Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Blaise

Dossier IA54030070 réalisé en 2014

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Blaise
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Bayon
Adresse Commune : Vigneulles
Adresse : Grande Rue

L'ancienne église dont ne subsistent que quelques ruines, aurait été reconstruite vers 1780, elle a été désaffectée au cours du 19e siècle. Grâce à impulsion du curé Valentin Jardel, a été édifiée l'église actuelle, de style néo-gothique, consacrée le 7 juillet 1877. Le bâtiment dont l'orientation diffère de celle du précédent lieu de culte, a été réalisé d'après les plans de architecte nancéien Léopold Gigout, ces plans de 1874 ont été modifiés en 1875 pour assurer une profondeur plus importante des fondations. Suite aux dommages de la Première Guerre mondiale, le clocher a été reconstruit, vraisemblablement par Jules Criqui. Le maître-autel, le Christ en croix et la plaque de fondation de messe, proviennent de l'édifice désaffecté ; réinstallés, ils ont été complétés par le mobilier néo-gothique, homogène, offert en grande partie par les paroissiens.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Dates 1877, porte la date
Auteur(s) Auteur : Gigout Laurent-François-Léopold,
Laurent-François-Léopold Gigout (1836 - 1893)

Formé à l’École des Beaux-Arts de Nancy, Léopold Gigout est admis au nombre des architectes pouvant être chargés de rédiger des projets de travaux pour les communes et établissements publics par arrêté préfectoral du 19 février 1858. Il construit en 1869 un immeuble pour lui-même au 10 rue Gambetta, Nancy, où il installe son agence. Il a participé à la construction de nombreuses églises. Il est cofondateur de la Société régionale des architectes de l’Est avec Lucien Humbert (cf l'Immeuble et la construction dans l'Est, 24 novembre 1907, p. 236).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Criqui Jules
Jules Criqui (1883 - 1951)

Jules Criqui, né en 1883 et décédé en 1951, est architecte diplômé de l'École des Beaux-Arts de Nancy et de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Huel Victor
Victor Huel

Victor Huel (père et fils), sculpteurs nancéiens, consacrèrent la majeure partie de leurs travaux à la sculpture religieuse.

Victor Huel (père) est né le 20 juin 1844, au cœur de la paroisse Saint-Epvre, rue du Point-du-Jour (aujourd’hui rue Monseigneur Trouillet), décédé le 20 août 1923. Il commence à sculpter dès l’âge de 15 ans, le 5 octobre 1859, ses maîtres sont alors Jean-Pierre Paulus et Giorné (ou Jiorné) Viard. Il sculpta pendant 64 années de sa vie.

Son fils, également prénommé Victor, né en 1875, commença à travailler avec son père en 1890, ils partagèrent le même atelier, rue Bergnier, qu’ils baptisèrent « Pointe-Furie». Il décède dans la misère en 1953.

Il est difficile d’identifier la paternité d’une sculpture tant père et fils travaillèrent conjointement. On leur doit, entre autres, une grande partie de l’intérieur de la basilique du Sacré-Cœur à Nancy, la statue de Saint-Antoine de Padoue à la cure d’air, la maquette de l’autel de la basilique à Saint-Nicolas-de-Port et les fonts baptismaux de l’église de Laxou.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Personnalité : Jardel Valentin
Valentin Jardel (14 février 1842 - 20 mai 1908)

Né à Bionville, Valentin Jardel effectua ses études à Vic. Ordonné prêtre le 15 juin 1867, il fut nommé en 1867 vicaire à Dieuze, en 1870, vicaire à Saint-Laurent à Pont-à-Mousson, en 1872, curé à Vigneulles où il se fit l’artisan de la construction d'une nouvelle église, en 1878, curé à Praye-sous-Vaudémont, en 1884, aumônier de l’Hospice de Rosières et le 16 août 1899, curé à Amenoncourt jusqu'à son décès. Il participa à hauteur de 6 598 francs sur les 32 000 du coût de l'église Saint-Blaise.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

L'église, de style néo-gothique, a été construite en pierre de taille de Savonnières pour le gros-oeuvre, en brique creuse pour les voûtes et en pierre de Blainville pour le pavé de la nef. Elle est composée d'une nef de trois vaisseaux, de quatre travées, d'un choeur de plan rectangulaire, le tout voûté sur croisées d'ogives. La tour-porche située sur la façade occidentale, est flanquée de deux tours. Le maître-autel, œuvre exécutée vers 1760, a été classé au titre des Monuments historiques le 6 février 1979 et l'ensemble du retable le 11 juillet 1978.

Le monument aux morts de la Première Guerre mondiale se compose d'un bas-relief en plâtre moulé, œuvre de série de Victor Huel fils, ce bas-relief se détache d'un cadre de calcaire taillé, mouluré, partiellement peint. Les quatorze stations du chemin de croix présentent un encadrement architectural néo-gothique, en chêne taillé, partiellement doré et un décor en haut-relief de plâtre moulé, peint polychrome. Chaque station a conservé le nom de son donateur : la 1ère est un "Don de Mr l'abbé Dossmann curé", l'abbé Dossmann a été curé de Vigneulles de 1878 à 1932, la 2ème est un "Don de Mr l'abbé Jardel aumônier", l'abbé Jardel fut aumônier de l’hospice de Rosières-aux-Salines de 1884 à 1899, deux autres abbés ont contribué à cet achat ensuite ce sont les noms de paroissiens.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
brique creuse
Toit ardoise, tuile
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche carrée
flèche polygonale
Escaliers escalier dans-oeuvre
Techniques vitrail
Représentations Immaculée Conception, saint Blaise, saint Charles Borromée, saint Vincent, Assomption, saint Joseph, saint Dominique, saint Jean-baptiste, saint Louis, sainte Marguerite-Marie Alacocque
Précision représentations

La baie à trois lancettes du choeur représente à gauche la Vierge de l'Immaculée Conception, au centre le Christ sauveur du monde et saint Charles Borromée, à gauche saint Blaise, patron de la paroisse. Ces verrières sont signées Bertin et Najean, Nancy. Dans la nef, baies et oculi figurent saints et saintes ainsi saint Joseph avec l'Enfant, saint Dominique, saint Édouard le Confesseur.

Le tabernacle, les gradins, le retable et son couronnement, les trois statuettes, en bois sculpté et doré, du 18e siècle ont été classés au titre des Monuments historiques le 11/07/1978.

Le maître-autel, bois sculpté, peint et doré, vers 1760, a été classé au titre des Monuments historiques le 06/02/1979.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle - Chrétien Anne - Laumon Annette - Monin Jean-Claude
Jean-Claude Monin

bénévole au SRI


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sonrier Marie-Agnès