Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 41 à 60 sur 1222 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Magasin et ferme, site d'écluse n°7
    Magasin et ferme, site d'écluse n°7 Réchicourt-le-Château
    Historique :
    Cet ensemble a été construit à la fin du 19e siècle. Le café, épicerie, mercerie existent avant la est construite en même temps que le canal. La forge sert après l'arrêt du halage de guinguette pour
    Description :
    Cet ensemble est composé de trois corps de bâtiments disposés autour d'une cour. Le bâtiment principal, parallèle au canal est l'ancienne épicerie et le café, il porte encore l'enseigne. C'est un greniers sur la façade postérieure. Un petit atelier en brique est perpendiculaire à ce bâtiment. Le second
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Carte postale ancienne, titre-restaurant, écluse n°7 à Réchicourt-le-Château
  • Etang réservoir de Réchicourt
    Etang réservoir de Réchicourt Réchicourt-le-Château
    Historique :
    étang de Réchicourt, le seigneur peut faire labourer l'étang pleine quand il lui plaira..." (AD54 E129 L'étang de Réchicourt est un étang réservoir du canal de la Marne au Rhin ; il alimente son versant cultivé, servait de pâturage et de réserve de poisson "Les habitants ont le pâturage dans ladite neuve , 1670). Avant la construction du canal, il servait aussi à alimenter le canal d'un moulin situé à son extrémité ainsi que le canal de flottage de bois pour les salines de Moyenvic. "Vidé tous les deux voire Gondrexange, au moyen d’un canal de communication établi dans le lit du ruisseau du Sanglier. Sa profondeur initiale était de 2 m en 1857, elle est de 6 à 7 m. L’étang, en 1857, est séparé en deux par le canal, la partie droite faisait 82 ha et celle de gauche 27, elles étaient réunies par un aqueduc sous le canal . C’est dans le grand côté que se trouvait tous les ouvrages notamment la bonde de fond." (refAD54 3S327 ). Pour l'alimentation du canal de la Marne au Rhin, il est agrandi et exhaussé entre 1854 et 1855. Le
    Description :
    L'étang réservoir de Réchicourt a une capacité utile de 4 millions de m3. Depuis son utilisation comme réserve d'eau pour le canal de la Marne au Rhin il a subit plusieurs transformations , agrandissements et exhaussements. Pour le passage par la grande écluse remplaçant le trajet contournant l'étang par l'échelle des 6 écluses une digue a été aménagée au centre de l'étang et la digue maçonnée le
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château
    Titre courant :
    Etang réservoir de Réchicourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Etang de Réchicourt, jonction entre l'ancien tronçon du canal et le nouveau traversant l'étang Vue sur l'étang de Réchicourt depuis la nouvelle digue aménagée pour le passage de la grande écluse Vue de l'ouverture sur la digue maçonnée ouverte pour le passage du nouveau tracé du canal sur Etang de Réchicourt, vue de la digue maçonnée, ensemble trois quarts gauche. IVR41_20135710316NUC4A Vue aérienne sur l'étang de Réchicourt, vue de l'ancienne chaîne d'écluses et de la digue centrale Vue sur l'étang de Réchicourt. IVR41_20125711307NUC4A Vue sur l'écluse de grande chute de Réchicourt. IVR41_20125711310NUC4A Vue aérienne du site de la grande écluse de Réchicourt. IVR41_20125711311NUC4A Vue aérienne sur l'étang de Réchicourt, ancienne châne d'écluse et digue centrale
  • site de l'ancienne échelle d'écluses de Réchicourt
    site de l'ancienne échelle d'écluses de Réchicourt Réchicourt-le-Château
    Historique :
    les écluses sont entièrement manuelles et nécessitent des manipulations pour le fonctionnement, à éclusiers avaient la responsabilité de leur fonctionnement pour le passage des bateaux mais aussi de la régulation des niveaux d'eau dans le bief. A l'origine, les écluses avaient pour longueur, 34,50 m sur 5,20 m, gabarit "Becquey". Les plus grands bateaux à pouvoir passer par le canal avaient 34,50 m de longueur et 5,10 mètres de largeur. Le mouillage de 1,60 mètre permettait à ces bateaux de porter environ Sarre est en crue, utilisation pour alimenter les réservoirs de Réchicourt et Gondrexange. Tant que la Réchicourt, l’éclusier devra régler sa prise d’eau de manière à envoyer environ 40 000 m3 par 24h au bief de portes resteront en temps ordinaires dans leurs enclaves. L’éclusier doit noter le nombre de bateaux nature du chargement. Le nombre de trains ou radeaux. Le nombre d’hommes formant l’équipage des bateaux l'initiative du ministre des Travaux publics, M. de Freycinet. Le canal de la Marne au Rhin faisant partie des
    Précision dénomination :
    échelle d'écluses de l'étang de Réchicourt
    Description :
    Cette ancienne chaîne de six écluses contourne l'étang de Réchicourt sur un tronçon de canal creusé (tige dentelée servant à transmettre le mouvement, montée et descente des vantelles, ouverture et
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château
    Titre courant :
    site de l'ancienne échelle d'écluses de Réchicourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    . Chaque éclusier sera prévenu qu’il doit donner de l’eau quand il verra à ras échelle d’aval le niveau de des perches ferrées est interdit dans la descente. Afin d’accélérer le passage des bateaux aux écluses les ventelles seront levées en deux fois la 1ere levée de ventelle sera de 0,25 jusqu’à ce que le sas les crémaillères dépassent le dessus du cric de 0,04 pour que les ventelles soient levées d’un l’écluse en ouvrant le ventelles et en les fermant. 3-La cote d’eau à l’échelle d’aval avant d’ouvrir les ventelles et après les avoir fermées. L’éclusier doit noter le nombre de bateau vide et plein passant chaque jour, celui des bateaux montant et celui des bateaux descendants avec la nature du chargement. Le nombre de trains ou radeaux. Le nombre d’homme formant l’équipage des bateaux vides et chargés et des trains. La limite du tirant d’eau maximum est fixée à 1,40 quand le canal a partout de tenue d’eau
    Illustration :
    Ecluse n°2, vue depuis le chemin de halage. IVR41_20135710214NUC4A Ecluse n°2, vue sur le mur de fuite, ensemble trois quarts gauche. IVR41_20135710216NUC4A Ecluse n°4, borne ferrée pour enrouler le cordage du halage. IVR41_20135710230NUC4A Ancienne chaîne d'écluse, prise d'eau sur l'étang de Réchicourt, ensemble face Ecluse n°4, détail de la partie ferrée protégeant le haut du mur pour le passage de la corde de l'étang de Réchicourt. IVR41_20135710252NUC4A
  • Etang réservoir de Gondrexange
    Etang réservoir de Gondrexange Gondrexange
    Historique :
    versant du Sânon, comprise entre l’origine de ce bief et l’étang de Réchicourt." Après le conflit franco L'étang de Gondrexange a une origine médiévale. En 1373, les comtes de Linange -Réchicourt, ainsi duc de Lorraine et passe successivement entre divers propriétaires, comtes de Linange-Réchicourt, de aménagé pour "qu’il alimente non seulement le bief de partage (des Vosges) mais aussi, la partie du
    Description :
    non seulement le bief de partage, mais aussi la partie du versant du Sânon, comprise entre l'origine de ce bief et l'étang de Réchicourt, où se fera la première prise d'eau du versant" (Réf 1000m3 d'eau dans le bief de partage des Vosges (réf. IA57300035). La traversée de l'étang se fait au
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Vue depuis le chemin de halage, du canal de la Marne-au-Rhin au premier plan et de l'étang de Étang de Gondrexange, le Rohrweiher, vue depuis la route. IVR41_20145711328NUC4A Étang de Gondrexange, le Rohrweiher, vue depuis la route. IVR41_20145711332NUC4A Étang de Gondrexange, le Rohrweiher. IVR41_20145711333NUC4A Étang de Gondrexange, le Rohrweiher. IVR41_20145711336NUC4A
  • Maison éclusière, écluse n°7
    Maison éclusière, écluse n°7 Réchicourt-le-Château
    Description :
    hangar complètent l'ensemble. La surface bâtie couvre 92m2 dont 46 pour la maison d'habitation. Le jardin affecté à la maison fait 5 ares 20. Le toit à longs pans est couvert de tuile mécanique. Les baies et les appuis de fenêtre sont en béton. Le bâtiment annexe est d'origine, construit en brique avec un essentage
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • cimetière
    cimetière Réchicourt-le-Château - route de Sarrebourg - en village - Cadastre : 2012 5 25-26
    Historique :
    Le cimetière se situe à l'extérieur du village, il succède à un cimetière primitif autour de l'église déplacé pour des raisons d'hygiène. En 1821, le nouveau cimetière est installé sur un terrain archives communales de Réchicourt). La porte d’entrée était en chêne, elle a été remplacée par une grille allemande sont un souvenir de l'annexion de 1870, 1914 et 1940. La particularité du cimetière de Réchicourt
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il
    Description :
    porte couronne en fer. Les tombes signées le sont d'artistes locaux ou régionaux, 8 par le marbrier
    Localisation :
    Réchicourt-le-Château - route de Sarrebourg - en village - Cadastre : 2012 5 25-26
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ancienne mairie-école dite
    Ancienne mairie-école dite "le château" (détruit) Corcieux - 1 place Général de Gaulle - en village - Cadastre : 2015 AB 5 1835 A 123, 124, 125, 130, 131
    Historique :
    l'église existait dés 1690. En 1842, la commune rachète le château et y installe ses services et l'école de rachète en 1822 deux bâtiments adjacents au "château". Elle installe la mairie et la justice de paix dans le premier et crée une école publique dans le second ; une école paroissiale située à proximité de
    Description :
    En 1944, lors de sa destruction, la mairie occupait le "château" des anciens seigneurs "de la tour . Le château accueillait la salle du conseil, le bureau du maire, la salle de justice de paix, un préau accueillant l'école des filles, celle des garçons et le cours complémentaire, l'étage des bâtiments sur rue
    Titre courant :
    Ancienne mairie-école dite "le château" (détruit)
    Appellations :
    le château
    Illustration :
    Elévations postérieure des bâtiments depuis le canal. IVR41_20158833181NUC2A
  • Ferme n°7, dite Le Château
    Ferme n°7, dite Le Château Vaubexy - rue du Château - en village - Cadastre : 2018 B 1006 communs 2018 B 1007 cour 2018 B 1008 logis principal 2018 B 1009 logis secondaire 2018 B 1010 communs
    Historique :
    Vosges.1912). L’appellation « Le Château » est présente sur la carte d’état-major et le cadastre napoléonien (1841). Le plan d’une enceinte avec 4 tours d’angle apparait avec la mention « château ruiné » sur Patrice de Bietag, issue d’une famille noble irlandaise (source orale) à l’emplacement de l’ancien château 18e siècle). Le site a servi de carrière pour les constructions du village, et les fossés ont été . Des modifications ont été apportées au 19e siècle. Le logis a été reconstruit (?) vers 1905.
    Représentations :
    en briques. Elle est surmontée d'un faitage métallique et de deux épis ornés de fleurs. Le colombier
    Description :
    La ferme n°7 de Vaubexy est située à l’emplacement de l’ancien château médiéval, qui est séparé du village par le Ruisseau de Gérard Champ, canalisé pour le moulin installé entre les deux (détruit). On pierre de taille. Le logis principal est en face, au sud-est. Il se présente sous la forme d’un pavillon extérieur et une marquise. Le bâtiment a été agrandi au nord, par l’ajout d’une pièce supplémentaire sur agricoles ferment la cour au nord-est et au sud-ouest. Le corps au nord-est se compose d’une alternance de est accolé à l’Est. Une fontaine est établie contre le mur de clôture, abritée sous un appentis sur deux logis de domestiques. L’un est en largeur, et l’autre est en profondeur le long du mur pignon. Ils que celle du logis principal. Une remise a été ajoutée contre le mur de clôture à l’ouest. La
    Localisation :
    Vaubexy - rue du Château - en village - Cadastre : 2018 B 1006 communs 2018 B 1007 cour 2018 B
    Titre courant :
    Ferme n°7, dite Le Château
    Appellations :
    Le Château
  • Ferme dite le château, aujourd'hui ferme-auberge
    Ferme dite le château, aujourd'hui ferme-auberge Biffontaine - Le Village - 300 route de la Houssière - bâti lâche - Cadastre : 2018 B 898, 251 1831 B 288
    Historique :
    Ferme reconstruite à la fin du 18e siècle, par comparaison stylistique avec le bâtiment voisin, qui seigneuriale dont le seul vestige semble être une plaque de cheminée (étudiée) datable du milieu du 16e siècle.
    Description :
    par une charpente sur hommes-debout et revêtu de tuiles plates. Le bâtiment est prolongé par une
    Localisation :
    Biffontaine - Le Village - 300 route de la Houssière - bâti lâche - Cadastre : 2018 B 898, 251
    Titre courant :
    Ferme dite le château, aujourd'hui ferme-auberge
  • Maison, 31 rue de France, Avricourt
    Maison, 31 rue de France, Avricourt Avricourt - 31 rue de France - en village - Cadastre : 2019 287
    Historique :
    voisine sise sur la façade postérieure et sur le mur de clôture sur façade latérale droite. (ref. ). A fait disparaitre la partie exploitation au profit de pièces d'habitation et le hangar a été remplacé
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    de décor que l’on retrouve beaucoup à Réchicourt-le-Château), chaîne d'angle en pierre de taille fenêtre en béton armé. Toit à longs pan et croupe. A noter le décor de la façade, rare à Avricourt (type
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • tombeau à stèle de la famille Steil-Chanoine
    tombeau à stèle de la famille Steil-Chanoine Foulcrey - rue des Lilas
    Historique :
    Blamont et très actif dans le canton de Réchicourt. Cette tombe est attribuable à la fin du 19e siècle. Tombe d'enfant de la famille Steil-Chanoine, réalisée par le sculpteur Goeury Storhay travaillant à
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    statuette en ronde-bosse représentant un angelot. Le linteau de la niche est gravé de l'inscription "Cher
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Présentation du mobilier de la chapelle castrale du château de Romécourt
    Présentation du mobilier de la chapelle castrale du château de Romécourt Azoudange - Romécourt - en village - Cadastre :
    Inscriptions & marques :
    le mobilier non étudié de la chapelle du château de Romécourt est composé de : un plat en étain
    Historique :
    Le mobilier non étudié de la chapelle est attribuable aux 18e et 19e siècles. L'autel de "Maxéville attribuable au 18e siècle. Le tableau de Sainte Anne et saint Joachim aurait été commandé par Nicolas Louis de
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de la chapelle castrale du château de Romécourt
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Illustration :
    Vue sur le bas-coté sud, banc et pupitre, ensemble trois quarts droit. IVR41_20155710984NUC4A Huile sur toile représentant sainte Anne et la Vierge enfant, le livre et saint Joachim, ensemble
  • Présentation du mobilier de l'église paroissiale Saint-Nicolas
    Présentation du mobilier de l'église paroissiale Saint-Nicolas Moussey - rue de Bourdonay - en village - Cadastre : 2015 38
    Historique :
    Le mobilier non étudié de l'église date surtout du 19e et du 20e siècle. Il y a peu de mobilier du 18e siècle, les 6 chandeliers et croix d'autel exposés actuellement sur l'autel majeur, le tableau coquilles en bronze ont disparu en 1944), le crucifix en bois exposé sous le porche gauche. Une partie du carillons, 1 sonnette. (réf. AD57 29J2333). Le confessionnal en chêne est fabriqué en 1955 ainsi que les , remplacement des pièces et tubes manquants. Fabrication d’un nouveau boîtier avec couvercle et le tube central Porté Frères et montés en 1950. Les vitraux de 1882 fabriqués par la maison Champigneulle de Bar-le-Duc
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    Le mobilier non étudié de l'église paroissiale de Moussey est composé d’orfèvrerie : 6 chandeliers 2,60m sculptés dans le caractère du 18e, le tout en chêne). Cinq statues en plâtre achetées après 1946 . Ensemble de trois cloches achetées en 1922 chez le fondeur Georges Farnier de Robécourt et remplaçant les Charton et Colin de Nancy. (ref Le patrimoine campanaire de l'arrondissement de Sarrebourg). Documents . Construction du plafond de la nef à la place des lambris. M. Bastien maitre plâtrier à Rixingen (Réchicourt fournis par la maison Champigneulle à Bar le Duc Salvanges pour 7 vitraux celui du chœur beaucoup plus laquelle est placé le tableau des fondations. 1883,factures payées à M Champigneulle de Bar le Duc pour les fabrique doit entourer les fonds baptismaux d’une grille, remettre en état le calice et le ciboire qui ne Claude M le curé de Moussey. Parrain Jean Nicolas Louis cultivateur et maire de Moussey et marraine cloche, je m’appelle Marie Catherine Françoise Louise. J’ai été donnée à l’église, par le zèle et la
    Illustration :
    Vue du mobilier de l'église depuis le chœur. IVR41_20155710364NUC4A
  • tombeau à stèle de la famille Acker
    tombeau à stèle de la famille Acker Avricourt - rue du Cimetière
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ferme, 115 rue de la Chapelle, Avricourt
    Ferme, 115 rue de la Chapelle, Avricourt Avricourt - 115 rue de la Chapelle - en village - Cadastre : 2019 334
    Historique :
    Ferme construite au 19e siècle, elle est présente sur le cadastre de 1814, et reconstruite en
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    distribution pour accéder à l'étage se situe devant la cuisine. A l'étage il y a seulement trois pièces le accède par une porte en façade et une seconde depuis le couloir.A l'arrière une cour et des réduits à
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • cimetière
    cimetière Avricourt - rue du Cimetière - en village - Cadastre : 2012 2 149-150-151
    Historique :
    Le cimetière se situe à l'extérieur du village, il succède à un cimetière primitif autour de supprimer le cimetière autour de l'église et de le transférer dans le terrain nouvellement acquis aussitôt
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il
    Description :
    tombes signées le sont d'artistes locaux ou régionaux, 6 par le marbrier Petit de Dieuze, 3 par Laroche
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ciboire n°2
    Ciboire n°2 Foulcrey - rue Grande rue - Cadastre : 2018 161
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Motif d'épis de l=blé sur la base du pied, vigne et médaillon du Christ sur le haut du pied, vigne nœud et la fausse coupe. Fausse coupe médaillons ciselés de la Vierge, de Saint Pierre et du Christ. Le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ostensoir
    Ostensoir Hertzing - rue de l'Eglise - Cadastre : 2018 01 57
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    centre un agneau sur le livre aux sept sceaux. Frise d'ove et cabochon sur la base et le haut du pied
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Maître-autel
    Maître-autel Hertzing - rue de l'Eglise - Cadastre : 2018 01 57
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Décor de rocaille sur le devant d’autel, au centre une colombe du saint Esprit sur une croix de Malte, le tabernacle est accosté de deux fois deux colonnettes lisse peinte en bleu à chapiteaux
    Description :
    colonnettes à fut lisses et chapiteaux corinthien. Décor de rocaille sur le devant d’autel en bois doré rapporté, au centre une colombe du saint Esprit sur une croix de Malte, le tabernacle est accosté de deux
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Ciboire
    Ciboire Hertzing - rue de l'Eglise - Cadastre : 2018 01 57
    Inscriptions & marques :
    sur la lèvre de la coupe. Sur le pied, marque de fabriquant initiales V.F. dans carré.
    Historique :
    insculpent un poinçon de maître entre novembre et décembre 1901. Ce poinçon est biffé le 18 janvier 1973.
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château