Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme du Sânon, première stabulation libre, Avricourt

Dossier IA57030227 réalisé en 2016
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Réchicourt-le-Château - Réchicourt-le-Château
Adresse Commune : Avricourt
Lieu-dit : Grand pré
Adresse : D 40
Cadastre : 2019 12 43

La ferme du Sânon est construite par l’architecte agréé Joseph Denny, sur les crédits des dommages de guerre, pour Mr Jung Léon entre 1949 et 1967 année où est construite la bergerie, dernier bâtiment. Elle a la particularité d’être la première stabulation libre en France.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1949, daté par travaux historiques
1967, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Denny Joseph
Joseph Denny

Architecte de la reconstruction et de la modernisation des Trente Glorieuses installé à la frontière de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle, à Moussey puis à Avricourt, Joseph Denny (1911-1976) a déployé une activité intense dans les arrondissements mosellans

de Château-Salins et de Sarrebourg pendant un tiers de siècle (1944-1976).

Après deux ans de stage chez l’architecte strasbourgeois A. Mossler (1925-1927), Joseph Denny effectua un stage pratique dans l’entreprise Steinbach Frères à Strasbourg puis suivit quatre semestres de cours à l’école nationale technique de la même ville

(1929-1930) et le cours d’ingénieur-architecte de l’école des travaux publics de Paris (1931-1932). Patenté comme architecte, il est reçu comme membre de la Société des architectes en 1934.

De 1932 à 1934 il a réalisé 23 pavillons dans la cité Noeppel de Lingolsheim et Ostwald puis 11 autres ainsi que deux immeubles de rapport à la cité Kreutzmatt d’Eckbolsheim (1936). Il est aussi actif dans différents quartiers de Strasbourg, où il construit de

nombreuses maisons de rapport (à Meinau, Robertsau, Neudorf, Cronenbourg ; 1933-1936). En 1939, les usines Bata de Moussey font appel à lui et il réalise la cité-jardin de Moussey. L’entreprise s’étant d’abord repliée dans l’Eure, il s’installe à Saint-Marcel, près de Vernon, et y œuvre à la reconstruction des usines Steiner et pour les Manufactures de Saint-Marcel, filiale de Bata (1940-1944), dressant le plan de la nouvelle cité et reconstruisant les ateliers de fabrication de caoutchouc et bonneterie. Il y réalise notamment une

salle des fêtes à décor alsacien !

De retour à Moussey après la guerre, il reconstruit les fermes Jung (première stabulation libre en France) et Marchal (1945) puis est employé continûment à Avricourt, où il s’installe en 1949, Moussey, Azoudange, Réchicourt-le-Château et Diane-Capelle. Dans le cadre

de l’application de la législation sur la modernisation de l’habitat rural, il expérimente à Desseling et à Assenoncourt la suppression des tas de fumier sur l’usoir en construisant des fosses à purin à l’arrière des bâtiments agricoles.

Il construit aussi de nombreuses écoles dans les arrondissements de Château-Salins et de Sarrebourg, l’hôpital de Château-Salins, la maison de retraite de Vic-sur-Seille etc.

sources introduction du répertoire numérique du fonds privé de l'architecte AD57


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

La ferme du Sânon est située à l'extérieur du village au Grand pré. Elle est construite par l’architecte agréé Joseph Denny, sur les crédits des dommages de guerre, pour Mr Jung Léon entre 1949 et 1967 année où est construite la bergerie. C'est une ferme à cour fermée dont les bâtiments s’organisent autour de celle-ci en fonction de leur destination (voir plan : IVR41_20195730343NUC2A ) : une maison d’habitation de plan rectangulaire, toit en pavillon, un bâtiment perpendiculaire abritant (à l'origine) une buanderie et un poulailler, une étable à stabulation libre avec un silo sur le façade latérale gauche et à l'entrée deux petites pièces réservées à la laiterie et la préparation des aliments, un hangar agricole (aujourd'hui étable pour les moutons) et une porcherie sur sa droit. De l'autre côté du carré, une plate-forme à fumier puis un bâtiment abritant une écurie et une grange, perpendiculairement à ce dernier un bâtiment servant de garage remise et abritant une forge. Les bâtiments agricoles sont couvert de tôle ondulée et en eternit, les porte des bâtiments agricoles sont des porte métalliques coulissantes. Les murs du hangar sont en parti en tôle. L'étable a la particularité d’être la première stabulation libre. La ferme intègre les recommandations en matière d’hygiène par une stricte séparation des hommes et des bêtes. La séparation des bâtiments répond aux différents types d’activités : porcherie, bergerie, étable, écurie, grange, laiterie, poulailler, forge et garage sont autant de parties distinctes. La présence d’un silo est un des premiers essais d’ensilage avec une distribution de la nourriture par wagonnet permettant un gain de temps. Les matériaux de construction sont typiques de cette période dans leur hétérogénéité, à la fois novateur comme la charpente métallique de l’étable, des matériaux issus de l’industrie en série comme les élément en béton et béton armé, mais aussi de la récupération et d’un goût affiché pour un certain régionalisme marqué par l’utilisation des moellons récupérés dans les ruines de l’ancienne douane d'Avricourt et la toiture en tuile écaille de la maison d’habitation. Les détails des travaux pour l’étable à stabulation libre (1953) nous apprennent que les crèches sont en béton armé, la maçonnerie en moellon bruts hourdés au mortier de ciment et en aggloméré, dans la laiterie et la partie préparation des aliments. La charpente est métallique avec ferme reposant sur poteaux treillis. L’éclairage est assuré par une faitière et plaques de verre ondulé. Les portes sont en menuiserie, cadre en chêne et frise de sapin. Le carrelage en grès cérame. Installation de la lumière électrique. L’installation sanitaire se compose d’un poste d’eau dans la salle de préparation des aliments et la laiterie avec une évacuation en fonte.

Murs grès moellon
calcaire moellon
métal pan de métal
brique silico-calcaire
béton parpaing de béton
béton béton armé
Toit ciment en couverture, tôle ondulée, tuile plate mécanique
Plans plan régulier en U
Étages 1 étage carré
Couvertures
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.