Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°12

Dossier IA88031940 réalisé en 2019
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Dompaire - Dompaire
Adresse Commune : Hennecourt
Adresse : 784 rue Voye de Chatel
Cadastre : 2019 ZB 9 ; 1841 C2 601

La ferme n°12 de Hennecourt a été établie dans le 2e quart du 19e siècle, selon la mention peu lisible gravée sur la pierre de fondation située à droite de la porte piétonne : "CETTE PIERE A ÉTÉ / POSEE PAR M ROBE [...] / ET […] / SON EPOUSE 1835". La construction du pavillon a été effectuée au milieu du 19e siècle, et une remise agricole a été ajoutée.

La toiture a été refaite suite à la tempête du 11 juillet 1984. Le bâtiment est actuellement en cours de modifications.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , porte la date
Principale : milieu 19e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 4e quart 20e siècle, 1er quart 21e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1835, porte la date

La ferme n°12 de Hennecourt est située en bordure ouest du village, le long de la voie bordant le Rupt Julot.

Le corps initial de la ferme est constitué de trois travées de plan avec un logis de part et d'autre de la grange. L’habitation principale au nord-est, en profondeur, se compose d’un poêle s'ouvrant sur la rue, d’une cuisine derrière, puis d’un fumoir prenant le jour par le pignon. La cuisine est équipée d’une cheminée, d’un four à pain saillant dans le pignon, d’une pierre à eau sous la baie, et d’un puits avec pompe à bras. Ce logement a été agrandi par la construction d'une chambre dans un pavillon en avant sur l'usoir. Le logis sud-ouest est formé d'une seule cuisine. Les étables sont à l'arrière. La grange possède un charri : une avant-grange délimitée par deux portes charretières qui sert notamment d'espace de distribution des logis, des étables et des chambres à l'étage. Un oculus y éclaire l'escalier. L’ensemble est couvert de greniers. Un pigeonnier est installé sous la toiture en pavillon.

Plusieurs annexes ont été ajoutées : l’une accolée au sud sert d'étable avec une façade antérieure qui n'est pas alignée sur le corps principal, dessinant un plan en U. Une remise a été construite dans la continuité. Une autre est accolée au nord

Implantée en retrait par rapport à la rue, la ferme se ménage un large usoir au-devant, où se trouve un abreuvoir rectangulaire en pierre de taille. La partie située devant le pavillon est clôturée par un muret de briques de laitiers, surmonté d’une grille en fer. Le jardin potager s’étend à l'arrière.

Murs calcaire moellon enduit
grès pierre de taille
Toit tuile mécanique, tuile en écaille
Plans plan régulier en U
Étages 2 étages carrés, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
appentis
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
escalier hors-oeuvre : en maçonnerie
Typologies Ferme à double logis, Ferme à charri, Ferme à pavillon, Ferme à plan en U
Techniques sculpture
Représentations ornement architectural, volute, fleur, agrafe
Précision représentations

La façade antérieure est structurée par des chaînes d'angle. Une corniche moulurée souligne la toiture du pavillon, et un épi de faîtage le couronne. La pierre de fondation est ornée de deux volutes flanquant une fleurette. L'encadrement de la porte charretière est muni d'une agrafe et de moulures à la hauteur des chapiteaux. La porte piétonne du charri est à imposte vitrée. Celle du pavillon est partiellement vitrée et protégée de grilles en fonte à motifs de volutes. Les volets présentent des petits jours en forme de balustre.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa