médaillon représentant le Père, Saint Joseph et médaillons en émaux en champlevé. Sur le couvercle, rinceau en filigrane moulés, rapportées, vissés
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • ferme n°11 de la commune d'Assenoncourt
    ferme n°11 de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - 58 rue prnicipale - en village - Cadastre : 2013 1 262 1814 161
    Historique :
    Ferme construite au début du 19e siècle (elle est présente sur le cadastre de 1814) et remaniée sur
    Description :
    à l'avant, d'une écurie derrière, à l'arrière de laquelle est un réduits à porcs. Dans le jardin, en plan en illustration). Le toit à long pan est couvert de tuile mécanique. Le linteau de la porte l'écurie en briques posées à plat hourdées au mortier de ciment). Dans le logis, le sol du couloir est rucher dans le jardin, reçoivent une nouvelle couverture en tuile creuse.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Plan de la ferme pour le projet de la fosse à purin, AD57. IVR41_20135734658NUC2A
  • Ensemble : calice et patène n°4
    Ensemble : calice et patène n°4 Fribourg - rue principale - Cadastre : 2018 02 97
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur sur l'oeuvre initiales V.F. séparées par une croix dans un losange horizontal. Inscription sous le pied du calice : Dieuze à son curé 19 juillet 1916 gravé. Inscription concernant le marchand, sur une plaque V. SACKSTEDER
    Historique :
    biffé le 18 janvier 1973. L'ensemble, acheté auprès du marchand messin V. Sacksteder, a été offert au
    Représentations :
    Émaux à champlevé représentant sur 3 lobes des scènes de l'Ancien testament : sur le pied, Adam et Eve chassés du paradis, Moise frappant le rocher et le sacrifice d’Abraham, sur les trois autres lobes néogothique en bronze moulé. La patène, encadrement néo renaissant gravé, au centre le Christ et Saint Jean
    Description :
    testament : sur le pied Adam et Eve chassés du paradis, Moise frappant le rocher et le sacrifice d’Abraham renaissant gravé, au centre le Christ et saint Jean pendant la cène (émail peint).
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Calice n°4, marque de marchand sous le pied, V. Sacksteder, 1 bis rue Bonne Ruelle, Metz Calice n°4, inscription sous le pied : Dieuze à son curé 19 juillet 1916. IVR41_20175711028NUC4A
1