Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Décor peint de l'absidiole sud de l'église de Lacroix-sur-Meuse

Dossier IM55008515 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations peinture monumentale
Aire d'étude et canton aire d'étude du département 55 - Saint-Mihiel
Adresse Commune : Lacroix-sur-Meuse
Adresse : rue du Général de Gaulle
Emplacement dans l'édifice absidiole sud

Œuvre réalisée par Duilio Donzelli et son fils Dante dans les années 1930.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Donzelli Duilio,
Duilio Donzelli (1882 - 1966)

Artiste d’origine italienne, il se forme à l’Institut royal des Beaux-Arts d’Urbino après un apprentissage dans un atelier de tailleurs de pierre et auprès d’un artisan décorateur qui lui enseigne l’art de la fresque. Il quitte son pays en 1912 pour rejoindre le Luxembourg. Il y travaille comme sculpteur puis dans les usines sidérurgiques et s’engage dans le Parti communiste. Expulsé du Luxembourg en décembre 1924 à cause de ses orientations politiques, il trouve refuge dans la Meuse et s’y installe. Il œuvre alors comme sculpteur et peintre, réalisant tombeaux, monuments aux morts et décors peints dans les églises à l’aide de ses fils Italo et Dante. En 1940, lorsque les Allemands envahissent la France, il abandonne précipitamment Lacroix-sur-Meuse et part avec sa famille se réfugier à Valence (Drôme) où il finit sa vie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par analyse stylistique

Le décor se déploie sur les deux niveaux de quatre pans de l’absidiole, seul le pan central ne porte pas de décor peint car il accueille l’autel et une baie. Au niveau inférieur, deux panneaux sont recouverts de scènes bibliques : une Sainte Famille et un Mariage de la Vierge. Le panneau de gauche présente à l’intérieur d’une triple arcature le mariage de la Vierge : Joseph passe l'anneau au doigt de la Vierge Marie sous les yeux du prêtre. Derrière la Vierge se tiennent deux femmes et un homme qui assistent à la cérémonie. En arrière-plan, une arcade ouvre sur une architecture, le temple dans lequel la Vierge a été élevée. La Sainte famille qui lui fait face est aussi inscrite dans une triple arcature. La Vierge porte l'Enfant dans ses bras. Jésus tend la main vers Joseph pour s'emparer d'un fruit posé dans la main de son père. Joseph est appuyé sur son établi. Derrière lui, une ouverture laisse entrevoir des maisons. Sur la gauche, saint Jean-Baptiste enfant, vêtu d'une peau de bête, accompagné d'un agneau et tenant une croix, s'approche de profil. Le décor de fausses arcatures se poursuit sur les deux autres murs, qui présentent chacun un rideau tiré qui fait écho à ceux qui ferment la composition sur les panneaux ornés de scènes. Le registre supérieur est composé de panneaux à fond bleu sur lesquels défilent des anges de profil (quatorze au total) : ils tiennent les instruments de la Passion.

Catégories peinture murale
Matériaux enduit
Précision dimensions

Non prises.

Iconographies Mariage de la Vierge
Sainte Famille
Précision représentations

La représentation du Mariage de la Vierge est fortement inspirée des tableaux de Raphaël et de Pérugin.

La Vierge à l'Enfant du panneau de la Sainte famille rappelle quant à elle la Madone de Darmstadt d'Hans Holbein le Jeune.

États conservations mauvais état
Précision état de conservation

Décollement de plâtre à certains endroits causant des lacunes.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Meuse, Bar-le-Duc : Edépôt 202/28
(c) Conseil départemental de la Meuse ; (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Jeanson Stéphanie
Stéphanie Jeanson , né(e) Blondy

chargée de l'Inventaire pour le département de la Meuse (août 2017- ...)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.