Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Marin

Ensemble n°4 (1 calice, 1 patène)

Dossier IM54301758 réalisé en 2014
Dénominations calice, patène
Numérotation artificielle 4
Aire d'étude et canton Meurthe-et-Moselle - Lunéville Nord
Adresse Commune : Drouville
Adresse : rue du Four
Emplacement dans l'édifice sacristie

Calice et patène réalisés au milieu du 19e siècle par la maison lyonnaise Favier Frères dont le poinçon fut insculpé entre 1824 et 1827 et biffé en 1976. Les médaillons de la fausse-coupe sont signés Montagny. L'ensemble a été vendu par la maison Daubrée, installée à Nancy. Au cours de l'étude, plusieurs objets avec la marque Daubrée on était vu, cette maison avait pour habitude de recouvrir le poinçon de maître du fabricant de son propre poinçon.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Lieu d'exécution Commune : Lyon
Auteur(s) Auteur : Favier Frères,
Favier Frères

Maison d'orfèvrerie Favier Frères.

Les Favier constituent une famille d'orfèvres lyonnais qui exercèrent leur activité à partir de 1824/1827, date d'insculpation du poinçon de maître, jusqu'en 1976, date de biffage.

La société fut fondée par les frères Jean-Marie-François-Henri (1809 -1827) et André-Michel (1805 - ?). À la mort de Jean-Marie-François-Henri, André-Michel continue seul l'activité, il insculpe un poinçon aux initiales A.F. séparées par un soleil, bien que l'activité se poursuive avec le poinçon F.F. A partir de la 2e moitié du 19e siècle, plusieurs orfèvres se succèdent jusqu'en 1976. Vers 1850, André-Michel passe la main à ses neveux Jean-Baptiste (? - 1899) et Claude Favier (1824 - 1861/1872). En 1861/1876 pour l'une et 1899 pour l'autre, les veuves des orfèvres reprennent l'atelier d'orfèvrerie jusqu'en 1903. La société est ensuite dirigée entre 1903 et 1927 par les fils de Jean-Baptiste : Marie-Michel (1854 - ?) et Charles-Marie Favier (1864 - 1941) et le fils de Claude-Auguste (1857 - av 1924). Le dernier orfèvre de la famille, Georges-Jean-Baptiste Favier (? - ?), reprendra l'activité à la suite de son père Charles-Marie de 1941 jusqu'à la fermeture définitivement en 1976.

poinçon de maître : les initiales F.F. séparées par un soleil dans un losange horizontal


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
orfèvre
Auteur : Daubrée Alfred,
Alfred Daubrée (18 septembre 1817 - 29 décembre 1885)

Alfred Daubrée, orfèvre fonda en 1842 à Nancy la maison Daubrée. Les ateliers d'orfèvrerie étaient installés à Nancy, les ateliers pour les bronzes d'Art étaient établis à Paris. A la mort de l'orfèvre, sa veuve Aline Daubrée reprit l'activité bronzes d'art et bijouterie avec le concours de Jules Étienne Elardin. A la mort de cette dernière, son fils René Daubrée reprit l'affaire, gérée dans les faits par Étienne Elardin dont la mort en 1919 entraina la fermeture de la maison Daubrée.

1er poinçon de maître : les initiales A.D. dans un losange horizontal

2e poinçon de maître : les initiales A.D. séparées par un dragon dans un losange horizontal

marque : DAUBRÉE


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marchand

Ensemble calice et patène en argent doré. Les décors sont gravés, poinçonnés et tracés à la molette. Trois médaillons sont soudés sur le pied, trois sur la fausse-coupe ajourée et un sur le revers de la patène en plusieurs éléments.

Catégories orfèvrerie
Matériaux argent, fondu, moulé, ajouré, gravé, décor poinçonné, décor à la molette, doré
Mesures h : 32.0 cm
d : 17.0 cm
d : 16.5 cm
Iconographies cartouche
Christ
Vierge
saint Pierre
fruit
feuille

angelot
Agonie du Christ
Crucifixion
Pèlerins d'Emmaüs
cuir découpé
Cène
Triangle trinitaire
Précision représentations

La bordure du pied mouvementé du calice est ornée de rinceaux et de cartouches à cuir découpé. L'ombilic porte trois médaillons trapézoïdaux, présentant des scènes de la vie du Christ : l'agonie du Christ, la Crucifixion et le repas d'Emmaüs. Ces médaillons sont séparés par une composition de feuilles et fruits. Sur la tige, le motif de cartouches à cuir découpé se retrouve sur deux bagues et sur le nœud piriforme où ils encadrent des d'angelots. La fausse-coupe est décorée des bustes du Christ, de la Vierge et de saint Pierre en médaillons, séparés par une variante de cartouches à cuir découpé. Le médaillon de la patène figure la Cène, sous le triangle de la Trinité sur nuées rayonnantes.

Inscriptions & marques poinçon de maître
garantie gros ouvrages 1er titre départements 1838-1973
poinçon de contremarque
signature
marque
garantie menus ouvrages 2e titre départements depuis 1838
Précision inscriptions

poinçon de maître : les initiales F.F. séparées par un soleil dans un losange horizontal ; poinçons insculpés sur la patène et le calice (pied et coupe) ; marque : DAUBRÉE ; poinçon de maître : les initiales F.D. dans un losange horizontal ; le poinçon de maître aux initiales A.D. est poinçonné par dessus le poinçon de maître aux initiales F.F. : le soleil est encore visible ; signature médaillons de la Vierge et du Christ : MONTAGNY ; signature médaillon de la Cène : MONTAGNY F.

Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Bibliographie
  • Markezana, Yves. "Poinçons d'or, d'argent et de platine de 1275 à nos jours." [Dourdan] : H. Vial, 2005. 239 p., ill.

    p. 102 ; p. 125 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : G ORFE
  • Inventaire général des monuments et des richesse artistiques de la France. Région Rhône-Alpes. ''Poinçons de fabricants d'ouvrages d'or et d'argent. Lyon 1798-1940''. Paris : Imprimerie nationale, 1993. 325 p., ill. (Cahiers du patrimoine ; 31 / Dictionnaire des poinçons de l'orfèvrerie française).

    p. 146 ; réf. 515 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy : G ORFE
(c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle ; (c) Région Grand-Est - Inventaire général - Chrétien Anne - Laumon Annette