Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble d'industrie chimique Solvay

Dossier IA54002708 réalisé en 2019

Fiche

Appellations Solvay
Parties constituantes non étudiées voirie
Dénominations ensemble d'industrie chimique
Aire d'étude et canton Saint-Nicolas-de-Port - Tomblaine
Hydrographies Marne-au-Rhin canal
Adresse Commune : Dombasle-sur-Meurthe
Adresse : rue Gabriel Péri
Cadastre : 2019 A Usine. ; 2019 AB Usine. ; 2019 E1 Usine. ; 2019 F Usine. ; 2019 E2 Bassin de décantation. ; 2019 E3 Bassin de décantation. ; 2019 AA Cités. ; 2019 AK Cités. ; 2019 AL Cités. ; 2019 AT Cités ; 2019 AV Cités.  ; 2019 AX Cités. ; 2019 AY Cités. ; 2019 AW Cités.
Adresse Commune : Varangéville
Cadastre : 2019 AM Partie Ouest de l'usine et ancien bassin de décantation.
Adresse Commune : Rosières-aux-Salines
Lieu-dit : Saucis Marquart, Le Haut Champ, L'Embannie
Cadastre : 2019 AT Bassin de décantation. ; 2019 AW Bassin de décantation. ; 2019 AX Bassin de décantation.

Détentrice d'un procédé de fabrication de la soude à partir de saumure, la société belge "Solvay et Cie" forme, en 1872 ou peu avant, le projet d'installer une usine de soude et de produits dérivés, dans la commune de Dombasle-sur-Meurthe, sur l'important gisement de sel situé à l'Est de Nancy, partiellement exploité par dissolution depuis la fin des années 1860 (saline de Sommerviller). La présence de voies de communications propices (canal de la Marne-au-Rhin et voie ferrée) à l'installation d'exploitations industrielles a vraisemblablement joué un rôle déterminant dans le choix du site. Le début de chantier d'édification de l'usine intervient en juin 1873, sous la direction de l'ingénieur belge Prosper Hanrez (1842-1920) rapidement suivi par la construction des premières cités. L'usine est considérablement agrandie dans les dernières années du 4e quart du 19e siècle, son emprise s'étend de part et d'autre de la voie ferrée, pourvue de plusieurs embranchements particuliers. La cité comporte de nombreux agrandissements, principalement effectués dans la première moitié du 20e siècle ; elle comporte un réseau particulier de distribution d'eau potable et reflète largement un modèle de logement social propre à la société Solvay qui fait appel, dés 1899, à l'architecte nancéien Emile André (1871-1933) qui apporte son concours dans plusieurs réalisations (salle des fêtes de l'entreprise, dite "casino" ; hôpital ; maisons ouvrières et de contremaîtres). L'entreprise obtient, le 5-07-1879, l'institution de la concession de Flainval (inexploitée en 1928), puis par décret du 17-05-1886, la concession de Haraucourt (811 ha) dont l'exploitation par dissolution a été récemment prolongée jusqu'au 31-12-2043. Le 23-06-1962 est instituée, au profit de la société Solvay S.A., la concession de Cercueil-Buissoncourt (non étudiée) pour l'exploitation du sel par dissolution, le décret du 12-04-2019 a prolongé son exploitation jusqu'au 31-12-2043. Les exploitations de la société Solvay ont considérablement modifié la topographie environnante depuis le début du XXe siècle (effondrements de terrains au dessus des champs d'exploitation ; établissement de bassins de décantation des eaux résiduaires formant reliefs artificiels importants). Depuis les années 1970 (?) une part très importante des logements ont été acquis par les occupants, quelques groupes de cités, parfois les plus anciens ont été détruits dans les années 1980-1986, voire plus récemment (cité Hélène en 2015). L'empreinte visuelle des Ets. Solvay a largement inspiré l'écrivain-cinéaste Philippe Claudel (né à Dombasle en 1962), avec "Les âmes grises" (2005, Yves Angélo, réalisateur) et, plus récemment (2015), "Une enfance". Depuis les années 1970, ou peu avant, la plupart des maisons de la cité ont été acquises par leurs occupants et leur réseau de voiries est passé sous statut communal.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source , (détruit)
Principale : 4e quart 19e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1873, daté par source
Auteur(s) Auteur : André Emile (architecte)
Auteur : Hanrez Prosper, Auguste,
Prosper, Auguste Hanrez (1842 - 23-08-1920)

Ingénieur des mines (?) de l'Ecole de Liège (Belgique), collaborateur d'Ernest Solvay dans la mise au point du procédé de fabrication de la soude à l'ammoniaque (1869-1873), constructeur et premier directeur de la soudière Solvay à Dombasle (1873), auteur de brevets relatifs au domaine ferroviaire (La Nature, 1880).

adresse en 1876 : 2, rue du Chemin de Fer, Dombasle (A.D.M.M., 6M33/158)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ingénieur de l'entreprise, ingénieur civil, attribution par source

Ensemble industriel constitué d'une usine de produits chimiques associant saline et usine de dérivés sodiques, de champs d'exploitation du sel par dissolution et de bassin de décantation de résidus et d'une cité ouvrière formée de plusieurs groupes répartis sur le territoire de la commune de Dombasle-sur-Meurthe. Toutes ces réalisations présentent un emploi prédominant de la brique.

Murs brique
Statut de la propriété propriété d'une société privée
propriété privée
propriété de la commune
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Thiébaut Pascal
Pascal Thiébaut

Chercheur à l'Inventaire général du Patrimoine culturel à Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.