Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église Paroissiale Saint-Vincent-de-Paul de Bataville

Dossier IA57001156 inclus dans Baptistère de l'église Paroissiale Saint-Vincent -de-Paul de Bataville réalisé en 2002
Vocables saint Vincent de Paul
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Réchicourt-le-Château
Adresse Commune : Moussey
Cadastre : 2019 6 44

Pour l’entreprise Bata, la seule religion étant le travail, elle n’envisage que tardivement la construction d’un édifice religieux. Auparavant, les ouvriers de Bataville se rendaient à l’église de Moussey. En 1940, une baraque en bois abrite une chapelle provisoire. Elle est agrandie en 1946 par le service menuiserie de l’entreprise. En décembre 1960, l’entreprise Bata cède des terrains aux conseils de fabrique de Réchicourt-le-Château et de Moussey pour la construction d’une église. Dédiée à saint Vincent de Paul, celle-ci est édifiée, à partir de 1962, sur les plans de l’architecte tchèque Vladimir Janyta (né en 1909) aidé de G. Lesne et R. Chauvière. Elle est consacrée le 19 mars 1966. Le propos architectural s’inscrit dans la lignée de la réflexion engagée dans la revue L’Art Sacré, (fondée en 1935) par des artistes et intellectuels chrétiens désireux d’inventer des formes en harmonie avec leur temps. Il reprend la métaphore biblique de la tente de Moïse dans le désert, durant l’Exode ainsi que celle du Bon Pasteur, en privilégiant un volume en forme de tente dépourvue de clocher. De façon globale, il y a une volonté évidente de dépouillement, avec un jeu de matériaux alternant le moellon brut pour les murs, le béton pour la structure et le bois. Les vitraux abstraits, en dalle de verre, des ateliers Benoît de Nancy, éclairent prioritairement le chœur, se limitant dans la nef à deux longs bandeaux lumineux à la base de la toiture. Le mobilier en pin des Landes est exécuté par le service menuiserie de la Société Bata. Les stations de chemin de croix sont l’ouvre d'un habitant de Bataville L. Colombey.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1966, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Janyta Vladimir,
Vladimir Janyta (1909 - )

Vladimir Janyta est un architecte Tchèque. Il a travaillé à l'édification de la cité ouvrière de Bataville (57). A Bataville, toutes les décisions et les plans viennent de la maison-mère de Zlin jusqu’à la Seconde Guerre mondiale.En 1946, Janyta est nommé à la direction des projets français , il est âgé alors de trente sept ans. L'architecte prendra de nombreuses décisions indépendamment du siège de Zlín, suite aux importantes pertes matérielles subies lors de la guerre. Il est chargé de reconstruire les succursales, de rénover les usines et la cité, de donner une nouvelle dynamique esthétique à l’enseigne basée en France.

Il dirigera le Service construire mosellan avec l’aide de plusieurs collaborateurs. Il partira à la retraite en 1970 et sera le dernier architecte à résider et à travailler sur place. (réf. http://strabic.fr/Service-construire)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de l'entreprise, attribution par travaux historiques
Auteur : Lesne G.
G. Lesne

Architecte ayant participé à la construction de l'église de Bataville (57)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Chauviere R.,
R. Chauviere

Architecte ayant participé à la construction de l'église de Bataville (57)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte de l'entreprise, attribution par travaux historiques
Atelier ou école : Benoit (ateliers) Joseph et Henri
Joseph et Henri Benoit (ateliers) (1921 - 1936)

ateliers Benoît (en activité 1921-1936), voir Joseph Benoît (verrier). Joseph Benoit (1871-1936), maître verrier nancéien du début du 20e siècle. De 1912 à 1921, il est associé à Georges Janin, maître verrier à Nancy (rue Lionnois) sous la dénomination Janin & Benoit. Les évènements de 14-18 et l'afflux massif de commandes engendrent la séparation des deux verriers afin de répondre à la demande. En 1921, Joseph Benoit installe son atelier au 37, rue Hermite à Nancy. En 1936, il décède et laisse son atelier à ses fils, Henri et Pierre, l'atelier Benoit devient l'atelier Benoit Frères. D'après les registres commerciaux, Henri est déjà en activité en 1926. En 1960, Henri décède, en 1969 Pierre prend sa retraite. L'atelier est racheté par les ouvriers, il devient l'Atelier 54, la régence est confié à Jean Canin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

L’église Saint-Vincent-de-Paul de Bataville est située entre la cité ouvrière et les bâtiments de l'usine. Église orientée, composée d’une simple nef de 28 m de long et 13 de large, pouvant accueillir quatre cents personnes. "Elle est forme rectangulaire, sans piliers. Une travée, à gauche forme un espace de 40m2 environ, servant de chapelle d'hiver. La sacristie dessert à la fois l'église et la chapelle. L'entrée principale est située sur la façade N.O. du coté de la cité de Bataville et l'entrée secondaire donne accès au baptistère dont la forme arrondie se dégage de la façade principale. La partie annexe comprend une salle de réunion de 67m2, une bibliothèque et les accès aux sanitaires. L'annexe par sa forme rappelle les bâtiments de la cité et de l'usine. L'un et l'autre sont intiment liés grâce aux contreforts en béton armé et aux divers matériaux naturels utilisés (moellons, briques, enduits). Une croix en béton armé domine à la pointe du pignon. La tribune en béton armé forme dans l'entrée une sorte de Narthex surbaissé où se trouvent deux confessionnaux en pin des Landes. (extrait de la fiche de repérage établit par l'architecte de l'église Vladimir Janyta en 1968)". Charpente en béton armé. La hauteur maximum de 16 m ne dépasse pas les bâtiments industriels. La façade ouest est formée de plaques de béton enduit avec joints en caoutchouc, la couverture en tuiles plates engobées en vert. L'église est éclairée par des vitraux en dalles de verre. Les 14 stations du chemin de croix en ardoise gravées sont enchâssées dans le mur en moellons;

Murs calcaire moellon
brique
béton

Toit tuile plate
Étages 1 vaisseau
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
Énergies
Typologies église
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Decomps Claire
Claire Decomps

conservateur en chef du patrimoine, chercheur en Lorraine de 1994 à 2018 puis responsable de la conservation du musée d’art et d’histoire du Judaïsme à Paris.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.