Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme héréditaire dite "Miniguerre ou Maisons Rouges", Languimberg.

Dossier IA57030336 réalisé en 2013
Appellations ferme héréditaire
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Réchicourt-le-Château
Adresse Commune : Languimberg
Lieu-dit : Maisons Rouges
Adresse : route D11
Cadastre : 2016 12 36

Ferme héréditaire construite entre 1940 et 1944 par les nazis suivant un plan ben précis . Le IIIe Reich avait mis en place un système de Erbhof (ferme héréditaire) destiné à éviter le démembrement des domaines agricoles (loi du 29 septembre 1933). (ref. lien Web Architectures d’entre-deux : l’architecture rurale en Moselle entre 1870 et 1945, Marie Gloc, revue In Situ). Extrait documents concernant les constructions alemandes pendant la Seconde guerre mondiale : "Commune de Languimberg. Il s’’y trouve deux constructions allemandes toutes deux des fermes modèles (Erbhofe). L’une d’elles est implantée sur 4 parcelles appartenant respectivement à M. Pelt, Barbier, Oppe Joseph et Corbier Jules. M.Corbier est sinistré total mais son immeuble est en cour de reconstruction. Il semble que l’attribution de ce bâtiment doive se faire en faveur de M.Barbier ou Offe leurs créances de dommages de guerre sont assez voisines,Barbier 570000 francs, Offe 610000 francs valeur de 1939. A céder à M. Barbier cultivateur et son épouse Mme Augustine Simmerman demeurant à Languimberg section E n°566/241 A l’entrepôt , 52 ares 26 de sol, maison et bâtiment accessoires. (1956) Maison rouges actuelles. M Barbier et son épouse à la suite de la destruction totale d'un immeuble n°95 à Languimberg par acte de guerre sont bénéficiaires (...) l’état cède une maison de ferme avec dépendance." (AD57 294W19)

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle

La ferme nommée Maisons Rouges, ferme héréditaire se situe à l'extérieur du village de Languimbreg le long de la route D 955. Elle se compose de trois bâtiments en U dans une cour ouverte. Un bâtiment consacré au logis, de plan, rectangulaire, à un étage et un étage de combles avec des encadrements de baies en grès. La structure des murs est en parpaing composé d'aggloméré de ciment, appelé localement Bims, pour Bimstein material. Il s’agit en fait d’un matériau issu des scories de haut-fourneau. Le bâtiment d'exploitation, perpendiculaire au logis abrite une pièce de préparation pour les aliments, une porcherie perpendiculaire à une grande étable qui se termine par un espace permettant les engrangements dans le fenil qui couvre tout le bâtiment. Les structures des murs sont en brique et les cloisons en béton et brique silico-calcaire. Les sols sont composés de dalles de béton armé au niveau du fenil et dans les espaces de stabulation, le sol est couvert de ciment coulé et de dalles en terre cuite, la présence de rigoles pour l'évacuation des eaux assurent à l’ensemble la préservation d'une excellente hygiène. Le troisième bâtiment perpendiculaire au bâtiment d’exploitation et face au logis est composé d'un hangar pour le stockage des engins agricoles.

Toit tuile plate mécanique
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
Typologies ferme héréditaire , ferme à cour ouverte
Techniques
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.