Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 3 sur 3 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Tunnel de Mauvages
    Tunnel de Mauvages Demange-aux-Eaux - Sur le Mont - isolé - Cadastre : 2003 ZK
    Historique :
    Le souterrain ou tunnel de Mauvages assure, au canal de la Marne-au-Rhin, le passage sous une de la Méholle, à l'Est. Son tracé se développe sous le territoire des communes de Demange-aux-Eaux (tête Ouest), Delouze-Rosières (passage sous le bois du Charmois, entre les cotes topographiques 389 et partiellement par puits établis sur le plateau : 22 sont projetés, 17 exécutés et seulement 13 utilisés. La . Les première malfaçons interviennent peut après 1857, elles nécessitent le reconstruction (partielle progression du trafic induit, en 1878, le projet d'établissement d'un système de touage mécanique des bateaux ) en 1880. Le premier toueur est mis en service en 1881, le second (construit par les Ets. Cail) en peut assurer le remorquage simultané de 20 à 25 bateaux et le franchissement du souterrain en 4 heures le plus important concerne l'important mouvement d'un piédroit sur environ 160 m. Des sondages le courant de l'année 1911 ; d'un montant estimé à 9.600.000 fr., sur une durée de 7 ans, ils
    Référence documentaire :
    2é série, 1850 [Groult, conducteur des travaux en 1844 ; engagement Léo-Saudino, le 14-07-1844 8-08-1885, p. 234-235 [locomotives sans foyer pour toueur à vapeur]. Le génie civil : revue réalisé entre 1880 et 1885]. Le génie civil : revue générale des inventions françaises et étrangères 24-08-1912,p. 352 [travaux Fougerolle en cours, descrption]. Le génie civil : revue générale des 28-02-1914, p. 364 [halage électrique établi pour les travaux Fougerolle]. Le génie civil : revue 13-08-1927, p. 169. [travaux récemment effectués]. Le génie civil : revue générale des inventions
    Canton :
    Gondrecourt-le-Château
    Localisation :
    Demange-aux-Eaux - Sur le Mont - isolé - Cadastre : 2003 ZK
    Illustration :
    Tête Ouest du tunnel, vue partielle depuis le Sud-Ouest. IVR41_20195503002NUC4A Le canal, en avant de la tête Ouest de l'ouvrage, vue en direction de l'Ouest Détail de la tête Ouest, vuee prise depuis le Nord : maçonnerie de la culée Nord et garde-corps
  • Usine de tissés métalliques Gantois
    Usine de tissés métalliques Gantois Saint-Dié-des-Vosges - 25 rue des Quatre Frères Mougeotte - en ville - Cadastre : 2012 AS 91, 94, 113, 225 2012 AT 212 Outre la parcelle 212, l'emprise originelle comportait les parcelles suivantes : 61 à 63, 211, 453, 454.
    Historique :
    suite du décès de Camille Henry, J. Gantois s'assure le concours de Just Beucher et fonde une nouvelle mécaniques, la société prend, en 1900, le rhinocéros comme emblème, associé à une devise formant argument Beucher, qui intervient dans le courant de l'année 1927, la société devient Etablissements Gantois en mai , le bâtiment, sur plan en équerre, il offre une tour d'angle dont le registre supérieur paraît évoquer une lampe de mineur ; le linteau courbe de sa porte piétonne est pourvu d'une sculpture représentant l'entreprise absorbe les locaux voisins de l'ancienne textile J. Trimbach qui avait procédé, dans le courant transfert dans les locaux de l'entreprise J. Trimbach aurait pu intervenir dans le courant de l'année 1929 ², sont construits en 1962, 1963 et 1973, deux autres en 1992 et 2000. Désaffectée depuis le début des
    Référence documentaire :
    et Brueder). Le béton armé. Organe des Concessionnaires et Agents du Système Hennebique. Editeur : le : Chéry). Le béton armé. Organe des Concessionnaires et Agents du Système Hennebique. Editeur : le béton
    Précisions sur la protection :
    l'exclusion de l'extension) : les façades et toitures ; l'entrée et le vestibule ; la cage d'escalier avec l'ensemble des verrières ; le bureau du directeur avec ses décors immeubles par nature (cad : AS 91
    Description :
    -sol partiel, 2 étages carrés, plan en L comportant 2 corps principaux à élévation ordonnancée (le
    Texte libre :
    boulonnage, le bâtiment pouvait se prêter à un déplacement aisé sur une longue distance, par chemin de fer en présentait de bâtiment de ce type. Bien moins connu dans son état antérieur à 1914, le quartier La désaffectés (tout ou en partie) après 1920 : Beauvau (cavalerie) ; Stanislas, actuel château (cavalerie, puis
    Illustration :
    Bureaux, vue partielle depuis le Sud-Ouest. IVR41_20128812387NUC2A Atelier de fabrication G, vue de situation depuis le Sud-Ouest. IVR41_20128812365NUC2A Bâtiment E ( à gauche) et F, vue depuis le Sud-Ouest. IVR41_20128812388NUC2A Bâtiment F (bureaux), élévation Nord, détail : avant-corps abritant le bureau de direction Bâtiment F, rez-de-chaussée de la tour d'angle, vue intérieure partielle du vestibule vers le Nord Bâtiment F, rez-de-chaussée de la tour d'angle, vue intérieure du vestibule, détail : le plafonnier vers le vestibule Nord et l'escalier de distribution intérieur. IVR41_20128812239NUC2A Bâtiment F, escalier en demi-hors-oeuvre, vue partielle de son développement depuis le premier -hors-oeuvre : colonne abritant le dispositif de déclenchement de l'ouverture automatique des portes -hors-oeuvre, détail de la colonne renfermant le dispositif de déclenchement d'ouverture aotomatique des
  • orgue
    orgue Metz - avenue Jean XXIII - en ville
    Historique :
    le vicomte Maurice du Coëtlosquet qui le fit remonter en 1896 dans la chapelle de son château de 1909 par un ouvrier de l'établissement Dalstein et Haerpfer de Boulay (57). Le buffet néo-gothique ne
    Emplacement dans l'édifice :
    dans le bras sud
    Origine :
    lieu de provenance Lorraine, 57, Ars-Laquenexy, château de Mercy
1