Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Denys

Dossier IA54030095 réalisé en 2015

Fiche

Œuvres contenues

Vocables saint Denys
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Lunéville Nord
Adresse Commune : Crévic
Adresse : rue de l'Église

De l'ancienne église, il ne subsiste que le chœur du 15e siècle. Les registres paroissiaux mentionnent que le 10 mai 1663, Didier Simonin laboureur demeurant à Grandvezin (hameau de Crévic) fut inhumé en la chapelle Saint-Sébastien et donna à l'église de Crévic un "calice d'argent". La nef actuelle fut reconstruite au 18e siècle. La première pierre a été posée le 29 mai 1751 par trois frères, Joseph baron de Feriet, seigneur du Dordal et conseiller d’État du duc Stanislas, Jean-Nicolas de Feriet, seigneur du ban de Crévic et François de Feriet, aumônier du roi de Pologne et chanoine de Saint-Mihiel, qui a béni ladite pierre. L'église achevée a été bénite le 14 novembre 1751 par Jean-François Marulier, curé de Crévic.

L'ancienne église contenait plusieurs plaques funéraires, aujourd'hui disparues. La plaque funéraire de Dominique Simonin, décédé en 1740, a été encastrée dans le mur gouttereau sud.

Richard Pierson, architecte à Lunéville a établi en 1809 le devis estimatif de la réfection générale de l'église (charpente de la couverture du choeur, plancher au-dessus de la nef).

Les cloches ont été fondues en 1875 par Martin et Beurnel, fondeurs à Nancy. La restauration de la tour (crépi, ardoises, et arêtiers) a été réalisée en 1894 selon le devis de Fromont, architecte à Lunéville. La tribune a été réalisée par les frères Picot, menuisiers, sur les plans de l'architecte Vautrin en 1861.Elle porte les initiales V et L enlacées, pour Lyautey et Villemotte, nom de la mère du maréchal, laquelle a participé financièrement à l'érection de cet ensemble. L'orgue qui date probablement de la seconde moitié du 19e siècle et qui provient du couvent de Flavigny-sur-Moselle, a été posé par Charles Didier et Van Caster, facteurs à Nancy, et inauguré le 28 février 1904.

Le bois de Crévic, fut le théâtre de combats lors de la bataille de la Trouée de Charmes aux premiers jours de la Première Guerre mondiale (24 au 26 août 1914). Les vitraux ont été installés lors de travaux de réfection en 1921; celui du choeur, offert par le Maréchal Lyautey, est signé Georges Janin, peintre-verrier à Nancy. Sur ce vitrail, on peut observer une représentation du château, demeure familiale depuis le début du 15e siècle, détruite lors du conflit, et les armes de la famille Lyautey. Les armes portées sur les vitraux sont celles des familles châtelaines de la commune : de Feriet, Lalance, de Villemotte et Saulnier de Fabert.

Période(s) Principale : 15e siècle, 3e quart 18e siècle, 2e moitié 19e siècle
Dates 1751, porte la date

L'église-grange possède une tour-porche, un choeur à chevet plat, voûté sur croisées d'ogives. Les lambris masquent l'oculus visible à l'extérieur. La nef de trois travées, présente à son extrémité occidentale, une tribune développée, abritant l'orgue et fermée par une clôture ajourée. Les murs de la nef portent des lambris qui s'interrompent au niveau de la clôture ouvrant sur l'entrée. La chaire comme les autels latéraux datent du 18e siècle.

Le chemin de croix, huile sur toile, signé Marquis 1859, a été donné par Mme Veuve Ricatte, née Mercier.

Murs grès pierre de taille
moellon enduit
Toit ardoise, tuile
Plans plan allongé
Techniques vitrail
Représentations sainte Jeanne d'Arc
Précision représentations

Dans le choeur, les deux lancettes de la verrière centrale, "Don de Monsieur le Maréchal Lyautey", figurent des soldats montant à l'assaut, sous la protection de Jeanne d'Arc; à l'arrière-plan sont représentées l'église et la maison familiale de Lyautey en flammes. Les armoiries de la famille Lyautey occupent le centre du quadrilobe dans la partie supérieure de la verrière. Les armoiries du duché de Lorraine, des familles Feriet, Lalance, Villemotte, Saulnier de Fabert et la croix de guerre décernée à la commune, rompent le motif répétitif de la grisaille des huit autres verrières.

Statut de la propriété propriété de la commune
Précisions sur la protection

Une statue représentant saint Pierre en bronze, assis sur un trône de marbre, de la première moitié du 19e siècle, a été inscrite au titre des Monuments historiques le 23/12/1981. Cette statue est une copie en réduction de l’œuvre attribuée à Arnolfo di Cambio, vénérée dans la basilique Saint-Pierre à Rome.

(c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle ; (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Chrétien Anne - Laumon Annette - Gottscheck Mary
Mary Gottscheck

Prestataire au Service Régional de l'Inventaire de Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Monin Jean-Claude
Jean-Claude Monin

bénévole au SRI


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sonrier Marie-Agnès