Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôtel des Armoises puis hôtel de Ludres, actuellement immeuble

Dossier IA54003533 réalisé en 2012

Fiche

Œuvres contenues

Appellations hôtel des Armoises, hôtel de Ludres
Destinations immeuble
Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations hôtel
Aire d'étude et canton Nancy - Nancy
Adresse Commune : Nancy
Adresse : 22 rue du Haut-Bourgeois
Cadastre : 1830 H 6 2937, 2938 ; 1865 H 3570, 3471, 3473 ; 1972 AL 227 ; 2008 AL 227

Ancien hôtel des Armoises, constitué de deux bâtiments à l'origine indépendants, l'hôtel des Armoises proprement dit (4 travées ouest), et une maison appartenant encore en 1746 aux héritiers de madame de Germiny (3 travées est ; AD 54, B 11306 et 13 E 23). Cette dernière est acquise par Antoine-Bernard comte des Armoises avant 1753. L'hôtel est qualifié de petit hôtel des Armoises par opposition au grand hôtel possédé par la famille (hôtel d'Haussonville, 9-9 bis rue Trouillet ; IA54003366). Il a appartenu à la comtesse de Ludres dans la première moitié du 19e siècle, qui est peut-être à l'origine de la surélévation d'un niveau de l'ensemble. A sa mort en 1866, l'hôtel et le vaste jardin sont mis en vente pour la somme de 140 000 fr. Clara de Gondrecourt, supérieure et fondatrice du couvent du Saint-Coeur de Marie installé dans le bâtiment voisin l'achète pour 142 000 fr, le 28 août 1866. L'achat de ce nouveau bâtiment accroît le domaine de la congrégation qui possède déjà le n°24 et le n°26 actuels, mais il endette largement la congrégation qui est obligée de louer certaines pièces de l'hôtel. L'immeuble est revendu au terme de la dissolution de la congrégation en juillet-octobre 1904. Le rez-de-chaussée fut dénaturé par le percement d'une fenêtre-vitrine en 1988. Ailes en retour sur jardin : celle de gauche a été fortement reprise au 19e siècle, celle de droite est une adjonction à 1 niveau du début du 20e siècle. Jusqu'au début du 20e siècle on voyait encore, des deux côtés de la porte, des éteignoirs qui étaient le signe d'une demeure noble. Actuellement, le 1er étage est occupé par un office notarial après avoir été le siège de la chambre des notaires, un des murs est couvert d'une peinture monumentale (IM54013751) datée de 1956 ; les murs devaient à l'origine être couverts de lambris, il n'en reste qu'un élément de taille très réduite ainsi qu'une porte, ces 2 vestiges étant dans cet étage (le seul visité) les seuls vestiges du 18e siècle. L'immeuble fut restauré en 1988.

Période(s) Principale : 18e siècle
Auteur(s) Personnalité : Comtesse de Ludres, habitant célèbre, attribution par source

Immeuble à 1 corps principal sur rue, et 2 ailes étroites en retour sur cour postérieure, escalier centré hors-oeuvre. Élévation sur la rue à 7 travées avec un sous-sol, rez-de-chaussée (dénaturé) et 3 étages carrés. Les baies sont à linteaux à arc segmentaire délardé. Des garde-corps en fer forgé présentent au niveau 2 un décor de volutes et au niveau 3 un décor de courbes et contre-courbes. La porte bâtarde marquée d'un linteau en arrière-voussure est encadrée par des pilastres surmontés de consoles à volutes ornées de palmettes supportant une corniche. Menuiserie de porte (panneaux losangés et chantournés) avec imposte en fer forgé à décor de courbes et feuillage. Les seuls éléments en pierre de taille apparents sont les encadrements des baies et le soubassement. Lors des travaux de restauration de 1988, on a noté, sous l'enduit actuel, la présence d'une chaîne d'angle à droite de la porte, ainsi que d'arcs de décharge en brique et moellon au-dessus des baies. Le toit à longs pans est couvert de tuiles mécaniques. Élévation sur cour de l'aile gauche irrégulière percée de baies à linteau droit comprenant 2 baies murées. Aile gauche à 1 seul niveau (adjonction postérieure). Vestibule dallé à décor architecturé : pilastres ioniques et arcature (6 de part et d'autre) en plein cintre et extrados orné de coquilles et motifs végétaux (chute, laurier). Escalier à retours rampe sur rampe, à 4 volées en pierre et 2 volées en bois ; rampe en fer forgé à collier puis à balustres bois. Cage d'escalier percé sur la cour de 3 baies à linteau droit dont 2 contiennent des verrières à panneaux géométriques en verre colorée (vert, bleu, mauve). Cour avec descente de cave extérieure et jardin surélevé par rapport à la cour (escalier droit à 5 marches). Le 1er étage est aménagé en bureaux, l'une des pièces sur la rue conserve des vestiges de lambris, une autre une porte moulurée chantournée ancienne et une peinture monumentale contemporaine (étudiée IM54013751).

Murs calcaire moellon enduit


Toit tuile mécanique
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 3 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Techniques sculpture
vitrail
peinture
Représentations ordre ionique, ornement végétal, palmette, ornement géométrique

<import cindoc>NancyArc</import cindoc><lot>0208-2</lot> <publication MCC>à verser</publication MCC><BIBLIO></BIBLIO><ARCHIV></ARCHIV>

Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection secteur sauvegardé

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 1926 W 125

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 1926 W 125
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 1926 W 126

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 1926 W 126
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : B 11306

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : B 11306
  • Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy, Cote : 13 E 23

    Archives départementales de Meurthe-et-Moselle, Nancy : 13 E 23
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Vaxelaire Yann
Yann Vaxelaire

Architecte du patrimoine à la ville de Nancy. A participé à l'étude menée par le Service de l'Inventaire général du Patrimoine sur la ville de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.