Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

établissement de bienfaisance ancienne Charité Notre Dame

Dossier IA54029187 réalisé en 2010

Fiche

Appellations Charité Notre-Dame
Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations établissement de bienfaisance
Aire d'étude et canton Toul - Toul-Nord
Adresse Commune : Toul
Adresse : 30 rue Joly
Cadastre : 1820 L 1174 ; 2010 AR 65
Précisions AR îlot B

Établissement de bienfaisance dite Charité Notre Dame de la paroisse Saint-Aignan créée au 18e siècle à cet emplacement. Comme les autres confréries de Charité développées à compter du 17e siècle, elle a vocation à secourir chrétiennement les nécessiteux. L'endroit s'est agrandi et est actuellement une maison où sont visibles des éléments du 16e siècle (fenêtres, baie de service), du 17e siècle (porte et fenêtres chanfreinées), du 19e siècle (fenêtres à linteau droit et feuillures) et du 1er quart 20e siècle (fenêtre en brique). Les fenêtres de lucarne de l'étage en surcroît indique la fonction d'engrangement vouée initialement à cet espace.

Une inscription gravée rappelle la fonction première de l'édifice CHARITE DE ST AGNAN.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle

Établissement de bienfaisance actuellement maison possédant cinq corps de bâtiments édifiés en moellons calcaires recouverts d'enduit sans chaîne en pierre de taille.

Corps n°1 : L'étagement se compose d'un sous-sol formant une cave semi-enterrée accessible de l'intérieur avec présence d'un placard mural et d'un soupirail percé à la base de l'élévation antérieure, d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage en surcroît. Sur l'élévation antérieure, la porte piétonne à linteau en arc segmentaire délardé mouluré et imposte en ferronnerie est décentrée à droite de l'élévation ordonnancée à trois travées avec fenêtres et fenêtres de lucarne à linteau en arc segmentaire délardé mouluré et baie de service en plein cintre moulurée. La taille des fenêtres diminue avec l'élévation et une planche de rive souligne le gouttereau. L'élévation postérieure est ordonnancée à trois travées avec fenêtres et fenêtres de lucarne à linteau en arc segmentaire délardé mouluré. Comme sur l'élévation antérieure, leur taille diminue avec l'élévation. Toit à longs pans.

Corps n°2 : L'étagement se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré. Sur l'élévation postérieure, la porte piétonne à linteau en arc segmentaire délardé est décentrée à droite de l'élévation à deux travées avec fenêtres à linteau en arc segmentaire délardé et feuillures (rez-de-chaussée et 1er étage) et à droite du 1er étage une fenêtre en brique à linteau en arc segmentaire. Toit à longs pans.

Corps n°3 : L'étagement se compose d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage en surcroît. Sur l'élévation antérieure, la porte piétonne chanfreinée à linteau droit est au centre de l'élévation à une travée avec une fenêtre à linteau en arc segmentaire délardé et feuillures et deux petites fenêtres dont une chanfreinée à linteau droit et une à linteau en arc segmentaire au rez-de-chaussée. Au 1er étage, une grande fenêtre mouluré à linteau droit semble avoir perdu son montant. A l'étage en surcroît, deux fenêtres de lucarne en plein cintre encadrent une baie de service chanfreinée également en plein cintre. Toit en appentis. Le corps 4 est percé au 1er étage d'une fenêtre à linteau droit chanfreiné. Toit en appentis.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, étage en surcroît, 1 étage carré, étage en surcroît
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
appentis

Techniques ferronnerie
sculpture
Représentations Vierge à l'Enfant
Précision représentations

Sur l'élévation antérieure du corps 1, au-dessus de la porte piétonne, une niche encadrée d'enroulements est surmontée du triangle de la Trinité entouré de volutes. La niche abrite une petite statue mutilée de la Vierge à l'Enfant. Statue non d'origine (?). La niche surmonte un bandeau noir gravé de l'inscription CHARITE DE ST AGNAN.

Précision dimensions
dimensions non prises

Une des deux maisons de charité subsistant dans la ville, celle-ci restant extérieurement dans son état d'origine.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Ville de Toul - Masson Philippe
Philippe Masson

Chercheur, prestataire (département de la Meurthe-et-Moselle, ville de Toul, ville de Verdun, service de l'Inventaire général-site de Nancy)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.