Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

ensemble fortifié du Mont-Saint-Michel - Côte Barine

Dossier IA54001445 réalisé en 2001

Fiche

Appellations ensemble fortifié du Mont Saint Michel - Côte Barine
Dénominations ensemble fortifié
Aire d'étude et canton Toul - Toul-Nord
Adresse Commune : Toul
Lieu-dit : Mont Saint Michel, Côte Barine
Cadastre : 1986 B 118, 208, 209, 401, 421, 422, 720, C 1, 2, 13, 15, 95, 100, BM 22, 39, BN 1, 2, 5, 94, 123 à 125, BW 205 ; 1974 BM 24
Adresse Commune : Écrouves
Lieu-dit : Côte Barine
Adresse Commune : Pagney-derrière-Barine
Lieu-dit : Côte Barine

Cet ensemble fortifié est constitué par 2 buttes orientées sur un axe Est-Ouest, distantes de 1250 m à leurs sommets respectifs et situées respectivement à 1500 m (Saint-Michel) et 2500 m (Côte Barine) au Nord-Ouest de la ville de Toul. Culminant à 368 m (Côte Barine) et 387 m (Saint-Michel) elle dominent la ville d'environ 150m ; bien que formant 2 ensembles topographiques distincts, elles sont dépendantes du point de vue tactique. Il se compose : 1)-du Mont Saint Michel comportant un fort d'occupation, formant réduit central de défense du système fortifié de Toul, construit principalement de 1874 à 1877, complété en 1882, renforcé de 1888 à 1892, puis de 1901 à 1905, puis en 1907 et 1913 ; de casemates cavernes extérieures (formant abris de combat) sur versant Sud de la colline, construites en 1887-1888, complétées en 1894 ; de 2 magasins à poudre construits en 1888-1889 ; d'une centrale électrique couplée à une usine frigorifique construite de 1910 à 1913 ; d'une station de captage et de refoulement d'eau potable construite en 1911-1912. Une première station de pompage et de refoulement de l'eau de Moselle avait été construite en 1874 dans l'actuel Faubourg Saint Mansuy ; initialement destinée à alimenter le chantier de construction du fort en eau, elle se trouvait certainement en bordure Est de la branche Sud du canal de l'Est, avant intersection avec le Canal de la Marne au Rhin (emplacement exact non localisé). Une route, construite à cet effet en 1874, relie le fort au réseau de voirie extérieur à l'emprise et dessert les casemates et poudrières. Un réseau ferrroviaire à gabarit de 0, 60 m, établi en 1891 et partiellement modifié en 1902, reliait le fort au parc d'artillerie. Les casemates-cavernes extérieures sont reliées au réduit du fort et au front Nord de l'enveloppe par galerie souterraine ; le magasin à poudre de secteur par galerie et monte charge au fort (tourelle de 155 mm). L'ensemble a été aliéné au profit d'un propriétaire privé en avril 2001. 2)-de la Côte Barine comportant à son sommet une batterie d'intervalle et de locaux annexes à caractère logistique établis à partir de 1888-1889 (magasin à poudre ; casemates-cavernes...), reliés au réseau (disparu) de voie de 0.60 m et ne comportant, compte-tenu de la proximité de la butte Saint-Michel et du plateau d'Ecrouves, aucune position de défense rapprochée. L'ensemble de ces installations, actuellement désaffectées, ont été aliénés au bénéfice de plusieurs propriétaires privés et publics non identifiés de manière certaine.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1874, porte la date, daté par source
1875, daté par source
1876, daté par source, porte la date
1877, porte la date
1882, porte la date
1887, daté par source
1888, daté par source
1889, daté par source
1890, daté par source
1891, daté par source
1892, daté par source
1894, daté par source
1901, daté par source
1902, daté par source
1903, daté par source
1904, daté par source
1905, daté par source
1907, daté par source
1910, daté par source
1911, daté par source
1912, daté par source
1913, daté par source

Fort : moellon de calcaire, béton, ouvrage à réduit central pentagonal et batteries annexes sur le pourtour du plateau et reliées entre elles par enceinte-enveloppe sans fossé, flanquement par caponnières (réduit), tours casematées ou non (enveloppe), le tracé Nord-Est de l'enveloppe est de type bastionné (courtine brisée et 2 demi-bastions) ; casemate-cavernes : 2 groupes voûtés en berceau ; 2 poudrières ; usine frigorifique : au niveau inférieur ; centrale électrique : au niveau inférieur ; surface totale : 207532 m².

Murs calcaire
béton béton armé
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
États conservations mauvais état

<import cindoc>Mil_Arch</import cindoc><lot>0047-3</lot> <publication MCC>à verser MCC</publication MCC><SELECTION>oui</SELECTION>

Statut de la propriété propriété privée
propriété publique (?)
Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Thiébaut Pascal
Pascal Thiébaut

Chercheur à l'Inventaire général du Patrimoine culturel à Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.