Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • boîte à hosties n°2
    boîte à hosties n°2 Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
    Inscriptions & marques :
    transcription : RECHICOURT ; inscription au feutre sur le couvercle
    Description :
    Boîte à hosties en aluminium en deux éléments. La boite cylindrique ferme par emboîtement. Le couvercle est légèrement bombé. A l'intérieur, un doublage en métal doré occupe le corps.
    Localisation :
    Réchicourt-la-Petite - Grande Rue - en village
  • Église paroissiale Saint-Martin
    Église paroissiale Saint-Martin Bauzemont - rue de l'Église
    Historique :
    il reste la tour-clocher qui se trouve actuellement sur le bas-côté sud. Cet édifice a été remanié édifiés à la place du chœur et de la chapelle seigneuriale qui furent rasés. Le sol a été refait en 1884 et les bancs remplacés la même année. Le chœur est accessible par les marches de l'ancienne église.
    Observation :
    pierre de saint Antoine aux ardents, vers 1400, a été classée au titre des Monuments historiques le 9/7
    Représentations :
    l'Espérance, ont été achetées au cours du 19e siècle par la famille de Gellenoncourt qui posséda le château de des oliviers Le fils prodigue sainte-famille Charité et le Christ apparaissant au légionnaire Martin après le don de la moitié du manteau. A l'opposé de saint Jean. Dans la nef sont représentés : le Christ au mont des Oliviers, "Laissez venir à moi les petits enfants", le retour du fils prodigue (signé J. Benoît 1923, restauré par Benoît Frères 1952 ), l'Annonciation, la sainte Famille et le Baptême du Christ. Les deux statues, données pour représenter la Foi et Bauzemont durant tout le 19e siècle.
    Description :
    séparation de la nef avec le transept. Cette tour est percée de baies dont une géminée à meneau central; une datée du 16e siècle. Le portail de la façade occidentale, de style gothique, présente un tympan ajouré verrières. L'orgue, la chaire, le confessionnal, les autels, les bancs et les lambris datent du 19e siècle . Le chœur accessible par les marches de l'ancienne église, est éclairé par trois fenêtres.
    Illustration :
    Église - vue de l'intérieur vers le choeur IVR41_20145433927NUC2A
  • Hôpital Jeanne d'Arc
    Hôpital Jeanne d'Arc Dommartin-lès-Toul - route départementale 400 - bâti lâche - Cadastre : 2010 ZC 111, 112 parcelle 112 nouvellement lotie pour établissement psychiatrique non étudié, comporte l'assiette du corps de garde (non représenté) de l'édifice étudié
    Historique :
    Edifice logistique associant caserne, école primaire et hôpital établi pour le compte des troupes américaines stationnées en France dans le cadre de l'O.T.A.N. Son assiette est constituée à la suite de la réalisés de 1953 à 1957 par l'entreprise E. Chambert de Nancy, pour le gros-oeuvre et la Compagnie désaffecté à partir de 2005, dans le cadre du volet régional d'un plan de réorganisation nationale de l'offre
    Description :
    d'entretien : toit en plaques ondulées de ciment-amiante ; château d'eau : sur tour, réservoir à dôme
    Illustration :
    Bordure Est de l'emprise, vue prise vers le Sud : château d'eau N et vues partielles des bâtiments Vue partielle depuis le Nord-Est entre les bâtiments LL (à gauche) et FF (à droite Poste de garde, ensemble depuis le Sud. IVR41_20175411226NUC2A Bâtiment A, vue de situation depuis le Sud-Ouest. IVR41_20175411227NUC2A Bâtiment E, vue de situation depuis le Sud-Ouest. IVR41_20175411228NUC2A Bâtiments J (à gauche), K (au fond), L (à droite), vue partielle depuis le Sud ) et le bâtiment EE (au fond). IVR41_20175411243NUC2A Bâtiment EE, vue partielle de la couverture vers le Nord-Est, depuis le toit du bâtiment DD Bâtiment EE, vue partielle de la couverture en direction du Sud-Est, depuis le toit du bâtiment DD Bâtiment O, vue de situation depuis le Sud. IVR41_20175411247NUC2A
  • Église paroissiale Saint-Denys
    Église paroissiale Saint-Denys Crévic - rue de l'Église
    Historique :
    représentation du château, demeure familiale depuis le début du 15e siècle, détruite lors du conflit, et les De l'ancienne église, il ne subsiste que le chœur du 15e siècle. Les registres paroissiaux mentionnent que le 10 mai 1663, Didier Simonin laboureur demeurant à Grandvezin (hameau de Crévic) fut inhumé fut reconstruite au 18e siècle. La première pierre a été posée le 29 mai 1751 par trois frères, Joseph , qui a béni ladite pierre. L'église achevée a été bénite le 14 novembre 1751 par Jean-François Marulier plaque funéraire de Dominique Simonin, décédé en 1740, a été encastrée dans le mur gouttereau sud . Richard Pierson, architecte à Lunéville a établi en 1809 le devis estimatif de la réfection générale de arêtiers) a été réalisée en 1894 selon le devis de Fromont, architecte à Lunéville. La tribune a été à Nancy, et inauguré le 28 février 1904. Le bois de Crévic, fut le théâtre de combats lors de la ). Les vitraux ont été installés lors de travaux de réfection en 1921; celui du choeur, offert par le
    Précisions sur la protection :
    du 19e siècle, a été inscrite au titre des Monuments historiques le 23/12/1981. Cette statue est une
    Représentations :
    Dans le choeur, les deux lancettes de la verrière centrale, "Don de Monsieur le Maréchal Lyautey occupent le centre du quadrilobe dans la partie supérieure de la verrière. Les armoiries du duché de commune, rompent le motif répétitif de la grisaille des huit autres verrières.
    Description :
    autels latéraux datent du 18e siècle. Le chemin de croix, huile sur toile, signé Marquis 1859, a été
    Illustration :
    Vue de la nef vers le choeur IVR41_20155430591NUC2A
  • Cité Jardin du Parc de Saurupt
    Cité Jardin du Parc de Saurupt Nancy - Parc de Saurupt - 1, 2, 5, 6 rue des Brice 1 boulevard Georges Clémenceau 3 rue du Colonel Renard - en ville - Cadastre : 1972 BM 208, 210, BN 9, 15, 26, 27
    Historique :
    Jules Villard qui décide en 1901 de lotir la majeure partie du domaine dont il conserve le château. Par Le parc de Saurupt est une partie du domaine de Saurupt qui depuis le 15e siècle est un lieu de arrêté du 22 mai 1901 le conseil municipal établit une liaison directe avec les quartiers de la gare, le tramway dessert le futur parc dès 1901. Le plan du lotissement, daté du 1er août 1901 sur une surface de Philippe Houot. Le cahier des charges fixe les règles d'occupation du terrain et préfigure le parti architectural des demeures, de véritables prescriptions déterminent le statut social du lotissement qui est celui d'une cité jardin privée, destinée à une riche clientèle. Le prix du m² de terrain, fixé entre 20 2100 m², entraîne une mise de fonds initiale conséquente. Le succès escompté ne vient pas et en 1906, 8 rues, puis le classement comme voies publiques des quatre rues particulières ouvertes entre 1901 et Général Leclerc et du boulevard Georges Clemenceau conservant le parcellaire primitif. En revanche, la
    Référence documentaire :
    BADEL Émile, Le Parc de Saurupt hier, aujourd'hui et demain, Nancy, établissement Royer, 1906 , BADEL Émile, Le Parc de Saurupt hier, aujourd'hui et demain, Nancy, établissement Royer, 1906, 36 p. Bradel (Vincent) et Roussel (Francis, Nancy, le parc de Saurupt, Nancy-Metz, 1998 BRADEL Vincent et ROUSSEL Francis, Nancy, le parc de Saurupt, Nancy-Metz, éditions Serpenoise, (Itinéraires du patrimoine
    Description :
    Le Parc de Saurupt est délimité par le boulevard Georges Clemenceau à l'ouest, l'avenue du Général Leclerc au nord, le quai de la Bataille à l'est, la rue de Nabécor et la rue du Maréchal Oudinot au sud partie nord, et les lotissements Art déco entre le rond point Marguerite de Lorraine et la rue du
    Illustration :
    Affiche anonçant le projet (1901) IVR41_19915402757PA
1