Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre

Dossier IA54030077 réalisé en 2014

Fiche

Œuvres contenues

Vocables Saint-Pierre
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Lunéville Nord
Adresse Commune : Anthelupt
Adresse : Grande Rue

D'après Henri Lepage, une église existait en 1123. L'édifice du 16ème siècle dont subsiste le chœur, a été agrandi par l'architecte nancéien Léon Vautrin en 1868. La démolition du massif occidental, comme les travaux de la nef, des deux collatéraux, des baies du chœur et du clocher ont été adjugés à Jean-Pierre Somard, de Serres (Meurthe-et-Moselle). Suite aux bombardements d'août 1914, des travaux de réparation ont été menés en 1923 par Jules Criqui.

Période(s) Principale : 16e siècle, 2e moitié 19e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Criqui Jules,
Jules Criqui (1883 - 1951)

Jules Criqui, né en 1883 et décédé en 1951, est architecte diplômé de l'École des Beaux-Arts de Nancy et de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Vautrin Claude-Léon, dit Léon,
Claude-Léon, dit Léon Vautrin (1820 - 1884)

Claude-Léon Vautrin, dit Léon Vautrin, est né le 17 septembre 1820 à Laloeuf (anciennement département de la Meurthe). Après un séjour comme commis chez l'architecte nancéien Charles Vivenot de 1845 à 1849, il est reçu à l'examen d'architecte en 1849. Il s'installe à son compte à Nancy au cours de l'année 1851. Architecte diplômé de l’École des Beaux-Arts de Nancy et de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, il est surnommé "l'architecte aux cent vingt églises". Il exerça son art principalement en Lorraine d'abord par des édifices civils puis dans la seconde moitié du 19e siècle, surtout par la construction d'églises, jusqu'en Chine via l'édification de la cathédrale de Canton. Il décède accidentellement le 11 novembre 1884 à Frouard.

cf Thiébaut P. Un architecte néo-gothique méconnu, Léon Vautrin. Mémoire de maitrise : Nancy II, 1984.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

Le porche est surmonté d'une tour-clocher. L'église-halle présente une nef à trois vaisseaux de trois travées, terminée par un chevet plat. L'ensemble est voûté sur croisées d'ogives dont les retombées pénètrent dans les colonnes. Le chœur est éclairé par une baie centrale.

Le lambris mis en place dans le chœur, est coupé par deux portes dont l’une, au sud, donne sur l’extérieur et l’autre, au nord, ouvre sur une sacristie annexe qui a servi d’oratoire. Le fauteuil du célébrant est encastré dans ce lambris, de style néo-gothique comme l’ensemble du mobilier en bois de l’église. Si le maître-autel a conservé son retable, les quatre niches sont vides. Le devant d’autel est orné de panneaux aux motifs de plis de serviette de part et d’autre d’un calice rayonnant avec une hostie. Il n’y a pas de pierre d’autel. Le dais d’exposition a été maintenu sur le maître-autel, mais le tabernacle démonté a été encastré dans l’oculus, aménagé en tabernacle et protégé par une grille en fer forgé.

La table d’autel repose sur quatre colonnes aux chapiteaux néo-gothiques. La cuve de la chaire à prêcher est installée comme ambon, cette disposition a été adoptée lors des travaux de réparations conduits par Criqui dans les années 1920.

Les autels latéraux sont en bois sculpté. Le devant d’autel de l’autel nord est orné du monogramme de la Vierge, celui de l’autel sud, du monogramme de saint Joseph. Les statues en plâtre polychrome, présentes dans les niches des retables correspondent aux monogrammes : statue de l’Immaculée Conception et statue de saint Joseph portant l’Enfant Jésus. Si les tabernacles sont fonctionnels, il n’a pas été vu de pierre d’autel.

Dans la nef, les bancs, en chêne tourné, sur un plancher, sont présents dans les trois vaisseaux. Un numéro, sur plaque émaillée, figure sur l’accoudoir : de 2 à 15 dans la nef centrale, les numéros se suivent sans ordre dans les collatéraux.

Murs grès pierre de taille
moellon enduit
Toit ardoise, tuile
Plans plan allongé
Techniques vitrail
Représentations saint Pierre, saint Paul
Précision représentations

La verrière centrale du chœur représente saint Pierre et saint Paul. Les verrières de la nef, réalisées en 1923 par l'atelier de Georges Janin, Nancy, offrent des motifs décoratifs et et deux d'entre elles, qui se font face, commémorent l'une, les noms des soldats de la Grande Guerre," Morts pour la patrie" et l'autre, les noms des victimes civiles.

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle ; (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Chrétien Anne - Laumon Annette - Gottscheck Mary
Mary Gottscheck

Prestataire au Service Régional de l'Inventaire de Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Monin Jean-Claude
Jean-Claude Monin

bénévole au SRI


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sonrier Marie-Agnès