Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Abbaye de bénédictins aujourd'hui église paroissiale Saint-Nabor

Dossier IA00037051 réalisé en 1986

Fiche

Genre de bénédictins
Destinations église paroissiale Saint-Nabor et presbytère
Parties constituantes non étudiées crypte, chapelle
Dénominations abbaye, église paroissiale
Aire d'étude et canton Saint-Avold
Adresse Commune : Saint-Avold
Adresse : rue du Général de Gaulle

Abbaye reconstruite 1ère moitié 18e siècle, sans doute sur les plans de l'architecte bénédictin dom Léopold Durand, à l'emplacement d'une très vieille fondation bénédictine du 8e siècle. Eglise reconstruite début 2e moitié 18e siècle, en remplacement de l'église romane du début du 11e siècle, déjà reconstruite de 1515 à 1520. Remplace l'ancienne église paroissiale depuis 1802.

Période(s) Principale : 11e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 1ère moitié 16e siècle , daté par travaux historiques , (détruit)
Principale : 1ère moitié 18e siècle , daté par travaux historiques
Principale : 2e moitié 18e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1515, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Durand Léopold, dom,
Durand Léopold, dom (1666 - 1749)

DURAND, François, en religion Dom Léopold Durand, français, avocat, moine bénédictin, dessinateur, architecte,

né le 29.11 .1666 Saint-Mihiel, mort le 05.11.1749 Saint-Avold

Chanoine de la collégiale de Saint-Gengoult de Toul à l’âge de sept ans, il résilia son bénéfice en 1684 pour étudier à Ligny-en-Barrois et Verdun puis faire son droit à Pont-à-Mousson avant d’exercer comme avocat à Metz et à Paris. A trente-cinq ans, il reprit la vie religieuse et entre à l’abbaye bénédictine du Val Saint-Grégoire de Munster (Alsace) où il fit profession le 11 février 1701. Depuis la Paix de Ryswick (1697), la Lorraine connaissait une période de prospérité propice aux travaux de restauration des bâtiments, religieux et civils, mis à mal pendant la Guerre de Trente Ans. Dom Durand participa alors à la reconstruction des édifices religieux de l’Ordre des Bénédictins de la Congrégation de Saint-Vanne et de Saint-Hydulphe : Saint-Epvre de Toul, abbaye d’Echternach avec la coopération de l’architecte lorrain du Ry (1727-1747, Grand Duché de Luxembourg, d’après E. Volz), Moyenmoutier, Châtenois (1725-1727), Saint-Avold (bâtiments conventuels à partir de 1723 à l’exception de l’église bâtie après sa mort d’après ses dessins). Il suivit aussi des chantiers civils mis en place à l’initiative de la famille ducale de Lorraine : le château de Commercy (Meuse) où il seconda de 1708 à 1711 les architectes parisiens Nicolas Dorbay et Jean-Nicolas Jadot pour le compte du Prince de Vaudémont ou l’hôpital Saint-Charles (sources par archives, 1716-1720) de la même ville où il séjourna au prieuré bénédictin du Breuil dont les bâtiments modifiés à cette époque (1714-1721) lui sont parfois attribués. D’après le peu de sources dont on dispose, il apparaît que Dom Durand travaillait avec ses confrères bénédictins, Dom Pelletier à Senones, (dessin de la chapelle de la Vierge), Dom Belhomme à Moyenmoutier et surtout Dom Calmet. Ils avaient tous deux séjourné au même prieuré du Breuil puis rédigé un Traité historique des eaux et bains de Plombières, de Bourbonne, de Luxeuil et de Bains, illustré par des gravures de Fonbonne, sans doute d’après des dessins de Durand et paru en 1748. C’est aussi Dom Calmet qui, dans sa bibliographie lorraine éditée en 1751, fournit les plus amples informations sur son œuvre. Il y publia un catalogue des ouvrages manuscrits de Durand qui témoigne de sa curiosité de bénédictin du siècle des lumières : industries diverses, hydraulique, pyrotechnie, architecture, histoire, géographie, artillerie, mathématique... De ses manuscrits dispersés dont la localisation est aujourd’hui inconnue, ne sont identifiés actuellement qu’un dessin de la chapelle de la Vierge à Senones (avec la coopération de Dom Pelletier, dessin conservé à la Bibl. Nat.) et un plan de l’abbaye de Moyenmoutier gravé par Bourcier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Murs grès pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte en berceau
coupole en pendentifs
voûte d'arêtes
voûte d'ogives
Couvertures bulbe
toit à l'impériale
toit à longs pans
croupe
Typologies église halle avec transept, tour clocher hors-oeuvre en façade, choeur demi circulaire
Techniques sculpture

A_GESTION

GESTION {import cindoc=NAT2}{lot=0051}{OpenData=OpenData2016 non modifiés}
Statut de la propriété propriété de la commune
Protections inscrit MH, 1930/04/05
classé MH partiellement, 1923/09/10
Précisions sur la protection

Boiseries anciennes ainsi que le bas-relief : classement par arrêté du 10 septembre 1923 ; Eglise, sauf parties classées : inscription par arrêté du 5 avril 1930

Références documentaires

Documents d'archives
  • FABBRI, Jacques. Ville de Saint-Avold : étude historique de l'abbatiale Saint-Nabor. Metz : J. Fabbri, 1999. 85 p., ill., plans, cartes.

    Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
Bibliographie
  • MICHAUX, Gérard. L'abbaye de Saint-Avold au siècle des lumières. Les cahiers lorrains : Actes des Journées d'études mosellanes (12-13 octobre 1996 ; Saint-Avold), septembre 1997, n°3, p. 189-203.

    p. 189-203 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • FLAUS, Pascal. L'abbaye de Saint-Avold et Jean des Porcelets de Maillane. In : Porcelette, un village de la Renaissance. Haroué : PLI - G. Louis, 2011. p. 72-83, ill.

    p. 72-83 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
Périodiques
  • TRIBOUT DE MOREMBERT, Henri. Deux abbayes bénédictines lorraines à la veille de la Révolution : Bouzonville et Saint-Avold (1784-1788). Mémoires de l'académie nationale de Metz, 1965-1966, p. 65-83.

    p. 65-83 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • TRIBOUT DE MOREMBERT, Henri. La reconstruction de l'église abbatiale de Saint-Avold (1755-1769). Le pays lorrain, janvier-mars 1975, n°1, p. 39-43, ill., plans.

    p. 39-43, Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • TRIBOUT DE MOREMBERT, Henri. L'abbaye bénédictine de Saint-Avold sous l'abbatiat d'Henri-Ignace Chaumont de La Galaizière - 1763-1771. Annuaire de la société d'histoire et d'archéologie de la Lorraine, 1979, p. 115-127.

    p. 115-127 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • VOLTZ, Eugène. L'église abbatiale Saint-Nabor à Saint-Avold. Les cahiers lorrains : Actes des Journées d'études mosellanes (7-8 novembre 1981 ; Saint-Avold), 1er trimestre 1982, n°1, p. 23-39, ill.

    p. 23-39. Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • KERN, René. Eglise abbatiale Saint-Nabor de Saint-Avold : restaurations et dotations sous le ministère de l'archiprêtre Nicolas Dicop de 1906 à 1929. Les cahiers naboriens, 1993, n°7, p. 106-126, ill.

    p. 106-126 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • WILHELM, Roland. Jean des Porcelets de Maillane, évêque et comte de Toul (1581-1624) : abbé de Saint-Avold et fondateur de Porcelette. Les cahiers naboriens, juin 1995, n°9, p. 56-61, ill.

    p. 56-61 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • EISELE, Albert. Arthur Schouler et les vitraux de l'abbatiale Saint-Nabor. Le cahier du pays naborien, octobre 2004, n°18, p. 29-50, ill.

    p. 29-50, ill. Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • PICHLER, André. Les vitraux d'Arthur Schouler de l'église paroissiale Saint-Nabor. Le cahier du pays naborien, 2010, n° 24, p. 78-94, ill., plan.

    p. 78-94. Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général