Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine - lavoir - abreuvoir

Dossier IA88030965 réalisé en 2016

Fiche

Dénominations lavoir, fontaine, abreuvoir
Aire d'étude et canton Vosges - Lamarche
Adresse Commune : Martigny-les-Bains
Adresse : place des Vosges , place de l'Hotel de ville

La fontaine-lavoir de la place centrale de Martigny-les-Bains, appelée la Neuve fontaine, a été construite en 1826 par un lavoir à ciel ouvert selon le devis dressé par Langlois (architecte), par Jean Baptiste Fou (entrepreneur à Neufchâteau) pour 17700frs. (sources : AD88 - série 3P5229/8 ; 2O301/10)

Un lavoir couvert, ouvert sur un côté a été réaménagé postérieurement, il est visible sur des cartes postales du début du 20e siècle. L'une d'elle relève que le lavoir fut le lieu du bureau d'élection de la Municipalité provisoire du 12 mars 1848.

La structure a été démolie dans les années 1970, puis le bassin. L'espace a été dégagé, remplacé par des places de stationnement ; seule une fontaine-abreuvoir en ciment témoigne de l'ancienne fonction du site.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source , (détruit)
Dates 1826, daté par source
Auteur(s) Auteur : Langlois ou Langloix,
Langlois ou Langloix

Langlois ou Langloix est architecte à Neufchâteau et architecte de l'arrondissement (1824-1839), inspecteur des écoles primaires de l'arrondissement de Neufchâteau (1838-1839)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Fou Jean-Baptiste,
Jean-Baptiste Fou

Jean Baptiste Fou est entrepreneur à Neufchâteau dans la première moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Martigny-les-Bains (1826).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Le lavoir est situé au centre-ville de Martigny-les-Bains.

Le lavoir à ciel ouvert initial était de plan rectangulaire, en pierre : deux fontaines adossées à un muret alimentaient chacune 5 abreuvoirs en file. Celle placée à l'Est fournissait l'eau du bac de rinçage, puis les eaux des deux fontaines se déversaient dans un grand bassin de lavage central, excavé. Puis, elles étaient évacuées par un conduit de décharge souterrain, vers le Mouzon au sud. L'espace du lavoir était délimité par un muret qui protégeait du bétail, les laveuses qui travaillaient à genoux.

Le lavoir couvert d'un toit à longs pans avec croupes et épis de faîtage, était construit en moellons enduits avec une colonnade en façade antérieure. Devant, une file d'abreuvoirs était alimentée par deux bornes-fontaines.

Murs pierre de taille
moellon enduit
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à deux pans croupe
Typologies lavoir ouvert sur un coté, lavoir à ciel ouvert
États conservations détruit
Techniques sculpture
Représentations ornement architectural
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa