Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°5

Dossier IA88032039 réalisé en 2020
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Dompaire - Dompaire
Adresse Commune : Bainville-aux-Saules
Adresse : 58 route de Mirecourt
Cadastre : 2020 ZA 131

La ferme n°5 de Bainville-aux-Saules possède une structure qui remonte probablement au 17e siècle avec l'ajout d'un second logis accolé au nord, agrandi par un pavillon au début du 19e siècle (visible sur le plan de 1842 - AD88 3P4970).

Des modifications postérieures ont été apportées, notamment l'ajout de l'annexe dans la première moitié du 20e siècle.

Période(s) Principale : 17e siècle, 18e siècle , daté par travaux historiques , (?)
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 1er quart 21e siècle , daté par travaux historiques

La ferme n°5 de Bainville-aux-Saules est située dans la partie nord du village en bordure de la rue principale. Mitoyenne, elle est composée de trois travées de plan, avec d'un logis en profondeur et d'une grange. En l'absence de ce passage, on entre dans l'habitation par la porte charretière. Elle contient un poêle s'ouvrant sur la rue et une cuisine derrière prenant le jour par le pignon sud. Le four à pain saillant de ce mur (détruit) s’ouvrant dans la cheminée. Les étables sont à l'arrière, des chambres sont à l'étage et l’ensemble est couvert de greniers. Un second logis a été ajouté au nord de la grange, agrandi par l'ajout d'un pavillon construit en avant sur l'usoir, au-dessus d'une cave haute. Couvert d’un toit à croupe, il domine en hauteur les autres corps. Une remise à bois est accolée au pignon sud, et une autre maçonnée est ajoutée dans le jardin enclos d’un muret.

Construit avec des moellons de grès local, le bâtiment a été rénové avec un enduit pierre à vue. Les encadrements des ouvertures sont en pierre de taille de grès rouge, extrait de la carrière proche de Bonfays, pour la porte charretière et les baies les plus anciennes avec des linteaux segmentaires délardés. Les fenêtres à linteau droit du pavillon sont d’un grès beige provenant du même site.

Murs grès moellon enduit
grès pierre de taille
bois essentage de planches
Toit tuile mécanique
Plans plan régulier en L
Étages 1 étage carré, comble à surcroît, sous-sol
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre
escalier hors-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Typologies Ferme à double logis, Ferme à plan en L, Ferme à pavillon
Techniques sculpture
menuiserie
Représentations ornement architectural chevron
Précision représentations

Les façades du pavillon sont structurées par les chaînes d'angle, un soubassement et des bandeaux en pierre de taille qui surlignent les niveaux. L'encadrement de la porte piétonne à imposte vitrée est mouluré. Ceux de la porte charretière et de la petite baie au-dessus sont chanfreinés. Sur pignon sud, la porte piétonne est ornée de chevrons et est surmontée d'un linteau trilobé (remploi provenant peut-être de l'ancien château).

Deux épis de faîtage du pavillon étaient visibles sur une carte postale du début du 20e siècle et ont disparu.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa