Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 4394 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Patrimoine militaire bâti du département de Meurthe-et-Moselle
    Patrimoine militaire bâti du département de Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    maçonnerie aux matelas terrassés. Son introduction dans l'actuel département de Meurthe-et-Moselle semble cette dénomination des édifices et ensembles de nature architecturale historiquement liés à la naissance de l'Etat Moderne en Europe, principalement caractérisé par la mise en place d'un pouvoir central et techniques dérivées mises au point aux XIXème et XXème siècles (fortification polygonale) tant à travers des ). -locaux et bâtiments de nature logistique : arsenaux ; casernements ; hôpitaux. Ne sont pas pris en compte ; ouvrages et installation d'arrières-fronts.
    Titre courant :
    Patrimoine militaire bâti du département de Meurthe-et-Moselle
    Aires d'études :
    Meurthe-et-Moselle
  • Réseau ferroviaire : patrimoine bâti, ouvrages et installations fixes en Meurthe-et-Moselle.
    Réseau ferroviaire : patrimoine bâti, ouvrages et installations fixes en Meurthe-et-Moselle.
    Titre courant :
    Réseau ferroviaire : patrimoine bâti, ouvrages et installations fixes en Meurthe-et-Moselle.
    Aires d'études :
    Meurthe-et-Moselle
    Illustration :
    halles marchandises avec quais et voies de desserte côté Jarville, 6 Août 1880. IVR41_20205403000NUC4A
  • Présentation de l'opération d'étude thématique départementale : orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de Meurthe-et-Moselle (en-cours)
    Présentation de l'opération d'étude thématique départementale : orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de Meurthe-et-Moselle (en-cours) Meurthe-et-Moselle
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    Meurthe-et-Moselle enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Référence documentaire :
    Thesaurus des objets religieux : meubles, objets, linges, vêtements et instruments de musique du culte catholique romain... Inventaire Général des Monuments et des Richesses Artistiques de la France . Thesaurus des objets religieux : meubles, objets, linges, vêtements et instruments de musique du culte Poinçons d'or, d'argent et de platine de 1275 à nos jours Markezana, Yves. "Poinçons d'or, d'argent et de platine de 1275 à nos jours." [Dourdan] : H. Vial, 2005. 239 p., ill. Les orfèvres de Lorraine et de Sedan Cassan, Claude-Gérard. "Les orfèvres de Lorraine et de Sedan Poinçons de fabricants d'ouvrages d'or et d'argent. Lyon 1798-1940 Inventaire général des monuments et des richesse artistiques de la France. Région Rhône-Alpes. ''Poinçons de fabricants d'ouvrages d'or et d'argent. Lyon 1798-1940''. Paris : Imprimerie nationale, 1993. 325 p., ill. (Cahiers du Dictionnaire des poinçons de fabricants d'ouvrages d'or et d'argent de Paris et de la Seine : tome
    Localisation :
    Meurthe-et-Moselle
    Titre courant :
    religieux des églises de Meurthe-et-Moselle (en-cours) Présentation de l'opération d'étude thématique départementale : orfèvrerie religieuse et mobilier
    Aires d'études :
    Meurthe-et-Moselle
    Texte libre :
    Grand Est. Le partenariat entre le département de Meurthe-et-Moselle et la Région Grand Est s'est poursuivi. Une série impressionnante de vols dans les églises de Meurthe-et-Moselle, commis entre 2004 et de Meurthe-et-Moselle réalise cet inventaire thématique en partenariat avec le service régional de Le Protocole de décentralisation culturelle, conclu en 2001, entre l’État, la Région Lorraine et l'expérimentation menée dans le cadre des protocoles de décentralisation culturelle entre 2001 et 2003, a confié aux devenue une compétence obligatoire de la Région Lorraine, et, depuis le 1er janvier 2016, de la Région objets, et surtout, disposaient des liens nécessaires avec des professionnels du marché de l'art pour descriptive et photographique des pièces disparues. L’orfèvrerie ne constituait pas la seule cible des voleurs des opérations de pré-inventaire. Le nombre des pièces produites par les d'orfèvres nancéiens et lorrains à la fin du 18e siècle et au du début du 19e siècle, a augmenté. La taille grandissante des
    Illustration :
    Calice et patène - Avricourt - IM54302521 IVR41_20155434557NUC2A Plateau à burettes et burettes - Barisey-la-Côte - IM54011664 IVR41_20135432495NUC2A Ciboires en verre - Vannes-le-Châtel - D. Veis et P. Garenc - IM54011513 IVR41_20135433393NUC2A Ampoules à saint chrême et à huile sainte - Domgermain - IM54010092 IVR41_20155430449NUC2A
  • Dossier de synthèse d'aire d'étude (en cours) : orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de Meurthe-et-Moselle
    Dossier de synthèse d'aire d'étude (en cours) : orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de Meurthe-et-Moselle Meurthe-et-Moselle
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    Meurthe-et-Moselle enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Localisation :
    Meurthe-et-Moselle
    Titre courant :
    églises de Meurthe-et-Moselle Dossier de synthèse d'aire d'étude (en cours) : orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des
    Aires d'études :
    Meurthe-et-Moselle
  • Hôpital militaire
    Hôpital militaire "L", puis Sédillot, actuellement siège du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle appelé Centre administratif départemental Nancy - 48, 50 rue du Sergent Blandan - en ville - Cadastre : 1974 BS 25 1989 BS 25, 535, 546 2010 BS 619, 646 à 693
    Historique :
    1992, propriété du département de Meurthe-et-Moselle qui y installe, après d'importants travaux de de malades à étage carré desservis par une galerie centrale et prévoit un coût de réalisation de réalisation de 2 pavillons de malades ( d2 et d3) dés la fin juillet 1901. Les bâtiments sont pourvus de séparations de niveaux et d'escaliers en ciment ou béton armé système Hennebique ; il offrent, à ce titre, le , l'entrepreneur Guillemin réalise le mur de clôture sur le rue Blandan et, vraisemblablement, l'actuelle entrée de débutent l'édification du cinquième pavillon de malades et l'achèvement du mur de clôture. Fin décembre de la même année, est adjugée à l'entrepreneur Tixier la réalisation du bâtiment de l'administration et des officiers et sous-officiers malades (c). Achevé en 1904, il offre la particularité de présenter une façade dont le traitement architecturé et urbain est peu conforme aux réalisations militaires de l'architecte nancéien Charles Bourgon (1855-1915), alors officier de réserve et qui avait, quelques années
    Référence documentaire :
    22-09-1895, p. 155-156. L'immeuble et la construction dans l'Est. 7-07-1901, p.91. L'immeuble et la construction dans l'Est. 14-07-1901, p. 85. L'immeuble et la construction dans l'Est. 14-10-1901, p. 189. L'immeuble et la construction dans l'Est. 18-05-1902, p. 23. L'immeuble et la construction dans l'Est. 21-12-1902, p. 271. L'immeuble et la construction dans l'Est. 5-07-1903, p. 77. L'immeuble et la construction dans l'Est. 26-07-1903, p. 103. L'immeuble et la construction dans l'Est. 20-12-1903, p. 271. L'immeuble et la construction dans l'Est. 9-07-1905, p. 95. L'immeuble et la construction dans l'Est.
    Murs :
    brique brique et pierre à assises alternées brique silico-calcaire brique et pierre à assises alternées
    Description :
    linteau à claveau et filet saillant sommital, enduit partiel, séparations de niveaux en ciment ou béton armé (entre sous-sol et rez-de-chaussée et entre ce dernier et étage carré, absence probable entre ce dernier et grenier), en rez-de-chaussée surélevé avec 1 étage carré, élévation à travées, toit à longs partiel et toit à longs pans ; pavillon de l'administration et officiers et sous-officiers : élévation ordonnancée à 2 avants-corps d'extrémités couverts d'une croupe brisée en zinc et ardoise et avant-corps médian couvert d'un pavillon brisé en zinc et ardoise, encadrements de baies en pierre de taille à gestionnaire et du médecin-chef : enduit partiel, chaînes en brique et pierre de taille en assises alternées , soubassement en placage de granite en opus incertum, encadrements de baies à appuis, harpes et écoinçons en calcaire, jambages et cintres en brique, toit en ardoise avec pignon médian sur façade Sud ; caserne des enduit, sommé d'une tablette saillante en pierre de taille et mur-bahut (sur rue Blandan) surmonté d'une
    Titre courant :
    Hôpital militaire "L", puis Sédillot, actuellement siège du Conseil départemental de Meurthe-et -Moselle appelé Centre administratif départemental
    Texte libre :
    lucarne du brisis ; losanges dans les linteaux des fenêtres de l'étage et dans l'entablement surmontant la , en formes de triglyphes, des 4 consoles soutenant le balcon et repos des tablettes sommitales des pavillons de malades et les accessoires (cuisines, bains et pavillon opératoire). L'ouvrage, encore visible en 1992, est une galerie en maçonnerie dont le développement (entre le bâtiment "c" et la chapelle . L'affectation originelle des bâtiments (e) et (l), encore en place actuellement est inconnue.
    Illustration :
    Galerie centrale et intersection (à droite) vers les cuisines, au fond (à droite) la couverture du Galerie centrale, partie comprise entre les cuisines (à gauche) et les pavillons (d, d1) (à droite Pavillon de malades (d), élévation Ouest, partie Sud ; à gauche : bâtiment du groupe électrogène et
  • ostensoir
    ostensoir Lunéville
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    LE 11E CHASSEURS ET PAR SA FAMILLE ; inscription gravée sur le pied
    Cadre de l'étude :
    Meurthe-et-Moselle enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de
    Historique :
    Douai en 1824 et décédé dans la même ville en 1906. Le colonel de Bailliencourt commanda le 11e régiment
    Représentations :
    superposent, le premier est orné d'une bande d'oves et dards, coupée de feuilles aux angles du pied, le second présente l'Agneau sur le livre aux sept sceaux (face principale), du triangle de la Trinité (revers) et
    Statut :
    propriété du département Propriété du département de Meurthe-et-Moselle
    Description :
    estampés, gravés et soudés.
    Aires d'études :
    Meurthe-et-Moselle
  • Les fermes et les maisons de la commune de Saint-Georges.
    Les fermes et les maisons de la commune de Saint-Georges. Saint-Georges
    Dossier :
    , 3E2248 Les fermes et les maisons de la commune de Saint-Georges.
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
  • Présentation de la commune de Réchicourt-le-Château.
    Présentation de la commune de Réchicourt-le-Château. Réchicourt-le-Château
    Dossier :
    , AD54, E125. Cité ouvrière et usine de chaussures de Bataville
    Auteur :
    AuteurIllustration Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
  • Dossier de synthèse d'aire d'étude de l'inventaire topographique du canton de Réchicourt-le-Château
    Dossier de synthèse d'aire d'étude de l'inventaire topographique du canton de Réchicourt-le-Château
    Dossier :
    Darcourt et dudit Réchicourt dressée à la réquisition de monsieur Bourlon son intendant par moy Jacques
    Auteur :
    AuteurIllustration Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
  • Présentation de la commune de Richeval.
    Présentation de la commune de Richeval. Richeval
    Référence documentaire :
    Carte générale et carte figurative représentant la figure des bois de son Altesse royale tant anciens qu’acquêtés à l’usage des salines de Dieuze et partie celle de Marsal, 1712 (AD 54, H2450-4).
    Dossier :
    Carte générale et carte figurative représentant la figure des bois de son Altesse royale tant anciens qu’acquêtés à l’usage des salines de Dieuze et partie celle de Marsal, 1712 (AD 54, H2450-4 Carte générale et carte figurative représentant la figure des bois de son Altesse royale tant anciens qu’acquêtés à l’usage des salines de Dieuze et partie celle de Marsal, 1712 (AD 54, H2450-4 Carte générale et carte figurative représentant la figure des bois de son Altesse royale tant anciens qu’acquêtés à l’usage des salines de Dieuze et partie celle de Marsal, 1712 (AD 54, H2450-4 Carte générale et carte figurative représentant la figure des bois de son Altesse royale tant anciens qu’acquêtés à l’usage des salines de Dieuze et partie celle de Marsal, 1712 (AD 54, H2450-4
    Auteur :
    AuteurIllustration Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
  • Présentation de la commune de Guermange.
    Présentation de la commune de Guermange. Guermange - en village
    Dossier :
    Carte topographique du château et village de Guermange, 1756. Sur cette carte on distingue des parties du village sur les terres de France (F, G, H, I, K O) et d’autres sur les terres de Lorraine (M, N Carte topographique du château et du village de Guermange, 1756, AD54, H2494. Ferme, 13 rue
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
  • Fonderies et aciéries de la Moselle, puis Valexy ; actuellement entrepôt agricole
    Fonderies et aciéries de la Moselle, puis Valexy ; actuellement entrepôt agricole Rettel - en village - Cadastre : 1960 7 79 A 84, 107
    Historique :
    Fonderie construite en 1925 (daté par source) pour la société des forges et aciéries de la Moselle
    Hydrographies :
    la Moselle
    Description :
    et béton armé, toit en ciment amiante, terrasse en béton ; atelier de fabrication : brique silico , brique silico-calcaire, pan de fer, toit en ciment amiante ; logement patronal : murs en béton armé et
    Titre courant :
    Fonderies et aciéries de la Moselle, puis Valexy ; actuellement entrepôt agricole
    Appellations :
    fonderies et aciéries de la Moselle, puis Valexy
  • Maison d'industriel dite Villa Majorelle
    Maison d'industriel dite Villa Majorelle Nancy - 1 rue Louis Majorelle - en ville - Cadastre : 1972 CE 83
    Référence documentaire :
    Annuaire de la Meurthe-et-Moselle/Nancy, 1904 Annuaire de la Meurthe-et-Moselle/Nancy, 1904
  • pépinière royale et parc d'agrément actuellement jardin public dit parc de la Pépinière
    pépinière royale et parc d'agrément actuellement jardin public dit parc de la Pépinière Nancy - 26e Régiment d'Infanterie Sigisbert Adam Jacquot Général de Gaulle Pépinière - en ville - Cadastre : 1970 AO 134, 140, 141, 142, 143, 144, 145, 146
    Historique :
    1947 inscrit le parc de la Pépinière à l'inventaire des sites pittoresques de Meurthe-et-Moselle pour jusqu'à la Meurthe et de la faire traverser par un canal dérivant ses eaux. Le projet est abandonné faute de Lorraine et du Barrois Antoine-Chaumont de la Galaizière reprend en main le projet. Un arrêté du de la Carrière, cédés par le domaine royal, rachetés à des particuliers et cédés par la ville à 19e siècle, l'État et le département, qui ont succédé au droit du duché, se désintéressent de la en pelouse. La ville embellit et agrémente alors son nouveau jardin en y ajoutant des bancs, un ), un jardin zoologique (IA54002313) et des statues (étudiées dans la base Palissy), ainsi qu'un débit terrain de basket et le stade Maurice de Vienne sont installés en bas du parc. Il est remplacé par le ses plantations, arbres, jardins, allées, pièces d'eau, pour son entrée de la place Stanislas et sa
    Observation :
    -et-Moselle pour ses plantations, ses arbres, ses jardins, ses allées, ses pièces d'eau et sa terrasse. Une des dernières fondations de Stanislas Leszczynsky ; inscrit comme site pittoresque de Meurthe
    Description :
    , mesurant approximativement 453 mètres sur son côté est et son côté sud, 480 mètres sur son côté ouest et l'entrée ouest sur l'hémicycle de la Carrière à la grille est ouvrant vers la Meurthe. Cette grande allée centrale (allée Georges Chepper et, au-delà du bassin, allée Jacques Huriet) est animée par un rond-point régulier. De nombreux aménagements et équipements de loisirs y sont installés. Parmi eux, un kiosque à plein air, un terrain de jeu pour les enfants, quatre boulodromes ainsi qu'un stade et des terrains de
    Auteur :
    [personnage célèbre] La Galaizière Antoine-Chaumont, intendant de Lorraine et du Barrois
    Titre courant :
    pépinière royale et parc d'agrément actuellement jardin public dit parc de la Pépinière
    Illustration :
    prendre après ma mort". Encre et lavis, 1872, 60 x 45 cm. IVR41_20055400524V prendre après ma mort". Encre et lavis, 1872, 60 x 45 cm. IVR41_20055400525VA et environs de Nancy dédié à la Reine par son très humble et très obéissant serviteur C. Mique juin 1778. Encre et lavis, 50,5 cm x 37 cm. IVR41_20105411270NUC2A Plan vers 1778, détail du "plan des villes, citadelle, faubourgs et environs de Nancy dédié à la Reine par son très humble et très obéissant serviteur Mique architecte de de feu Roy de Pologne à Nancy Plan 1778, détail du "plan des villes, citadelle, faubourgs et environs de Nancy dédié à la Reine par son très humble et très obéissant serviteur C. Mique architecte de de feu Roy de Pologne à Nancy Stade Maurice de Vienne et gymnase Maurice Jacquet. IVR41_20125411557NUC4A
  • Usine de la
    Usine de la "S.A. des Produits Chimiques et Soudières de la Meurthe", puis de Saint-Gobain, actuellement zone artisanale et lotissement concerté. Varangéville - rue d' Alsace - bâti lâche - Cadastre : 2016 AK 300, 303, 304, 306 2016 AL 67, 181
    Historique :
    La "S.A. des Produits Chimiques et Soudières de la Meurthe" est formée à Nancy le 18 juin 1891 à concession et de la saline d'Art-sur-Meurthe ; en 1908, elle procède à l'acquisition de l'emprise de de Saint-Gobain absorbe la "S.A. des Produits Chimiques et Soudières de la Meurthe". La Première l'instigation d'Edmond Guérin (1844-1932), administrateur des faïenceries de Lunéville, et d'un groupe procédé Solvay à l'ammoniac et de dérivés sodiques. L'édification de la plupart des bâtiments intervient entre janvier 1892 et mars 1893 sous la direction de Paul Reclus (1858-1941), ingénieur de l'entreprise -Nord-Est (rue et impasse Pierre-Brossolette). L'ensemble de la fabrication s'articule autour d'un plan Guerre Mondiale occasionne d'importants dégâts à la soudière par obus de 210 mm (1914) et bombardements par avions (1916, 1917, 1918). En 1924 interviennent la reconstruction des fours à chaux et l'édification de silos à soude (?) de 8000 m3, réalisées par l'entreprise France Lanord et Bichaton de Nancy
    Référence documentaire :
    création, machines à vapeur, agrandissements (1891-1893) Soudière de la Meurthe bombardements (1914-1922) ; acquisitions de terrains et d'emprises diverses par la société de Saint-Gobain à Entreprise France-Lanord et Bichaton (...), références, Nancy, Impr. Thorax, 1967. 17-01-1901, p.1 [projet de fusion entre la société de Saint-Gobain et la S.A. des Soudières de la Meurthe]. Le renseignement financier. 7-02-1909, p. 325 [fusion avec la société de Saint-Gobain]. L'immeuble et la construction dans 11-05-1924 [édification d'une seconde cité ouvrière]. L'immeuble et la construction dans l'Est. la Meurthe]. Le rappel plan relatif à l'établissement d'une voie ferrée au dessus du canal (1894). Soudière de la Meurthe -Meurthe : Saint-Gobain, usine de Varangéville
    Description :
    Bureau central et infirmerie : en rez de chaussée surélevé, encadrements de baies en béton armé surmontés de cintres en brique, enduit, croupe ; atelier de réparation et magasin industriel : brique peinte incendie ; cantine, puis bains-douches : baies avec écoinçons, harpes et appuis en pierre de taille calcaire, toit à longs pans, restauré ; bureau : chaînes et encadrements de baies jumelées en brique peinte saillie pour les fenêtres, filets de séparation des niveaux en brique, toit à longs pans et appentis , restaurée ; vestiges non identifiés 1 et 2 en bordure du canal : béton, brique.
    Auteur :
    [] France Lanord, et Bichaton
    Titre courant :
    Usine de la "S.A. des Produits Chimiques et Soudières de la Meurthe", puis de Saint-Gobain , actuellement zone artisanale et lotissement concerté.
    Appellations :
    S.A. des Produits Chimiques et Soudières de la Meurthe, puis de Saint-Gobain
    Illustration :
    (0945182 ; 6842032), bureau de direction et infirmerie (0945244 ; 6842020) ; au second plan, à gauche Atelier de réparation et magasin industriel (0945333 ; 6842000), élévation Sud-Ouest, ensemble Atelier de réparation et magasin industriel (0945333 ; 6842000), élévation Sud-Ouest, ensemble Atelier de réparation et magasin industriel (0945333 ; 6842000), élévation Sud-Ouest, ensemble Bureau central et infirmerie (0945244 ; 6842020), élévation Sud-Ouest, ensemble trois quarts gauche Bureau central et infirmerie (0945244 ; 6842020), élévation Sud-Ouest, ensemble trois quarts droit Limite Est de l'emprise de l'usine et canal, au premier plan, vue en direction de l'Ouest
  • couvent de dominicaines, dites dames prêcheresses
    couvent de dominicaines, dites dames prêcheresses Nancy - 1bis, 3, 5 rue La Fayette 9 place du Colonel Fabien 4, 6, 8 rue de la Monnaie 4, 6 rue de la Source - en ville - Cadastre : 2008 AN 76, 77, 79, 80, 81, 82, 83, 84
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : H 2646 Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : H 2646
    Dossier :
    Plan du premier étage des bâtiments des parloirs et logement des tourières avant reconstruction
  • Abbaye de bénédictins Saint-Léopold puis faïencerie Haener puis couvent de soeurs de la Visitation
    Abbaye de bénédictins Saint-Léopold puis faïencerie Haener puis couvent de soeurs de la Visitation Nancy - rue Cyfflé rue Abbé Didelot rue Charles III rue des Ponts - en ville - Cadastre : 1830 D 322 à 327 1865 D 466 à 471, 523, 524 2008 BW 282
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 58 J Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 58 J
    Dossier :
    Plan du rez-de-chaussée, "transformation du la chapelle et des dépendances" : projet (non daté ). Encre et aquarelle, 86 cm x 50 cm, [s.d], 1er quart 20e siècle. Abbaye de bénédictins Saint-Léopold puis
  • Abbaye de bénédictins Saint-Léopold puis faïencerie Haener puis couvent de soeurs de la Visitation
    Abbaye de bénédictins Saint-Léopold puis faïencerie Haener puis couvent de soeurs de la Visitation Nancy - rue Cyfflé rue Abbé Didelot rue Charles III rue des Ponts - en ville - Cadastre : 1830 D 322 à 327 1865 D 466 à 471, 523, 524 2008 BW 282
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 58 J Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : 58 J
  • immeuble et entrepôt commercial Leroy
    immeuble et entrepôt commercial Leroy Nancy - 6 rue Gilbert - en ville - Cadastre : 2006 BY 247
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. cote : 23 J Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. cote : 23 J
    Dossier :
    Etude du motif décoratif pour la ferronnerie. Dessin au crayon. 1928. immeuble et entrepôt
  • couvent de dominicaines, dites dames prêcheresses
    couvent de dominicaines, dites dames prêcheresses Nancy - 1bis, 3, 5 rue La Fayette 9 place du Colonel Fabien 4, 6, 8 rue de la Monnaie 4, 6 rue de la Source - en ville - Cadastre : 2008 AN 76, 77, 79, 80, 81, 82, 83, 84
    Référence documentaire :
    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : H 2646 Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy. Cote : H 2646
    Dossier :
    Plan d'exécution coté du rez-de-chaussée des bâtiments des parloirs et logement des tourières