Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôpital, puis hôpital militaire, immeuble, cinéma aujourd'hui magasin de commerce

Dossier IA54029517 réalisé en 2010

Fiche

Destinations immeuble
Parties constituantes non étudiées magasin de commerce, puits
Dénominations hôpital, cinéma
Aire d'étude et canton Toul - Toul-Nord
Adresse Commune : Toul
Adresse : 12 rue Général Gengoult , 6 rue du Terreau
Cadastre : 1820 L 1307 ; 2010 AR 701
Précisions AP îlot 6

Le bâtiment semble dépendre dès le XVe siècle de l'hôpital du Saint-Esprit voisin. En 1635, les prêtres de la Mission, fondée par saint Vincent de Paul, en reçoivent la gestion. En 1714, une autorisation royale établie à Toul un hôpital général auquel le roi lie l'hôpital du Saint-Esprit.

Suite à la création en 1708 des hôpitaux militaires, l'endroit reçoit désormais également des soldats, peut-être à compter de 1717 (date partiellement effacée sur le cartouche de l'élévation antérieure).

Le bâtiment actuel date de la 1ère moitié 18e siècle. Il conserve cependant sous l'enduit des vestiges d'éléments en pierre de taille datant du Moyen Age : entre la cochère et la première fenêtre, entre les deux fenêtres gauches et, à droite de la fenêtre droite, l’embrasure droite d'une ancienne porte avec départ de fenêtre haute (éléments découverts lors du décapage de la façade). Cette fonction d'hôpital militaire fut assurée jusque dans les dernières années de la monarchie et la création ex nihilo d'un nouvel hôpital militaire au niveau du bastion Saint-Léon quelques années avant 1789.

La fenêtre du 1er étage de l'élévation latérale gauche fut modifiée au 19e siècle. En 1907, la maison Pathé y ouvre la première salle de cinéma créée à Toul. Elle fonctionne jusque dans la décennie 1980. La fenêtre du 2e étage de l'élévation latérale gauche fut modifiée au 20e siècle et la porte de garage dans la seconde moitié du siècle. Sur l'élévation antérieure, la fenêtre du milieu du 2e étage date de la 2e moitié du 20e siècle.

L'édifice est actuellement un immeuble avec magasin de commerce en partie constituante. - Date : gravée ; sur l'oeuvre ; partiellement illisible ; français - Transcription : HOPITAL MILITAIRE 1717 [?]

Période(s) Principale : 1ère moitié 18e siècle
Secondaire : Moyen Age
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates 1717, porte la date

Bâtiment édifié en moellons calcaires recouverts d'enduit avec chaîne d'angle à gauche de l'élévation antérieure dont l'étagement se compose d'un sous-sol formant une cave enterrée avec accès intérieur mais ouvrant sur rue par des soupiraux percés à la base de l'élévation, d'un rez-de-chaussée et de deux étages carrés. La cave possédait une voûte (présence de deux arcs de décharge) remplacée par un plafond. Elle conserve un puits et une porte murée dans l'angle nord-est assurait la communication avec la maison voisine. L'élévation antérieure ordonnancée compte quatre travées. La porte cochère en anse de panier avec feuillures et agrafe ascendante est décentrée à gauche. Elle est surmontée d'un cartouche indiquant la fonction de l'endroit et dont la date est partiellement illisible. La porte piétonne à linteau en arc segmentaire délardé et agrafe ascendante et au vantail à panneau de ferronnerie surmonté d'une imposte en ferronnerie est décentrée à droite. Les fenêtres du rez-de-chaussée, du 1er et du 2e étage sont à linteau en arc segmentaire délardé et agrafe ascendante. Plus récente, la fenêtre de la travée du milieu du 2e étage est à linteau droit. L'étagement de l'élévation latérale gauche se compose d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage en surcroît. L'élévation compte une travée. La porte de garage à linteau droit est centrée. La fenêtre du 1er étage est à linteau droit et feuillures et celle du 2e étage, plus récente, est à linteau droit. Leur taille diminue avec l'élévation. Le toit à longs pans souligné d'une planche de rive sur l'élévation antérieure est couvert de tuiles mécaniques.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile mécanique
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Techniques ferronnerie
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • ROUYER (Vincent), L'hôpital du Saint-Esprit de Toul au Moyen Age, mémoire de maîtrise en histoire médiévale, Université Nancy 2, 1995, 161 p.

  • BENOIT-PICARD (Père), Pouillié ecclésiastique et civil du diocèse de Toul, Toul, Rolin, 1711

  • HACHET (Michel), LIEGER (Abel), MERTZWEILLER (André), Atlas historique des villes de France - Toul, Paris, CNRS éditions, 2000

    Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Ville de Toul - Masson Philippe
Philippe Masson

Chercheur, prestataire (département de la Meurthe-et-Moselle, ville de Toul, ville de Verdun, service de l'Inventaire général-site de Nancy)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.