Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église Paroissiale Saint-Mansuy

Dossier IA54002107 réalisé en 1969

Fiche

Vocables Saint-Mansuy
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Gerbéviller - Gerbéviller
Adresse Commune : Franconville
Adresse : rue de l' Eglise
Cadastre : 1988 D 180

L'église conserve un choeur construit probablement au 16e siècle. La nef a fait l'objet de nombreux travaux successifs, notamment en 1676. En 1700, lors de la visite du doyenné de Deneuvre, le visiteur ordonne de faire promptement "racommoder" la toiture du choeur et de la nef. Le visiteur réitérera sa demande lors de l'inspection de 1737. La nef est reconstruite en 1819 par Hilaire, maçon à l'instigation de M. Noirclère maire de la commune. L'entrepreneur Ernest Henry de Lunéville recrépit les murs ouest et sud de la tour en 1876 sous le contrôle de l'architecte lunévillois Antoine. Les entrepreneurs Coultier et Louviot d'Einvaux remplacent entièrement le plancher et la charpente vermoulus des combles en 1880. Ils posent également de nouvelles tuiles. La face ouest de la tour est conjointement recrépie. L'architecte Antoine de Lunéville surveille les travaux. En 1898, le charpentier Pariset de Landécourt répare la flèche du clocher. Le montant des travaux s'élève à 1497 francs.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : 4e quart 17e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1819, porte la date
Auteur(s) Auteur : Antoine, architecte, attribution par source
Auteur : Hilaire, maçon, attribution par source
Auteur : Henry Ernest, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Coultier, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Louviot, entrepreneur, attribution par source
Auteur : Pariset, charpentier, attribution par source

L'église est construite en moellons calcaire enduits avec quelques éléments de grès. Le toit de la nef et du choeur est couvert de tuiles mécaniques et la flèche de la tour d'ardoises. Le choeur est voûté d'ogives. Le mur sud du choeur est percé dans son épaisseur d'une niche où prend place un lavabo en maçonnerie surmonté d'une petite arcade trilobée.

Murs calcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toit tuile mécanique, ardoise
Plans plan allongé
Étages 1 vaisseau
Couvrements voûte d'ogives
Couvertures toit à longs pans
flèche polygonale
croupe
Typologies église grange
Techniques sculpture
Représentations Christ en croix ornement végétal fleur
Précision représentations

La porte de l'église est surmontée d'un gâble portant des motifs floraux et s'achevant par une feuille de chou. Le gâble encadre une arcade trilobée au centre de laquelle est sculpté un Christ en croix. Choeur : armoire eucharistique à décor de pinacle et oculus trilobé. A droite du portail, pierre de fondation selon un modèle utilisé pour l'architecture civile : "Première/ pierre posée par/ J[osp]h Noiclère fils / de M[onsiieu]r le maire de / cette commune et faite / par Lle Hilaire maçon ch[arpentie]r (?) / le 22 avril / 1819

A_GESTION

GESTION {import cindoc=NAT2}{lot=0028-2}

Typologie fréquente pour les églises paroissiales en milieu rural.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle ; (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Masson Philippe
Philippe Masson

Chercheur, prestataire (département de la Meurthe-et-Moselle, ville de Toul, ville de Verdun, service de l'Inventaire général-site de Nancy)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.