Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôtel de chanoine

Dossier IA54029686 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Genre de chanoines
Parties constituantes non étudiées cour, jardin
Dénominations hôtel
Aire d'étude et canton Toul - Toul-Nord
Adresse Commune : Toul
Adresse : 13, 15 rue d' Inglemur
Cadastre : 1820 L 541, 542, 543 ; 2010 AR 311
Précisions AP îlot 17

Hôtel de chanoine datant majoritairement de la 1ère moitié du 18e siècle mais présentant des éléments in situ d'époques antérieures. Les deux portails ne sont pas postérieurs au 17e siècle. L'élévation latérale droite du corps 2 conserve une fenêtre à arcature aveugle trilobée du 15e siècle et l'élévation postérieure une baie de service du 16e siècle.

Période(s) Principale : 1ère moitié 18e siècle
Secondaire : 15e siècle
Secondaire : 16e siècle
Secondaire : 17e siècle

Hôtel de chanoine actuellement maison composé de deux corps de bâtiment. Le portail monumental comporte 2 pilastres corinthiens sur bossage portant 1 fronton brisé avec sphère en amortissement. Le corps 1 est édifié en moellons calcaires recouverts d'enduit avec chaîne en pierre de taille. L'étagement se compose d'un sous-sol formant 1 cave, d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage en surcroît. La cave voûtée en berceau est enterrée sous le corps 1 avec accès extérieur par une entrée à la base de l'élévation antérieure et ventilée par deux soupiraux sur l'élévation latérale droite. L'élévation antérieure ordonnancée avec partie de symétrie compte 4 travées. La porte piétonne est centrée. Les piédroits et le linteau droit sont quarderonnés. 2 pilastres corinthiens portent 1 fronton brisé en enroulement avec rosace. 1 palme et 1 branche croisée supportent un médaillon avec guirlande surmonté d'une tête d'ange. Le vantail est décoré de panneaux moulurés à tables rentrantes. 2 jambes encadrent la porte. Les fenêtres avec appui-corps à piédroits et linteau droit quarderonnés. Devant l'élévation antérieure ordonnancée à 4 travées, une porte à piédroits et le linteau droit chanfreinés. 2 pilastres doriques à bossage 1 sur 2 en pointe de diamant portent 1 frise à triglyphes et 1 corniche. Le vantail conserve son heurtoir. Les fenêtres avec appui-corps du 1er étage sont à linteau en arc segmentaire délardé, crossettes et agrafe sculptée de mascarons. Les deux à droite figurent Diane et Bacchus. Les fenêtres de lucarne avec appui-corps de l'étage en surcroît sont à piédroits et à linteau en arc segmentaire délardé moulurés et agrafe sculptée d'1 motif cordé. La taille des fenêtres diminue avec l'élévation. L'élévation latérale gauche compte 4 travées. La porte piétonne est centrée. Les piédroits et le linteau droit sont quarderonnés avec bossage. La corniche porte un médaillon figurant le profil d'Henri IV entouré de guirlandes, d'1 palme et d'1 branche. Les fenêtres avec appui-corps du rez-de-chaussée sont à piédroits et linteau droit quarderonnés et meneau à gauche et à linteau en arc segmentaire délardé et feuillures à droite. La porte-fenêtre est à linteau en arc segmentaire délardé et feuillures. Celles du 1er étage avec appui-corps sont à piédroits et linteau droit quarderonnés. A l'étage en surcroît : 2 fenêtres de lucarne avec appui-corps à piédroits et à linteau en arc segmentaire délardé moulurés avec agrafe sculptée d'1 motif cordé. La taille des fenêtres diminue avec l'élévation. Au rez-de-chaussée de l'élévation postérieure, 2 fenêtres avec appui-corps du 1er étage sont à linteau en arc segmentaire délardé, crossettes et agrafe sculptée de mascarons. Toit avec décrochement. 1 planche de rive souligne les élévations antérieure, en appentis, et latérale droite. Longs pans sur le reste du bâtiment. Le corps 2 est édifié en moellons calcaires recouverts d'enduit sans chaîne en pierre de taille. L'étagement se compose d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage en surcroît. L'élévation antérieure ordonnancée avec partie de symétrie compte 4 travées. Les portes cochères en plein cintre et agrafe sont centrées. Les fenêtres et fenêtres de lucarne sont à linteau droit. Leur taille diminue avec l'élévation. 1 fenêtre à arcature aveugle trilobée décorée d'1 écu est percée sur l'élévation latérale droite. L'élévation postérieure compte 2 travées. Les portes de garage à linteau droit en I.P.N. piétonne à linteau droit sont décentrées à droite. La fenêtre du rez-de-chaussée est à linteau en arc segmentaire délardé et feuillures, la baie de service du 1er étage est chanfreinée en arc surbaissé et la fenêtre de lucarne de l'étage en surcroît est à linteau droit. Toit à longs pans et croupe.

Murs calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
Toit tuile mécanique
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage en surcroît
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier de distribution : escalier en équerre, en maçonnerie
Typologies hôtel entre cour et jardin
Techniques sculpture
ferronnerie
Représentations pilastre ordre corinthien fronton sphère volute rosace palme feuillage médaillon tête ange feuillage guirlande ordre dorique pointe de diamant roi mascaron déesse écu
Statut de la propriété propriété privée
Protections inscrit MH partiellement, 1941/10/31
Précisions sur la protection

petit portail sur rue (N°15) ; corps 1 : porte de l'élévation antérieure ; porte de l'élévation latérale gauche inscrits par arrêté du 31 octobre 1941

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Ville de Toul - Masson Philippe
Philippe Masson

Chercheur, prestataire (département de la Meurthe-et-Moselle, ville de Toul, ville de Verdun, service de l'Inventaire général-site de Nancy)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.