Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 12 sur 12 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Rouvres-la-Chétive - rue du Béatisé - en village - Cadastre : 2012 ZB 71
    Historique :
    La fontaine-lavoir de la place de Jennevelle est établie en 1859, selon les plans de Joseph Michaux de construction comprend deux fontaines-lavoirs alimentés par la source dite des Heunnechaux ensuite le lien sur 115 mètres, entre ce second amas d'eau (chambre de distribution) et la colonne le derrière. Les encadrements et les angles de la façade antérieure sont en pierre de taille. La charpente est en chêne, couverte de tuiles mécaniques de Rorthey. La porte est en bois à deux vantaux , ferrée et peinte à l’huile et à la Céruse sur 3 couches. Le lavoir est muni d'un rinçoir, d'auges, de
    Représentations :
    de roseaux. Des moulures soulignent la mise en œuvre soignée de la pierre de taille en façade
    Description :
    La fontaine-lavoir est située dans la partie haute de Rouvres-la-Chétive, sur la place Jennevelle , bordant la R.D n°166. L'eau arrive par deux colonnes d'alimentation incluses dans les murs pignons de la conservé quelques tuiles violons d'origine parallèlement aux tuiles losangées. La façade antérieure est
    Localisation :
    Rouvres-la-Chétive - rue du Béatisé - en village - Cadastre : 2012 ZB 71
    Illustration :
    Fontaine-Lavoir de Jennevelle à Rouvres-la-Chétive, vue d'ensemble de trois quarts droit de la Fontaine-Lavoir de Jennevelle à Rouvres-la-Chétive, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la Fontaine-Lavoir de Jennevelle à Rouvres-la-Chétive, vue d'ensemble de trois quarts droit de la Fontaine-Lavoir de Jennevelle à Rouvres-la-Chétive, vue de détail de la colonne d'alimentation de la facade latérale IVR41_20168833730NUC2A
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Rouvres-la-Chétive - rue du Béatisé - en village - Cadastre : 2012 ZB 71
    Dossier :
    Fontaine-Lavoir de Jennevelle à Rouvres-la-Chétive, vue de détail de la colonne d'alimentation de la facade latérale fontaine - lavoir - abreuvoir
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Rouvres-la-Chétive - rue du Béatisé - en village - Cadastre : 2012 ZB 71
    Dossier :
    Fontaine-Lavoir de Jennevelle à Rouvres-la-Chétive, vue d'ensemble de trois quarts droit de la
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Rouvres-la-Chétive - rue du Béatisé - en village - Cadastre : 2012 ZB 71
    Dossier :
    Fontaine-Lavoir de Jennevelle à Rouvres-la-Chétive, vue d'ensemble de trois quarts droit de la
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Rouvres-la-Chétive - rue du Béatisé - en village - Cadastre : 2012 ZB 71
    Dossier :
    Fontaine-Lavoir de Jennevelle à Rouvres-la-Chétive, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la
  • relief de la
    relief de la "Chasse de saint Hubert" Saint-Remimont - 150 place Numa Aubry - en village
    Historique :
    Longchamps-sous-Châtenois (parcelle cadastrale 2012 ZE79/82), à Rouvres-la-Chétive (ancien presbytère) et à Le relief de saint Hubert situé au-dessus de la porte piétonne de la ferme n°18 de Saint-Remimont la plaine des Vosges, surtout pour prévenir la rage.
    Représentations :
    Le relief figure la "Chasse de saint Hubert", juste avant sa conversion, au moment où il sonne l'hallali sur son cheval et fait face au cerf qui porte entre ses bois un crucifix. La scène est placée dans ange domine la scène, une étole à la main. Le relief était peint de bleu, vert, ocre et brun.
    Description :
    Au-dessus de la niche, un relief au cadre mouluré a été inséré en remploi qui figure la "Chasse de
    Titre courant :
    relief de la "Chasse de saint Hubert"
    Illustration :
    Relief en façade antérieure de la Ferme n°18 de Saint-Remimont, vue de la niche et du relief au -dessus de la porte piétonne IVR41_20178838150NUC2A Relief en façade antérieure de la Ferme n°18 de Saint-Remimont, vue de la "Chasse de saint Hubert " au-dessus de la porte piétonne IVR41_20178838152NUC2A
  • Ferme n°18
    Ferme n°18 Saint-Remimont - 150 rue Numa Aubry - en village - Cadastre : 2017 AA 89
    Historique :
    (parcelle cadastrale 2012 ZE79/82), à Rouvres-la-Chétive (ancien presbytère) et à Vouxey (parcelle La ferme pourrait remonter au milieu du 17e siècle, selon la date "1656" inscrite sur le linteau de la porte d'étable. La façade antérieure a semble-t-il été rénovée au 18e siècle, avec des modifications postérieures, notamment l'ajout d'une remise accolée au nord dans la seconde moitié du 20e siècle -dessus de la porte piétonne, un relief de saint Hubert datant du 16e siècle est inclus dans la façade en cadastrale 2012 ZD 11). Ce saint est en effet apprécié au moins jusqu'au 18e siècle dans la plaine des Vosges , surtout pour prévenir la rage.
    Représentations :
    L'encadrement de la porte charretière est mouluré. Celui de la porte d'étable (dans la grange) est chanfreiné. Son linteau est sculpté d'un anneau flanqué de deux écussons, dont l'un est gravé de la date "1656". La porte piétonne est surmontée d'une niche sculptée abritant une statuette de la Vierge à l'Enfant. Au dessus, un relief figure la "Chasse de saint Hubert". La façade antérieure est ornée de
    Datation principale :
    3e quart 17e siècle porte la date
    Description :
    La ferme est située au centre de Saint-Remimont, le long de la rue principale, non mitoyenne et en une chambre à four qui a servi de logis. La façade antérieure de cette pièce est légèrement en avant piétonne qui est protégée par une marquise de fer et surmontée d'une niche et d'un relief sculptés. La l'étage. La cave est accessible depuis la grange par une porte surmontée de trois arcs en plein cintre successifs. L'étable se situe à l'arrière de la chambre à four. Une annexe a été accolée récemment au mur
    Dates :
    1656 porte la date
    Illustration :
    Ferme, vue de la façade intérieure dans la grange, vue du linteau sculpté, daté (1982 Ferme, vue de la façade intérieure dans la grange, vue de l'entrée de cave (1982 Ferme, vue de la façade antérieure, vue d'ensemble de face IVR41_20178838146NUC2A Ferme, vue de la façade antérieure, vue d'ensemble de face IVR41_20178838147NUC2A Ferme, vue de la façade postérieure, vue d'ensemble de trois quarts gauche IVR41_20178838148NUC2A Ferme, vue de la façade antérieure, vue de détail du logis IVR41_20178838149NUC2A Ferme, vue de la façade antérieure, vue de détail de la niche et du relief au-dessus de la porte Ferme, vue de la façade antérieure, vue de détail de l'encadrement de la porte charretière
  • Baignoire
    Baignoire Rouvres-en-Woëvre - bâti isolé - Cadastre : 2011 C 934
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meuse
    Historique :
    Baignoire située à proximité Est du barrage de la retenue d'eau du Moulin de Rouvres. Localisation
    Localisation :
    Rouvres-en-Woëvre - bâti isolé - Cadastre : 2011 C 934
  • Camp militaire allemand du Moulin de Rouvres
    Camp militaire allemand du Moulin de Rouvres Rouvres-en-Woëvre - Le moulin de Rouvres - isolé - Cadastre : 1978 C2 542, 932, 934, 946, 1004 2011 C 542, 930, 932, 934, 946
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meuse
    Historique :
    août, par la libération d'une partie du secteur d'Etain, dont la commune de Rouvres. Ce retour camp du moulin de Rouvres, offre la particularité de présenter un ensemble de bâtiments globalement en L'offensive allemande dans la plaine de la Woëvre, en avant de Verdun, intervient dans les premiers traduit par l'occupation des environs de la commune d'Etain et de nombreuses destructions. Menée à partir du 24 août par la 6ème armée française (armée Maunoury), principalement constituée des divisions affectées à la défense des places à forts détachés de Verdun et Toul, une contre-offensive se traduit, le 25 , inattendu, des troupes françaises reste cependant d'une portée limitée. La stabilisation du front allemand dans le secteur Rouvres-Etain, semble acquis dès avant le 6 décembre 1914. C'est vraisemblablement à ce moment que débute l'occupation de l'ancien moulin de Rouvres, désaffecté dés 1886 et formant le centre le bâtiment 2 de la gare et sur la bâtiment non identifié Ouest), sans exclure des extensions
    Référence documentaire :
    , début 1915], p. 512 [carte représentant la ligne de front dans le secteur de Rouvres entre le 24-08 et tome 2, p. 593-594 Histoire illustrée de la guerre du droit, 1916, 3 volumes, 1200 p., pl. h.t le 6-09-1914]. Le panorama de la guerre 1914-1918, 7 volumes, Librairie Jules Tallandier, s.d. extrait : secteur compris entre la village de Lanhères (à l'Est) et la ferme de Rosa (à l'Ouest ), incluant le moulin de Rouvres et ses abords. Canevas de tir (plan directeur), 1/20.000e, surchargé, état au
    Datation principale :
    1er quart 20e siècle porte la date
    Localisation :
    Rouvres-en-Woëvre - Le moulin de Rouvres - isolé - Cadastre : 1978 C2 542, 932, 934, 946, 1004
    Titre courant :
    Camp militaire allemand du Moulin de Rouvres
    Dates :
    1915 porte la date 1916 porte la date
    Appellations :
    camp du Moulin-de-Rouvres
  • Réseau ferroviaire de 0, 60 m
    Réseau ferroviaire de 0, 60 m Rouvres-en-Woëvre - - isolé - Cadastre : 2011 C 542, 930 emprise plateforme non représentée
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meuse
    Historique :
    avoir été démonté dans le courant de l'année 1922, date de la remise en état des sols de la commune de Rouvres.
    Description :
    Rouvres, puis, sur environ 610 m, la rive gauche (Nord) du ruisseau de Rosa ; son tracé s'infléchissait La voie ferrée, dont le tracé général est Est-Ouest, longeait, au Nord, les bâtiments du Moulin de Meunier, puis progressait, toujours en suivant la rive gauche du ruisseau, vers la ferme de Rosa. Son tracé est partiellement perceptible, entre le moulin de Rouvres et son bassin de retenue, où sa tracé de la plateforme, dont des éléments de rails isolés. La rapidité de l'étude n'a pas permis
    Localisation :
    Rouvres-en-Woëvre - - isolé - Cadastre : 2011 C 542, 930 emprise plateforme non représentée
    Illustration :
    Plateforme en remblai entre le Moulin de Rouvres et la digue du bassin de retenue, vue partielle Traverse à embout fermé, visible à proximité du bâtiment 2 de la gare. IVR41_20125503095NUC2A Rail planté dans le sol placé en bordure Sud du champ cultivé longeant le tracé de la plateforme entre l'abri à l'épreuve et la gare. IVR41_20125503093NUC2A
  • Réseau ferroviaire de 0, 60 m
    Réseau ferroviaire de 0, 60 m Rouvres-en-Woëvre - - isolé - Cadastre : 2011 C 542, 930 emprise plateforme non représentée
    Dossier :
    Plateforme en remblai entre le Moulin de Rouvres et la digue du bassin de retenue, vue partielle
  • fontaines de dévotion des Vosges
    fontaines de dévotion des Vosges
    Référence documentaire :
    Les fontaines qui au village pouvait guérir. L'exemple de la Meurthe et de la Meuse au XIXe siècle Aube, Jean-Paul. Les fontaines qui au village pouvait guérir. L'exemple de la Meurthe et de la Meuse au Les Chapelles de la montagne vosgienne. Bouvet Mireille-Bénédicte. Les Chapelles de la montagne Le culte des sources et le témoignage éventuel de la tradition dans la cité des Leuques Poncin , Marie-Dominique. Le culte des sources et le témoignage éventuel de la tradition dans la cité des Leuques
    Datation principale :
    porte la date
    Texte libre :
    situe à Rouvres-en-Xaintois. Sainte Libaire va également laver sa tête après sa décapitation, dans la La centaine de fontaines et sources miraculeuses ou de dévotion recensée dans les Vosges, ne probablement vénérées depuis les origines de l'humanité, en tant qu'élément fondamental de la vie, en lien d'une part avec la terre et ses forces protectrices et sa relation avec les morts, et d'autre part avec le ciel d'où la pluie apportent fécondité et purification. Les recherches archéologiques permettent d'attester la présence de certains lieux où l'on pratiquait des cultes rendus à des sources dès l'Antiquité sources révérées ont été oubliées au fil du temps, la mémoire d'un certain nombre nous est parvenue, car évangélisateurs de la Champagne et de la Lorraine. Il va à la rencontre des païens en s'installant aux abords du Limousin, il traversa l'est de la France, en passant notamment par Vittel et Mirecourt, parsemant -Darney, Dombasle-en-Xaintois et Ligneville). La source saint-Basle à Ligneville (près de Vittel) qui est
    Illustration :
    Fontaine de la Pucelle à Domremy-la-Pucelle, carte postale vers 1930. IVR41_20168834484NUC1Y Représentation au théatre populaire de la Grande Fosse, Saint Gondelbert recevant saint Hydulphe devant la fontaine, carte postale du début du 20e siècle IVR41_20178835403NUC1Y
1