Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église Paroissiale Saint-Adelphe de Réchicourt-le-Château

Ensemble du mobilier de l'église paroissiale Saint Adelphe de Réchicourt-le-Château fabriqué dans les ateliers de Valentin Jaeg

Dossier IM57030510 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations chandelier d'autel, croix, autel, statue, confessionnal, clôture de choeur, fonts baptismaux, chemin de croix
Aire d'étude et canton Réchicourt-le-Château - canton du département 57
Adresse Commune : Réchicourt-le-Château
Adresse : place de L'eglise
Cadastre : 2019 1 109

Du 17 au 19 novembre 1944, l’église est presque entièrement détruite suite à des bombardements aériens et un incendie provoqué par l’explosion d’un camion de munitions stationné à proximité de l’édifice. L’essentiel du mobilier de l'église est réalisé dans l’atelier de Valentin Jaeg (1902-1977) de Strasbourg .Valentin Jaeg fournit à l’église, après 1945, tout le mobilier et la statuaire (statues en bois exotique à l’identique des anciennes détruites) ainsi que les garnitures. La simplification des formes et la sobriété extrême des décors -seule une croix figure sur la porte du confessionnal témoignent de l’évolution de l’art sacré dans les milieux catholiques depuis les années 1930.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Jaeg Valentin,
Valentin Jaeg (1902 - 1977)

Atelier d'art, ameublement d'église, pierre, marbre, bois , bronzes, monument, statue. 47 rue du Neufeld Strasbourg. Valentin Jaeg* (1902-1977), sculpteur et menuisier travaille avec son frère Raymond (1895-1976).

Valentin Jaeg (1902-1977) : Sculpteur et artiste peintre (Lixheim 1902,Strasbourg 1977) Après des études secondaires à Sarrebourg, il suivit les cours de sculpture et de peinture à l’école des Arts décoratifs à Strasbourg de 1920 à 1925. Parla suite il travailla avec son frère Raymond(1895-1976) dans l’atelier de leur père àS trasbourg-Neudorf. Il s’occupe de 1941à 1944 de travaux d’orthopédie (jambes et mains appareillées). Il réalise entre autres l’autel de l’église du Saint Sacrement à Metz,la statue du Galz à Trois-Epis et est l’auteur d’une quinzaine de monuments aux morts en Alsace. Avec son frère il exécute des travaux de restauration après 1945 dans de nombreuses églises d’Alsace et de Moselle.François Joseph Fuchs, dans Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne,Strasbourg. t.4, p. 1779.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
atelier de fabrication, menuisier-ébéniste, sculpteur, peintre, attribution par travaux historiques

Le maître-autel est composé d’un emmarchement de 5 marches à pans coupés en Comblanchien égrisé, de deux piliers avec sculpture dorée (les 4 évangélistes et leur symbole en médaillon), deux dalles massives, un retable massif, un revêtement de tabernacle en Comblanchien. La porte extérieure du tabernacle est en bronze ciselé (Pelican et ses petits). L'autel mesure 3,40 m de long sur 1 m de large et de hauteur. La garniture est composée de six chandeliers en laiton repoussé travaillé à la main (31 cm de haut) et d’une croix de procession avec un Christ en bronze. Le banc de communion en pièce massive comporte 2X4 piliers de 72 cm de haut, sculptés de motifs dorés représentant des anges,supportant une table de 2m74 de long et 20cm de large. chaque. Les autels latéraux, en pierre de Comblanchien sont composés de deux pièces massives, une table portée par un pilier rectangulaire sculpté de motifs dorés, hauteur 1m et 71cm de prof. , longueur 1,10 m. Les statues des autels latéraux, une de la Sainte Vierge et une de Saint Joseph sont réalisées en chêne, elles font 1,70m de haut. Les 14 stations du chemin de Croix sont en bois sculpté réalisées d'après les originaux. Les fonts baptismaux composés d'un pied circulaire portant un bassin, pièce monolithe en pierre de Comblanchien, le couvercle est en cuivre "travaillé à la main". Le confessionnal est en bois de chêne, à deux entrées, rideau de velours. La porte réservée au prêtre est ajourée dan sa partie haute avec une croix latine, les deux portes des pénitents comportent un cadre dans la partie supérieure, ajouré, représentant, à gauche les tables de la loi, et à droite une croix latine, une ancre et des palmes.

Catégories sculpture, menuiserie ébénisterie, orfèvrerie
Matériaux calcaire, doré, taillé
chêne, ajouré
cuivre, martelé
laiton, martelé
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.