Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 21 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Harmonville - place de l'Eglise - en village - Cadastre : 1955 D2 205
    Historique :
    Florentin Desaux (architecte à Neufchateau), et réalisé par Nicolas Carel (entrepreneur de bâtiment à
    Auteur :
    [architecte] Desau(l)x ou Deseaux Florentin
  • temple de protestant dit temple de secours ou église-baraque de la Petite-Raon puis scierie
    temple de protestant dit temple de secours ou église-baraque de la Petite-Raon puis scierie La Petite-Raon -
    Titre courant :
    temple de protestant dit temple de secours ou église-baraque de la Petite-Raon puis scierie
    Dimension :
    l 20.3 m Salle de culte ; 12, 50 X 7 ; sacristie : 5, 10 x 7 ; deux pièces : 2, 50 x 2, 50
  • maison Grisot dit hôtel de Gormand puis maison des soeurs macarons actuellement immeuble
    maison Grisot dit hôtel de Gormand puis maison des soeurs macarons actuellement immeuble Nancy - 10 rue des Soeurs Macarons - en ville - Cadastre : 1830 A5 674 1865 A5 1184, 1185 1972 BC 240 2008 BC 240
    Historique :
    converses (dont Elisabeth Morlot) dans la maison familiale elles produisirent et firent commerce des
    Référence documentaire :
    Nancy de 1903 à 1905 : tome 1 - de A à O. Nancy : Impr. L. Kreis, 1904. 442 p., ill. ; tome 2 - de P à X suivi de 3 suppléments. Nancy : Impr. L. Kreis, 1906. 523 p., ill.
    Description :
    Maison à 3 niveaux et 4 travées élevée sur un plan en L avec cour ; une petite aile en retour du
    Plans :
    plan régulier en L
  • maison de plaisance d'Antoine de Lenoncourt puis noviciat de jésuites puis orphelinat dit hospice Saint-Stanislas, actuellement maison de retraite Saint-Stanislas
    maison de plaisance d'Antoine de Lenoncourt puis noviciat de jésuites puis orphelinat dit hospice Saint-Stanislas, actuellement maison de retraite Saint-Stanislas Nancy - 163 rue Saint-Dizier rue des Fabriques - en ville - Cadastre : 1830 D 189, 190, 191 1865 D 214 à 225 1972 BW 207 2002 BW 207
    Historique :
    pierre Mengenot Florentin, Nicolas et Lambert Charles, le charpentier Vincent Voirin sur une vaste travaux s'’échelonnant jusque 1605, année durant laquelle est consacrée l'’église. Au début du règne du dessin conservé à la bibliothèque municipale). Après l’'expulsion des jésuites de Lorraine en 1768, l dirigés par Melin, architecte des hospices. L’'établissement rattaché aux hospices civils prend le nom d de 1820, l'’établissement est nommé hospice Saint-Stanislas ; il regroupe les enfants orphelins et surélevés d'un étage en 1859. Un nouveau décor vient orner l’'architrave du portail sur la rue Saint-Dizier occupés par le séminaire, l’'hospice étant transféré à Rosières-aux-Salines (54). Dans les années 1980
    Description :
    ( les bâtiments sont alignés sur les maisons mitoyennes) et la rue des Fabriques, comprenant les la rue des Fabriques à 2 ou 3 niveaux de baies à linteau droit. L'intérieur, en grande partie
    Auteur :
    [tailleur de pierre] Florentin Mengenot
    Illustration :
    Vue en perspective des bâtiments et de l'église, depuis la rue. Gravure, 17e siècle. 23,9 x 12,3 cm Ruelle (du nom de son commanditaire) ; gravure à l’eau-forte. IVR41_20145411678NUC2A
  • ensemble n°2 de 2 vases-douilles d'obus de la Première Guerre mondiale
    ensemble n°2 de 2 vases-douilles d'obus de la Première Guerre mondiale Neuviller-lès-Badonviller - rue du Colonel Driant
    Inscriptions & marques :
    numéro de série : 75 [D]EC SD R L1047 1 ; numéro de série : 75 DEC F R E97 L 15 X
    Description :
    douilles de 75 est découpé en larges festons ou pétales.
  • Ensemble de moules à gaufres
    Ensemble de moules à gaufres
    Matériaux :
    acier en plusieurs éléments forgé ciselé ou gravé
    Description :
    plaques portent des décors ciselés, géométriques ou religieux, et parfois une date ou des initiales.
    Illustration :
    initiales DIW-C, d'un quadrillage oblique à gauche, et d'un remplissage de petits mofifs : +, X, coquilles Saint-Jacques ou étoiles.?) IVR41_20188810262NUC4A branches avec motif de petites étoiles à cinq branches, à droite des initiales LMCEM, L 1824
  • Architecture rurale de la commune de Vaudoncourt
    Architecture rurale de la commune de Vaudoncourt Vaudoncourt
    Historique :
    . Florentin, Histoire succincte de Vaudoncourt. 2006). L'adduction d'eau courant n'est installée dans le village qu'en 1970, les habitants s’approvisionnant aux fontaines communales ou aux puits privés
    Référence documentaire :
    Histoire succincte de Vaudoncourt. D. Florentin, Histoire succincte de Vaudoncourt. 2006
    Description :
    constructions à 2 ou 4 travées. Cinq bâtiments sont à double logis, deux ont un plan en L et deux fermes sont à majoritairement en grès, rarement en bois, briques de laitier, IPN ou ciment. Dans cette commune, le patrimoine fermes sauf une on entre dans l'habitation en passant par la porte charretière. Une bonne moitié des chaînes d'angle, en pierre de taille ou peintes, indiquant un effort d'ornementation des habitations.
    Typologies :
    Ferme à plan en L
    Annexe :
    traversins pesan 31 livres estimé 27l. Bois de lit et rideau estimé 3 l. une petite couchette et le matelats
  • fragments de tribune remontés dans un buffet d'orgue
    fragments de tribune remontés dans un buffet d'orgue rue de l' Eglise - en village
    Historique :
    -relief de motifs Renaissance d'une très grande finesse (vases d'où jaillissent des rinceaux habités de lampe de la chaire à prêcher de l'église de Vic-sur-Seille (personnages pittoresques ou créatures de la cuve de dimensions identiques aux panneaux les plus étroits (92 x 33). Ils présentent aussi le
    Représentations :
    Ornement de style Renaissance d'inspiration grotesque avec des vases d'où jaïssent de rinceaux habités de créatures fantastiques, des oiseaux ou des animaux affrontés, des bustes d'homme ou de femme.
    Localisation :
    rue de l' Eglise - en village
  • immeuble
    immeuble Nancy - Ville Neuve - 31 rue des Soeurs Macarons - en ville - Cadastre : 1830 D 2 1865 E 3,4 1972 BW 80 2008 BW 80
    Historique :
    Immeuble (re)construit en 1727 (date portée), tout comme les maisons mitoyennes (côté gauche)
    Référence documentaire :
    - de P à X suivi de 3 suppléments. Nancy : Impr. L. Kreis, 1906. 523 p., ill. rues de Nancy de 1903 à 1905 : tome 1 - de A à O. Nancy : Impr. L. Kreis, 1904. 442 p., ill. ; tome 2
  • immeuble Lemoine
    immeuble Lemoine Nancy - 18 rue des Dominicains - en ville - Cadastre : 1830 B 221 1865 B 315, 316 2008 BE 267
    Historique :
    Immeuble construit à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle, à l'emplacement de l'église du
    Illustration :
    Projet (1) de M. Grillot ; retombes levées. Encre et aquarelle, s.d. [18e siècle], 26,5 cm x 45 cm , avec 2 retombes. “ M’a été donné par M. L. Thiéry des Varennes, mon oncle ” [Inscription au dos Projet (2) de M. Grillot ; retombe 1 baissée. Encre et aquarelle, s.d. [18e siècle], 26,5 cm x 45 cm, avec 2 retombes. “ M’a été donné par M. L. Thiéry des Varennes, mon oncle ” [Inscription au dos Projet (3) de M. Grillot ; retombe 2 baissée. Encre et aquarelle, s.d. [18e siècle], 26,5 cm x 45 cm, avec 2 retombes. “ M’a été donné par M. L. Thiéry des Varennes, mon oncle ” [Inscription au dos
  • architecture rurale du canton de Bulgnéville
    architecture rurale du canton de Bulgnéville
    Historique :
    pour augmenter le fourrage. Dans ces jachères (ou versaines), on cultive plutôt des pommes de terre marchés de Bulgnéville ou de Mirecourt principalement. Les autres légumes de consommation locale (chou n'étaient que rarement ou mal fumés (sources : AD88 – 11T26/254). A Aulnois par exemple, on étend le fumier , les chevaux sont remplacés par des moteurs ou des treuils au cours du 20e siècle. L'emploi de machines friches ou mauvais champs de nature argileuse et humide sont convertis en prés à faucher ou à pâturer. Les partir du marc. Les vignes locales sont délaissées lors de l'arrivée des vins du Midi ou des côtes de 41 chefs de familles sont bûcherons, scieurs de long ou charbonniers, 5 sont tourneurs sur bois, 5 de familles complète leur revenu par des activités artisanales ou commerçantes. Quasiment tous les gantières ou modistes ; certains hommes sont aussi tisserands. Parallèlement, la population locale est s’approvisionnant aux fontaines communales ou aux puits privés. L'autoroute A31 est mise en service en juin 1984
    Typologies :
    Ferme à plan en L
    Annexe :
    , semelle qui sont en fer forgé avec pointe en acier, le tout faconné au marteau par le ou les forgerons du village. Les herses sont de massifs chassis en bois avec pointes ou dents ou en bois ou en fer forgé. Il .[...] Il bat ses grains en grange, au fléau, tout l'hiver et les nettoie au van ou au tamis d'osier. Pour cheval, les rouleaux en fonte ou fer à disques mobiles, ondulées, etc. qui parachèvent et complètent le travail des premiers. [...] [Les charrues]sortent des usines de Darney-aux-chênes ou de Vaudoncourt, ou de machines à battre avec manège à chevaux. Quelques uns ne vannent pas, mais chez tous il a un tarare ou communale (an X-1940). 2 O 52/9 Bâtiments communaux. Belmont-sur-Vair 2 O 83/1 Agriculture et statistiques
    Texte libre :
    plan en forme de L. La pièce est alors éclairée par une fenêtre dans le mur pignon, ou par une baie possèdent des maisons ont regroupées autour de l'Eglise et ou du château. Ces village-tas représentent la de toutes dimensions allant de quelques décimètres à 10 ou 15 mètres de large. La profondeur de plutôt de grandes dimensions. Elles sont principalement composées de 3 travées de plan ou "rains" (46 logis avec parfois un atelier ou un commerce. Les autres constructions relevées possèdent deux (27%) ou 2 ou 3 travées selon leur aisance, les riches laboureurs multiplient les travées, tandis que les plus petits bâtiments correspondent généralement à des maisons de manouvriers ou des bâtiments fermes plus modestes à deux travées l'étable se retrouve à l'arrière du logis. Il est à noter que ces -Remimont ou Vrécourt ont conservé des architectures typiques de cette production. 2.2. La ferme à sur la rue, attenant à l'espace agricole composé d'une grange seule ou d'une grange et une étable en
    Illustration :
    Carte de répartition des fermes à plan en forme de L dans le canton de Bulgnéville
  • Présentation du mobilier de la synagogue de Faulquemont
    Présentation du mobilier de la synagogue de Faulquemont Faulquemont - en ville
    Historique :
    ha-Shanah et Yom Kippour datant de 1914 et un ensemble de bandelettes de Torah ou mappot. Si aucun
    Texte libre :
    ) Dims : H = 118 (avec garde-corps), L = 500, Pr = 370 Pupitre de Torah Le pupitre peut pivoter sur son socle. Il comporte un tiroir Mat : chêne clair Dims : H = 127, L = 120, La = 94 Un meuble identique se trouvait dans la synagogue contemporaine de Merlebach. Bancs des hommes (1 petit à 2 places et 2 X 4 bancs Dims : H = 110, L = 250, PR = 62 Bancs des femmes (3 dont 2 avec pupitres) Mat : chêne clair Dims : L le vestibule, pourrait être un vestige de l’ancienne synagogue. Petite armoire (2 X 2 portes) Mat sommitale en tissu a disparu Fragment de manteau de Torah ou tissu servant à couvrir la Torah entre les
  • orphelinat de jeunes filles dite Maison des orphelines Sainte-Elisabeth puis orphelinat et école Sainte-Elisabeth actuellement lycée privé Charles de Foucauld
    orphelinat de jeunes filles dite Maison des orphelines Sainte-Elisabeth puis orphelinat et école Sainte-Elisabeth actuellement lycée privé Charles de Foucauld Nancy - 1 rue Jeannot Orphelines 16, 18, 20 rue du Manège 38 rue des Tiercelins - en ville - Cadastre : 1830 A5 745 1865 A5 1104, 1105, 1106, 1107, 1108, 1109 1972 BC 320 2008 BC 320
    Historique :
    partir de 1759 l’éducation gratuite de jeunes filles pauvres (environ une quarantaine). L’'aménagement , fournil, pressoir, 2 puits (dont l’un accessible de l’intérieur et de l’'extérieur de la cuisine), cuisine 68) en 6 carrés cultivés en potager ou en prairie. Durant la Révolution, la Maison des orphelines
    Description :
    4 volées, 2 paliers et 2 repos. Au sud, la 2e cour en L ouvre sur la rue Jeannot par un grand
    Illustration :
    et lavis. 63 cm x 47 cm. Indication portée au verso : "ce plan quoiqu'agréé n'a pas été suivi mais Plan de situation en 1768. Encre et lavis. 46 cm x 32 cm. IVR41_20135410041NUC2A Plan de situation en 1819. Encre et lavis, 45 cm x 34 cm. IVR41_20135410042NUC2A Plan d'ensemble du rez-de-chaussée, 1892. Lithographie, 66 cm x 50 cm. IVR41_20125410892NUC4A Plan d'ensemble du 1er étage, 1893. Lithographie, 66 cm x 50 cm. IVR41_20125410891NUC4A Plan d'ensemble du 2e étage, 1895. Lithographie, 67,5 cm x 50 cm. IVR41_20135410040NUC2A Vue d'ensemble, fin 19e siècle. Reproduction photographique sur papier, 17,5 cm x 11 cm
  • hôtel de Raibourg dit maison des pages, actuellement immeuble
    hôtel de Raibourg dit maison des pages, actuellement immeuble Nancy - 15 rue du Haut-Bourgeois 12 rue du Petit-Bourgeois - en ville - Cadastre : 1830 H 2833 1865 H 3419, 3420, 3421 1972 AL 211 2008 AL 211
    Historique :
    , l'hôtel, appelé également maison des Pages, appartient à Monsieur de Raibourg (ou Rébour) qui pourrait
    Référence documentaire :
    . ; tome 2 - de P à X suivi de 3 suppléments. Nancy : Impr. L. Kreis, 1906. 523 p., ill. des rues de Nancy de 1903 à 1905 : tome 1 - de A à O. Nancy : Impr. L. Kreis, 1904. 442 p., ill
  • Ensemble du mobilier datant de la Reconstruction : arche sainte (aron qoddesh), estrade de Torah (almemor), pupitre de Torah, bancs de synagogue, chandelier de Hanoukkah, lumière perpétuelle (ner tamid), plaques à mitsvot, rideaux d'arche sainte (parokhet), manteaux de Torah, nappes de pupitre de Torah
    Ensemble du mobilier datant de la Reconstruction : arche sainte (aron qoddesh), estrade de Torah (almemor), pupitre de Torah, bancs de synagogue, chandelier de Hanoukkah, lumière perpétuelle (ner tamid), plaques à mitsvot, rideaux d'arche sainte (parokhet), manteaux de Torah, nappes de pupitre de Torah Grosbliederstroff - 6 rue des Fermes - en village
    Historique :
    A de rares exceptions (cf IM57004102, 4103 et 4104), l'ensemble du mobilier date de 1949 ou des années suivantes. Si le style de l'arche sainte (aron qoddesh), de l’'estrade de lecture (almemor), du lutrin ou du grand chandelier de Hanoukkah sont bien celui de cette époque, marquée par une grande mobiliers de série. La correspondance avec les fournisseurs - envois de modèles (dessins ou photos d'objets
    Description :
    chêne. Surmontée de tables de la Loi en marbre, l'arche comporte 2 X 2 portes, le pupitre est équipé en velours (rouge ou bleu) avec des applications de tissu, des broderies en fils métalliques et de
  • ancienne synagogue de Maizières-les-Vic, actuellement hangar
    ancienne synagogue de Maizières-les-Vic, actuellement hangar Maizières-lès-Vic - Hellocourt - en village - Cadastre : 1988 2 249 2011 2 341
    Historique :
    baisse pour d'évidentes raisons de coûts (dimensions un peu plus grandes 14, 5 m X 8 m, vestibule pouvant de bouchers, marchands de draps ou de bestiaux) avant de décroître après 1871. Selon des sources orales, le bain rituel ou miqveh (disparu) se trouvait dans une cave du corps de bâtiment arrière du 46 , Imling ou Gosselming, également transformées en hangar mais plutôt moins bien conservées ou celle de
    Description :
    Petit édifice de plan rectangulaire (la =7,45 m ; l = 11 m + 90 cm correspondant à l'arche sainte dalle en ciment. S’il ne reste rien de l’'estrade de lecture (almemor), la synagogue comprenait
    Dimension :
    la =7,45 m ; l = 11 m + 90 cm correspondant à l'arche sainte
  • place dite nouvelle place de Grève, puis place de la Liberté, place de Grève, place de l'Académie, actuellement place Carnot
    place dite nouvelle place de Grève, puis place de la Liberté, place de Grève, place de l'Académie, actuellement place Carnot Nancy - place Carnot - en ville - Cadastre : non cadastré
    Historique :
    dans un espace limité à l’Ouest par l'ancienne vénerie ducale ( était regroupée la meute du duc), au Sud par une brasserie (aménagée en 1769 par le brasseur Hoffmann sur des dépendances de l’ancien hôpital militaire), à l’Est par la rue des Michottes, au Nord par un terrain comprenant une exploitation de schistes dite l'’ardoisière (dont la mise en oeuvre aurait commencée en 1764 d'après le journal de 1784 l’actuel cours Léopold dans le prolongement de la place). La place est nivelée entre 1781 et 1790 , la vénerie accueille alors une manufacture de drap puis un hôpital (ou hospice, fondé en 1774 et débat sur la conservation de l’ordonnance de 1784 imposant l’uniformité des constructions est relancé en
    Illustration :
    Côté Sud : immeubles à l' angle de la rue des Michottes. IVR41_19745403165V Côté Ouest de la place en 1841 (emplacement actuel de la faculté de droit). Gravure, 32 cm x 25 cm Plan de situation (par rapport à l'ancienne place de Grève ou place de l'Université n° 71 sur le Plan (avec actuel cours Léopold) avec mention de l'affectation et/ou du nom des occupants de chaque bâtiment. encre et lavis, s.d. [période post-révolutionnaire], 41 cm x 32 cm IVR41_20055400527V
  • quartier canonial
    quartier canonial Nancy - rue du Manège rue Saint-Georges rue des Tiercelins rue Montesquieu place Monseigneur Ruch rue de la Primatiale rue Mably rue des Chanoines
    Historique :
    lettres patentes du 2 janvier 1606). Il fait venir un ingénieur (ou architecte) de Paris, maître Lambert
    Description :
    l'écolâtre (IA54003330). Toutes les parcelles donnent sur deux rues ou ruelles, et sont organisées de la même
    Illustration :
    ). Détail du plan de la ville de Nancy dit de la Ruelle (du nom de son commanditaire) ; gravure à l’eau des Chanoines). 22 cm x 13 cm. IVR41_20055401040X
  • Présentation du mobilier de la synagogue de Dieuze
    Présentation du mobilier de la synagogue de Dieuze Dieuze
    Texte libre :
    , + support 70, la = 152, pr = 48 Bancs (2 X 5) Chaque banc comporte 3 places et un pupitre avec casiers Mat : contreplaqué de hêtre, garniture en skaï Dims : L = 183, 5, la = 89, h = 113 OBJETS Chandelier de Hanoukhah n branches ou 8 lumières ?) Mat : bronze fondu Dims : H = 73, la = 42 Ce chandelier ayant été modifié (on le
  • église conventuelle de bénédictins puis chapelle du collège de Jésuites actuellement église paroissiale Saint-Clément
    église conventuelle de bénédictins puis chapelle du collège de Jésuites actuellement église paroissiale Saint-Clément Metz - quartier Pontiffroy - place Saint-Clément - en ville - Cadastre : 2009 07 303
    Description :
    celles de l’extrémité orientale de quatre. Chaque baie se termine par un réseau aux formes différentes qui porte l’orgue (IM570037) et est éclairée par une rose de forme elliptique.
    Illustration :
    Plan du rez-de-chaussée, détail. Encre, 1790, 118 cm x 90,5 cm. IVR41_20095711303NUC2A Combles, premier étage de la tour, trompes plates. Départ d'un second étage non réalisé ou détruit