Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Remy

Dossier IA88030060 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

  • Ensemble de deux chandeliers à branches d'église
  • Autel retable de la Vierge
  • Ensemble de 12 verrières (3 verrières à décor géométriques et 9 verrières figurées)
  • Statue Saint Nicolas
  • Croix de procession
  • Statue saint Mitré
  • Fonts baptismaux dits de Jeanne d'Arc
  • Tabernacle
  • Statue de saint Elophe
  • Reliquaire de sainte Menne
  • Statue Saint-Antoine de Padoue
  • Ensemble de 6 verrières hagiographiques : la vie de Jeanne d'Arc
  • Maître autel
  • Ancien autel de Jeanne d'Arc
  • Mobilier Eglise Saint-Remy
  • Chemin de croix
  • Peinture murale
  • Reliquaire de Sainte Marguerite et Sainte Catherine
  • Statue Jeanne d'Arc
  • Calice de voyage n°2
  • Statue de l'Education de la Vierge
  • Ensemble de 36 plaques ex-voto
  • statue de Jeanne d'Arc
  • Bénitier
  • Buste reliquaire de Jeanne d'Arc
  • Sceau à eau bénite
  • Découpoir à hosties
  • Statue Vierge à l'enfant
  • Anciens vitraux XIXe-XXe siècle
  • calice de voyage n°1
  • Statue d'un ange
  • Monument paroissial aux morts de la Grande Guerre
  • Baiser de paix n°1
  • Reliquaire
  • Dalle funéraire
  • Statue Sainte Marguerite
  • Croix-reliquaire de la Vraie Croix
  • Patène
  • Custode
  • Croix d'autel néo-gothique
  • Autel Saint Nicolas
  • Ensemble de deux lanternes de procession
  • Verrière commémorative de la défaite de 1871
  • Bougeoir d'évêque
  • statue de Jeanne d'Arc
  • Aiguière
  • Ciboire
  • Reliquaire de Sainte Richarde
  • Calice
  • plateau de communion
  • Ensemble de deux verrières hagiographiques
  • Baiser de paix n°2
Vocables Saint-Remy
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Domrémy-la-Pucelle - Coussey
Adresse Commune : Domrémy-la-Pucelle
Adresse : rue principale
Cadastre : 2010 AB 152
Précisions

L’église sous le patronage de saint Remi de Reims est antérieure au XIVe siècle (datation stylistique) et son existence est attestée dans les actes du procès de Jeanne d’Arc (Interrogée en quel lieu elle fut baptisée, elle répondit dans l’église de Domremy). Il s’agissait alors d’un édifice plus petit que l’actuel, orienté l’Est selon l’usage. Il ne subsiste de cette époque que la façade orientale percée de deux baies en arc brisé et la tour dans œuvre, le tout pouvant être daté du XIIIe ou du début du XIVe siècle. L’édifice fut endommagé en 148 lors du passage des troupes anglo-bourguignonnes vers Vaucouleurs. Le procès en nullité indique en effet que Jeanne se rendait à la messe au village voisin de Greux.

L’église fut en partie reconstruite durant le dernier quart du 16e siècle comme l’indiquent tant la structure (arcs doubleaux en plein cintre, chapiteaux toscans….) que les dates portées par plusieurs clefs de voûte(1582, 1585). Se développant selon un plan en t, l’édifice présentait une courte nef de deux travées, un transept saillant et un chevet plat. Deux chapelles flanquaient la tour, au nord celle de saint Nicolas est contemporaine de la reconstruction (1582, date portée) au sud celle de la Vierge a été reprise en 1698 (agrandissement, renouvellement du décor ?)L

’église est au début du 19e siècle qualifiée de chapelle. Elle est érigée en cure de deuxième classe en 1821 par Louis XVIII (Archives départementales des Vosges, 2V11). Après les travaux de restauration de la maison de Jeanne, un projet de remodelage de la place est engagé en 1824 et entraine un important remaniement de l’église. Le cimetière qui l’entourait est transféré à l’extérieur de l’agglomération, l’entrée des fidèles est déplacée pour faire par la façade orientale ouverte sur la place, les chapelles et le transept sont harmonisés sous un toit unique et deviennent la nef à trois vaisseaux tandis qu’un transept et un chœur pentagonal sont édifiés à l’ouest. La tour est fragilisée ce qui entraine une réduction de sa hauteur. Elle est pourvue d’une tourelle d'escalier ajoutée en 1846 par l'architecte Grandidier. Les travaux sont réalisés par Nicolas Galand, entrepreneur de bâtiments à Autigny-la-Tour.

En 1876, une ouverture est réalisée dans le chœur accueillant un vitrail commémoratif de la guerre de 1870. En 1895, une porte latérale est ouverte dans le transept Est pour faciliter la circulation lors des grands pèlerinages et une fenêtre est percée au deuxième étage de la sacristie. Une nouvelle sacristie est construite pour les ornements détériorés par l'humidité. La façade orientale est ornée d'une peinture monumentale de Raymond Balze (1818-1909), élève d'Ingres, réalisée entre 1892 et 1897. Elle est recouverte dans la première moitié du 20e siècle d’un enduit. Elle figurait au premier plan Jeanne parmi ses brebis, face à saint Michel et ses apparitions, au deuxième plan, une carte de France et au troisième plan, le conseil de la Trinité, avec saint Jean-Baptiste et la Vierge.

Une nouvelle phase de travaux est engagée à partir des années 1950 avec la pose d’un nouveau cycle de vitraux puis en 1956, l’agrandissement de deux sacristies et le dégagement systématique des enduits entrainant la mise à jour de deux baies médiévales de la façade orientale

Période(s) Principale : 13e siècle
Secondaire : 2e quart 15e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 16e siècle , porte la date
Secondaire : 4e quart 17e siècle , porte la date
Principale : 1er quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Secondaire : 2e quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Secondaire : 3e quart 19e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Secondaire : limite 19e siècle 20e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Secondaire : 3e quart 20e siècle , daté par source, daté par travaux historiques
Dates 1428, daté par source
1582, porte la date
1585, porte la date
1698, porte la date
1824, daté par source, daté par travaux historiques
1846, daté par source, daté par travaux historiques
1876, daté par source, daté par travaux historiques
1892, daté par source, daté par travaux historiques
1895, daté par source, daté par travaux historiques
1904, daté par source, daté par travaux historiques
1956, daté par source, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Grandidier, dit(e) Grandidier Père,
Grandidier , dit(e) Grandidier Père

architecte d'arrondissement de Mirecourt (1825-1848), père de Paul-Henry Louis Grandidier.

Actif à Grand (chapelle Sainte-Libaire, lavoir, école), à Bréchainville (sacristie), à Rebeuville (lavoir), Attignéville (mobilier), auteur de projet pour les églises de Villotte et de Vittel.

cf. répertoire des architectes nés ou actifs dans les Vosges, 1800-1940, Conseil général des Vosges, archives départementales, 2007


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Galand Nicolas,
Nicolas Galand

Nicolas Galand, entrepreneur de bâtiments à Autigny-la-Tour, actif à Domremy-la-Pucelle en 1846


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie, attribution par source
Auteur : Baize Raymond,
Raymond Baize (1818 - 1909)

Raymond Balze (1818-1909), élève d'Ingres


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par travaux historiques

Église de type halle comportant une nef de trois travées avec bas-côtés. Le transept est formé par deux chapelles en saillie côté ouest des bas côtés. Le chœur est composé d'une travée droite précédent une abside polygonale, à trois pans. L'ensemble est voûté sur croisées d'ogives construites en maçonnerie. Deux sacristies ont été aménagées de part et d'autre du chœur, comptant chacune un étage. La tour dans oeuvre, de plan carré, est percée sur chaque côté de baies géminées. Un oculus est présent au-dessus de la porte principale. Une tourelle d'escalier a été ajoutée postérieurement, elle est construite en moellons mais sans emprise sur le mur. elle n'est pas liée à la maçonnerie du bas côté nord. La toiture est couverte de tuiles mécaniques. L'église était à l'origine couverte de tuiles creuses. La toiture à longs pans englobe le volume de la nef. Le clocher a une toiture à deux pans

Murs calcaire moellon
calcaire pierre de taille
Toit tuile mécanique
Plans plan allongé
Étages 3 vaisseaux
Couvertures toit en bâtière
toit à longs pans
croupe polygonale
Escaliers
Typologies église-halle
États conservations bon état
Techniques peinture
vitrail
Statut de la propriété propriété de la commune
Protections classé MH, 1946/05/11

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 2O159/9
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 2O159/9
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 2V11
Documents figurés
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 4Fi154/43
  • Archives départementales des Vosges, Épinal : 4Fi154/222
Bibliographie
  • Domremy-la-Pucelle (Lorraine, Vosges). Histoire et patrimoine / réd. Magali Delavenne. Epinal : Conseil général des Vosges, 2013. 76 p., ill., plans.

    p. 37-45 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : C DOM
  • p.155 Conseil général des Vosges, Site de la maison natale de Jeanne d'Arc, Domrémy-la-Pucelle : A.1.1.1.JOL
Périodiques
  • Le culte de Jeanne d'Arc à Domremy. Son origine et son développement. Pierre Marot. Le pays lorrain, 1956, n°1, 61p. : ill

    p.25 Conseil général des Vosges, Site de la maison natale de Jeanne d'Arc, Domrémy-la-Pucelle : A.1.1.4.MAR
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - DELAVENNE Magali - TAUREAU Nadège