Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôpital du Saint-Esprit aujourd'hui maison

Dossier IA54029519 réalisé en 2010

Fiche

Appellations hôpital du Saint-Esprit
Destinations maison
Dénominations hôpital
Aire d'étude et canton Toul - Toul-Nord
Adresse Commune : Toul
Adresse : 8 rue Général Gengoult
Cadastre : 1820 L 1307 ; 2010 AR 581
Précisions AP îlot 6

Hôpital fondé avant 1250 par Nemmery Barat, maître-échevin en 1238. La gestion de l'établissement est confiée à l'ordre du Saint-Esprit qui s'occupe déjà de l'hôpital de Neufchâteau depuis les années 1234. En 1635, les prêtres de la Mission, fondée par saint Vincent de Paul, reçoivent la gestion de l'établissement. En 1714, une autorisation royale établie à Toul un hôpital général auquel le roi lie l'hôpital du Saint-Esprit.

Le bâtiment date du milieu du 14e siècle (datation par dendrochronologie). Sur l'élévation antérieure, probablement en lien avec l'abaissement inexpliqué du niveau du sol, les deux lancettes du 1er étage furent descendues et, pour ce qui concerne la travée droite, la porte piétonne et la baie de service de l'étage en surcroît furent percées au plus tard au 17e siècle. Sur la même travée, la baie de service du 1er étage fut percée au 19e siècle. Les baies de service illustrent l'utilisation ancienne des étages comme espace d'engrangement. L'édifice est actuellement une maison.

Période(s) Principale : milieu 14e siècle , datation par dendrochronologie
Secondaire : 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Barat Nemmery, commanditaire, attribution par source

Hôpital du Saint-Esprit actuellement maison de plan rectangulaire régulier édifié en moellons calcaires recouverts d'enduit. L'élévation antérieure est en pierre de taille. Le mur de refend est en pierre au rez-de-chaussée et en pan de bois au 1er étage. Il formait une élévation postérieure du bâtiment avant qu'il ne soit intégré dans l'ensemble de l'hôtel de Pimodan. L'étagement se compose d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage en surcroît. L'élévation antérieure compte deux travées. La porte piétonne décentrée à droite est à piédroits et linteau droit chanfreinés. Celle décentrée à gauche est à linteau droit avec cavet et réglet, arcature aveugle trilobée décorée d'un écu. Elle est surmontée d'une fenêtre en dessus de porte à piédroits et linteau droit chanfreinés avec grille en ferronnerie. Un ensemble de trois fenêtres avec grille en ferronnerie, à linteau droit et feuillures avec arcature aveugle trilobée séparées de meneaux prend place au centre du rez-de-chaussée et la porte piétonne de droite est surmontée d'une fenêtre avec grille en ferronnerie à linteau droit et feuillures avec arcature aveugle trilobée. Le 1er étage est percé de deux fenêtres à linteau droit et feuillures avec arcature aveugle trilobée et séparées par un meneau avec vestige d'une troisième et d'une baie de service à linteau droit avec vestige de chèvre. L'étage en surcroît est percé d'une baie de service en anse de panier. Le toit à longs pans est couvert de tuiles creuses mécaniques. Intérieurement, le mur sud conserve trois arcades surbaissées et près de l'angle sud-est une ancienne porte de communication murée, l'ensemble témoignant de l'ancienne emprise de l'hôpital vers le sud.

Murs calcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit
bois pan de bois
Toit tuile creuse mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage en surcroît
Couvertures toit à longs pans
Techniques ferronnerie
sculpture
Représentations écu
Statut de la propriété propriété privée
Protections inscrit MH, 1995/07/20
Précisions sur la protection

en totalité (cad. 2010 AR 777) : inscription par arrêté du 20 juillet 1995

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : G 155
Bibliographie
  • HACHET (Michel), LIEGER (Abel), MERTZWEILLER (André), Atlas historique des villes de France - Toul, Paris, CNRS éditions, 2000

    Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • BENOIT-PICARD (Père), Pouillié ecclésiastique et civil du diocèse de Toul, Toul, Rolin, 1711

    p. 74-75
  • ROUYER (Vincent), L'hôpital du Saint-Esprit de Toul au Moyen Age, mémoire de maîtrise en histoire médiévale, Université Nancy 2, 1995, 161 p.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Ville de Toul - Masson Philippe
Philippe Masson

Chercheur, prestataire (département de la Meurthe-et-Moselle, ville de Toul, ville de Verdun, service de l'Inventaire général-site de Nancy)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.