Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

fontaine - lavoir - abreuvoir

Dossier IA88030968 réalisé en 2016

Fiche

Appellations Lavoir Marthe Pain
Dénominations lavoir, fontaine, abreuvoir
Aire d'étude et canton Vosges - Lamarche
Adresse Commune : Romain-aux-Bois
Adresse : Grande Rue , rue Potel
Cadastre : 2016 AB 96

La fontaine-lavoir est établie en 1860, selon les plans de Fourquin, architecte, par Jean Baptiste Vincent Fournaux, entrepreneur à Belmont-sur-Vair, pour 1189 frcs. Elle est à ce moment couverte d'une structure fermée sur 3 côtés avec une charpente en chêne et des tuiles de Rorthey.

En 1864, les devis dressés par Fourquin, architecte, précise que la conduite d'alimentation du lavoir se dirige d'un premier amas d’eau par un canal en pierre, vers un second amas. Des impuretés s’introduisent au niveau de ce 2e amas et bouchent les tuyaux de bois qui vont jusqu'à la fontaine.

Les travaux prévoient donc de restaurer le 1er amas, de supprimer le second, et de remplacer le canal et la file en bois par des tuyaux de fonte.

(sources : AD88 - série 2O412/10).

Détérioré en 1940, le mur postérieur et la toiture sont remplacés par la suite.

Ce lavoir est dédié à la mémoire de Marthe Pain, habitante, selon la mention portée sur la plaque commémorative : "En cet endroit/bombardé le 14 juin 1940 à 15h, est décédée des /suites de ses blessures : /Mlle PAIN Marthe, née le 17 juin 1929. /En ce 70e anniversaire le Conseil Municipal de / ROMAIN AUX BOIS lui rend hommage ainsi qu'à : / COLIN Yvonne / PETITJEAN Marcelle née CHAMPION / SOYER Renée / blessées au cours de ce fait de guerre,/ en donnant le nom de Marthe PAIN à ce lavoir. / Le Maire FATET Pascal le 14 juillet 2010"

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 20e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1860, daté par source
1864, daté par source
1940, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Fourquin Louis-Victor,
Louis-Victor Fourquin (1816 - 1880)

Louis-Victor Fourquin nait en 1816, de Charles Adrien Fourquin (tailleur de pierre puis entrepreneur de travaux publics) et de Marguerite Petit. Il épouse Catherine Thérèse Elisa Vouillemont.

Il est architecte de l'arrondissement de Neufchâteau (1841-1856), architecte à Saint-Ouen-lès-Parey (1857-1858), membre des service des travaux communaux de la ville de Saint-Ouen-lès-Parey (1871).

source : "Répertoire des architecte nés ou actifs dans les Vosges 1800-1940, Conseil Général des Vosges. 2007"


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source
Auteur : Tuilerie A. Lequin à Rorthey Auguste-Louis-Théodore,
Auguste-Louis-Théodore Tuilerie A. Lequin à Rorthey

Auguste-Louis-Théodore Lequin, né à Bôle, canton de Neufchâtel en Suisse.

Le 7 juillet 1809 s'installe comme cultivateur à Rorthey (Vosges). Il est naturalisé et autorisé en 1844 à y fonder une tuilerie, qui produit notamment des tuiles violons.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, attribution par source
Auteur : Fournaux Jean Baptiste Vincent,
Jean Baptiste Vincent Fournaux

Jean Baptiste Vincent Fournaux est entrepreneur à Belmont-sur-Vair dans la seconde moitié du 19e siècle. Il intervient notamment à Romain-aux-Bois (1860).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

La fontaine-lavoir dite Marthe Pain est située au centre de Romain-aux-bois, sur la place devant l’Église.

Le bâtiment est de plan rectangulaire couvert d'un toit à longs pans avec croupes et épis de faîtage. La façade antérieure et les latérales sont constituées de piliers en pierre de taille qui soutiennent un entablement et une corniche. Les deux façades latérales sont fermées par des briques de laitier. Le mur postérieur, servant aussi de soutènement, est en moellons dans sa partie basse. Il a été réparé par des parpaings de béton sur la partie supérieure.

L'entrée d'origine de l'édifice se faisait du coté nord, protégée de la route par un muret.

Devant le lavoir, quatre bassins rectangulaires d'abreuvoir sont approvisionnés par deux colonnes d'alimentation dissimulées dans les piliers des angles du bâtiment. L'eau passait ensuite dans le lavoir, mais l'intérieur a été complètement vidé. L'ancien bassin de lavage (démonté, de forme ovale) a probablement été déplacé à l'entrée nord du village, au pied de la croix (RD n°21A).

Une plaque commémorative et 2 drapeaux sont fixés sur le mur du fond.

Murs calcaire pierre de taille
résidu industriel en gros oeuvre enduit
moellon
béton parpaing de béton
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures toit à deux pans croupe
Typologies lavoir ouvert sur un coté, fontaine et lavoir commémoratifs
Techniques sculpture
Représentations ornement architectural, pilastre
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa