Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

chapelle de l'Eglise évangélique de Nancy puis chapelle méthodiste ou oratoire de la rue Sainte-Anne.

Dossier IA54030359 réalisé en 2018
Genre de protestants
Appellations chapelle de l'Eglise évangélique de Nancy, maison de culte de l'Eglise évangélique, oratoire de la rue sainte-Anne, chapelle méthodiste, Fraternité protestante.
Dénominations chapelle
Adresse Commune : Nancy
Lieu-dit : Adresse : 6 rue sainte Anne

Dans cette maison du 18e siècle, fut fondé en 1835 par Auguste Monnier une chapelle évangélique qui fut vendu aux méthodistes en 1865. Depuis 1852 en effet, la mission méthodiste britannique de France était devenue une Eglise protestante française non concordataire. C'est probablement lors de cette deuxième affectation protestante que furent réalisées une porte néo-gothique (linteau en arc brisé, surmonté d'une croix, tympan orné d'une arcature trilobée) et au 1er étage une baie dont l'huisserie simulant des baies en arc brisé devait accueillir des vitraux (cf. carte poste ancienne). En 1880, la communauté comprenait 30 familles (160 personnes à Nancy, Pompey et Malzéville). On note la présence de membres de la famille Berger-Levrault dès 1872 quand Oscar Berger-Levrault (1826-1903) fondit son imprimerie rue des Glacis. Durant la première guerre mondiale, l'édifice fut touché par des bombardements du 9-10 septembre 1914 qui détruisirent le pignon gauche (cf. carte postale des imprimeries réunies Nancy). Ce conflit mondial marqua au niveau national l'arrêt de la tentative d'expansion de l'Eglise méthodiste en France et l'Eglise méthodiste britannique encouragea la fusion avec l'Eglise Réformée de France. C'est dans ce contexte que l'édifice passa à l'Eglise réformée de Nancy. Le rez-de-chaussée fut percée par une devanture de boutique et le dernier niveau par deux grandes baies horizontales rendant illisibles la façade ancienne. A partir de 1950, elle devient un lieu de prédication dans le cadre du mouvement revivaliste qui touche alors fortement la communauté protestante locale. Le 16 novembre 1952, des travaux de rénovation firent l'objet d'une fête paroissiale. l'édifice abritait alors la " Nouvelle fraternité", l'association " La croix Bleue" et différentes activités pour les jeunes dont des projections de films (source : journal paroissial le rappel, février-avril 1950 ; nov. 1952). Au tournant du XXE et XXIe siècle, le bâtiment est utilisé par un branche séparée de l'Eglise protestante unie de France.

VOIR ARCHIVES MUNICIPALES 2 P 10-11

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Dates
Auteur(s) Auteur : Aynès Paul

Maison de plan rectangulaire, construite en maçonnerie et en grande partie dénaturée pour les percements réalisées au 20e siècle

Murs calcaire maçonnerie enduit
Toit tuile mécanique
Étages 2 étages carrés
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • Pfister Christian, Histoire de Nancy, 3 tomes, 1902-1909.

    - tome 1. Nancy : Berger-Levrault, 1902.XXIV-750 p., ill., plans.

    - tome 2. Nancy : Berger-Levrault, 1909. VIII-1099 p., ill., plans.

    - tome 3. Nancy : Berger-Levrault, 1908. VIII-914 p., ill., plans.

  • 1870-1914, les Alsaciens-Lorrains à Nancy : une ardente histoire / Hélène Sicard-Lenattier ; préf. François Roth. - Haroué : PLI - G. Louis, 2002. - 463 p. : ill., plans ; 24 cm. Index des noms p. 459-461. Publication d'une thèse de doctorat soutenue à Nancy 2.

    Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Bouvet Mireille-Bénédicte
Mireille-Bénédicte Bouvet

Conservateur régional à l'Inventaire général Lorraine depuis 1995, Grand Est depuis 2018


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Gottscheck Mary
Mary Gottscheck

Prestataire au Service Régional de l'Inventaire de Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.