Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 6 sur 6 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Ferme, 30 Grande Rue, Réchicourt-le-Château
    Ferme, 30 Grande Rue, Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château - 30 rue Grande - Cadastre : 1813 K 353 2016 1 211
    Description :
    à la cuisine. Le logis est composé de quatre pièces en profondeur dont une cuisine centrale éclairée avec une chambre à four derrière l'écurie et une porcherie derrière le logis. Au fond de la parcelle se tuiles creuses, après les dégâts d 1944 de la tuile mécanique est utilisée, aujourd’hui le toit est
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château - 30 rue Grande - Cadastre : 1813 K 353 2016 1 211
    Titre courant :
    Ferme, 30 Grande Rue, Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 122, rue de Lorraine, Avricourt
    Ferme, 122, rue de Lorraine, Avricourt Avricourt - 122 rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2019 327
    Historique :
    Ferme construite au 18e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814, et reconstruite en
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • maître-autel de la chapelle du château de Romécourt
    maître-autel de la chapelle du château de Romécourt Azoudange - Romécourt - isolé
    Historique :
    Le maître autel de l'église est attribuable au 17e siècle pour la table et du 18e pour le
    Description :
    emmarchement de un degré en parquet de chêne. Le tabernacle en bois doré est postérieur, est orné de motifs la porte du tabernacle. Il est sommé d'un baldaquin en bois abritant un Christ . Le devant de l'autel
    Titre courant :
    maître-autel de la chapelle du château de Romécourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • ferme n°8 de la commune d'Assenoncourt
    ferme n°8 de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - 28g rue principale - en village - Cadastre : 2013 1 52 1814 59
    Description :
    ferme de trois travées de plan composée d'une exploitation et d'un logis. Le logis a trois pièces trouve dans le jardin.
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    ferme, porte vitrée entre la cuisine et le poêle, ensemble face. IVR41_20135730044NUC2A
  • Mairie-école, presbytère, Azoudange
    Mairie-école, presbytère, Azoudange Azoudange - - 78-79 rue de L'Eglise - en village - Cadastre : 1 50
    Historique :
    Le bâtiment du presbytère est construit au 18e siècle En 1842, le presbytère au centre de la cuisine et le cabinet de la domestique. Il est exposé faute de clôture pour les engrangements à fournir La mairie-école est construite au 19e siècle. Le bâtiment abrite, en 1842, une école pour les filles et une pour les garçons ainsi que le logement de l'instituteur. L'école reçoit en hiver 60 à 70 enfants, dans chaque école pendant l’été 20 filles et point de garçon. "En 1945, Le presbytère est resté
    Description :
    La mairie-école et le presbytère bien qu'étant sur une même parcelle forment deux bâtiments IVR41_20195730448NUC2A) . Le préau et le bucher dans la cour sont également construits après 1945 à la place d'un ancien garage. Le presbytère avait une travée exploitation à l'origine, aujourd'hui la porte charretière est chambres à l'étage. Couverture en tuile mécanique. Le presbytère a un jardin derrière la bâtiment clos par
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • orgue
    orgue Salival - isolé
    Historique :
    de 1770, ils ont été réalisés par le facteur Nicolas Dupont de Nancy (vers 1714-1781), sur une période relativement longue, les paiements s'échelonnant entre 1773 et 1780 (le positif devait cependant être utilisable dès 1778, époque à laquelle l'abbaye embaucha un organiste). Le buffet transporté à l'abbaye (cf IM57002964). Le coût total de l'instrument (environ 8700 livres dans les comptes de l'abbaye le dessin des culots, des claires-voies et surtout du positif (baguettes nouées, guirlandes de l'inventaire du 14 janvier 1791, était estimé entre 12 000 et 15 000 francs le 1er vendémiaire an III (22 plusieurs fois sans trouver d'acquéreur avant d'être transféré en 1795 à Château-Salins (apparemment à la 1798 dans l'église paroissiale de Château-Salins par Jean-François Vautrin, en même temps que sa Bar-le-Duc (55) ; en 1886, nouvelle transformation par le facteur d'origine suisse Henri Blési (une , reconstruction par la maison Haerpfer-Erman et le fabriquant de meubles et restaurateur Valentin Jaeg de
    Déplacement :
    lieu de déplacement Lorraine,57,Château-Salins,église paroissiale Saint-Jean-Baptiste
1