Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme n°65

Dossier IA88032062 réalisé en 2020
Parties constituantes non étudiées remise agricole
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Dompaire - Dompaire
Adresse Commune : Harol
Lieu-dit : Harol
Adresse : 290 rue de la Mairie
Cadastre : 2020 ZH 66

La ferme n°65 de Harol semble établie au cours du 4e quart du 18e siècle, vers 1777 par la famille Marulier selon la mention peu lisible de la pierre de fondation située dans la chaine d'angle sud-ouest du corps principal : "CETTE PIER A ÉTÉ POSE / […]DULPHE MAROULIER / EN L'ANNEE 1777 (?)".

Des agrandissements ont été effectués dans la 1ere moitié du 19e siècle (visible sur le plan de 1821-1829 - AD88 3P5173), et le pavillon est ajouté dans la 2e moitié du 19e siècle.

Des modifications datent dans la seconde moitié du 20e siècle.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle , porte la date
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle, 2e moitié 19e siècle , daté par travaux historiques
Secondaire : 2e moitié 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1777, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Marulier,
Marulier

[...]dulphe Marulier est habitant à Harol à la fin du 18e siècle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, signature

La ferme n°65 de Hadol est située au sud du hameau central, en bordure de la rue principale menant à Longeroye. Non mitoyenne, cette ferme est implantée perpendiculairement à la voie pour bénéficier d'une meilleure orientation et d’un plus large usoir au sud et au nord.

Elle est initialement composée de trois travées de plan avec un logis de part et d'autre de la grange. L’habitation Est comprend une cuisine agrandie par l'ajout d'une chambre au-dessus d'une cave haute dans l’alignement de la façade antérieure. Le logement Ouest est en profondeur et a aussi été complété par une chambre au-dessus d'une cave haute accessible depuis l’usoir, sous forme de pavillon. Le comble à surcroît qui abrite un pigeonnier avec une pierre d'envol est couvert d’une toiture à 4 pans qui surplombe l’ensemble du bâtiment.

La grange possède probablement un charri : une avant-grange délimitée par deux portes charretières cintrées qui sert notamment d'aire de battage et d'espace de distribution des logis et des étables. Un escalier éclairé par un oculus, y est également installé pour mener aux chambres à l'étage. L’accès aux logis se fait habituellement en passant par la porte charretière en façade antérieure. Toutefois, les habitants employaient la porte piétonne qui permet de traverser le charri, les dimanches, les jours de fêtes et avec les invités. Les étables sont situées à l'arrière des logements. Des greniers s’étendent sur l’ensemble aérés par des oculi.

Une annexe est accolée contre le pignon Ouest pour servir d'étable et de greniers. Un hallier-remise est construite contre la façade postérieure. L'annexe construite sur l'usoir sud servait d'étable. Les plafonds de son rez-de-chaussée sont garnis de hourdage entre les solives.

Le bâtiment et les annexes sont construits avec des moellons de grès local enduits, abrités par des toitures à longs pans avec demi-croupe, couvertes de tuiles mécaniques. Les encadrements des ouvertures en pierre de taille sont en grès beige, voire bigarré pour les portes charretière et piétonne, en façade antérieure. Les fenêtres présentent un linteau segmentaire délardé pour les plus anciennes, un linteau droit pour les plus récentes dont certaines ont été reprises avec du ciment ou un IPN. La porte charretière est en plein cintre. Les ouvertures de l’annexe sud sont plus modestes, faites avec des moellons avec un linteau de bois.

Murs grès moellon enduit
grès pierre de taille
ciment
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, comble à surcroît, sous-sol
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
Escaliers escalier dans-oeuvre
Typologies Ferme à double logis, Ferme à charri
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations ornement architectural fer à cheval
Précision représentations

Les façades de la ferme et du pavillon sont structurées par des chaines d'angles harpées. L'encadrement de la porte charretière est muni d'une agrafe. La niche au-dessus de la porte piétonne du logis ouest est en plein cintre avec un socle saillant.

Un fer à cheval est inclus entre les piédroits de la porte charretière et de la porte piétonne, servant aussi bien d'anneau pour une longe que de symbole apotropaïque.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa