Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

hôtel des Hazards aujourd'hui école Jean-Baptiste Vatelot

Dossier IA54029996 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

  • gargouille
  • escalier
Appellations des Hazards, Jean-Baptiste Vatelot
Parties constituantes non étudiées cour
Dénominations hôtel, école
Aire d'étude et canton Toul - Toul-Nord
Adresse Commune : Toul
Adresse : 12 rue Traversière du Murot
Cadastre : 1820 L 1059 ; 2010 AR 204
Précisions AP îlot O

Hôtel construit dans la 2e moitié du 16e siècle, peut-être pour Milo des Hazards anobli par lettres de l'évêque de Toul Pierre du Chatelet le 10 décembre 1571. Quoiqu'il en soit, l'endroit appartient à un membre de la famille des Hazards à la fin de ce siècle. Les armoiries sculptées au-dessus de la porte du corps 2 en témoignent.

A une date inconnue, l'endroit devient une propriété de la congrégation des soeurs de la doctrine Chrétienne dont la maison mère est sise non loin, au 3, rue du Murot. Depuis, l'édifice est une école actuellement intégré à l'établissement scolaire Jean-Baptiste Vatelot augmenté d'un bâtiment au nord de l'hôtel dans les années 1950 et d'un autre ouvrant sur la place du Marché en 1995.

Période(s) Principale : 2e moitié 16e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle

Hôtel au plan régulier en U édifié en moellons calcaires recouverts d'enduit sans chaîne en pierre de taille. L'étagement de chacun des trois corps se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré avec bandeau en-dessous et au-dessus des fenêtres du 1er étage. L'élévation antérieure ordonnancée du corps 1 est à 3 travées. La porte piétonne à linteau droit est décentrée à gauche. Une imposte en petit bois surmonte le vantail à panneaux moulurés. Les fenêtres du rez-de-chaussée et du 1er étage sont à linteau droit et feuillures. Souligné d'une corniche en pierre, le toit à longs pans brisés est couvert d'ardoise. Le brisis est percé d'une fenêtre de lucarne à linteau droit et feuillures avec fronton triangulaire. L'élévation antérieure ordonnancée du corps 2 est à 3 travées. La porte piétonne à piédroits et linteau droit moulurés est décentrée à gauche. Deux pilastres encadrent les piédroits. Une frise de denticules court sous le fronton brisé avec rosaces en amortissement et intrados sculptée de denticules. Au centre du tympan sont sculptées les armoiries de la famille des Hazards timbrées d'un heaume de chevalier. Le vantail à panneaux moulurés dont certains avec tables rentrantes. Deux consoles encadrent la porte. Les fenêtres du rez-de-chaussée sont à linteau droit et celles du 1er étage à linteau droit et feuillures. Souligné d'une corniche en pierre, le toit à longs pans brisés est couvert d'ardoise (brisis) et de tuiles mécaniques. Le brisis est percé d'une fenêtre de lucarne à linteau droit et feuillures avec enroulement de part et d'autre des piédroits, fronton brisé avec vase en amortissement. L'élévation antérieure ordonnancée du corps 3 est à 3 travées. Les fenêtres du rez-de-chaussée et du 1er étage sont à linteau droit. L'élévation latérale droite compte 1 travée. Une bandeau court au-dessus de la fenêtre du 1er étage. Les fenêtres du rez-de-chaussée et du 1er étage sont à linteau droit. Souligné d'une corniche en pierre sur les élévations antérieures et latérales droite, le toit à longs pans brisés et croupe est couvert d'ardoise Le brisis est percé d'une fenêtre de lucarne à linteau droit et feuillures et fronton triangulaire (élévation antérieure) ou circulaire (élévation latérale droite). Le mur isolant la cour de la rue est percé de deux portes piétonnes. Une principale à piédroits et linteau droit moulurés encadrés de pilastres et surmontée d'une corniche avec triglyphes. Une secondaire, murée, à linteau droit.

Murs enduit
Toit tuile mécanique, ardoise
Plans plan régulier en U
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures croupe
Escaliers escalier en équerre, en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations pilastre rosace enroulement vase armoiries
Précision représentations

Armoiries : sculpté ; sur l'oeuvre ; d'origine - Armoiries : d'azur à la croix d'argent, cantonnée de quatre dés de même. Armoiries timbrés d'un heaume avec cimier figuré de trois quarts.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH partiellement, 1941/10/31
Précisions sur la protection

porte d'entrée ; cage d'escalier et et rampe en fer forgé : inscrits MH par arrêté le 31 octobre 1941.

Références documentaires

Bibliographie
  • PELLETIER (Dom Ambroise), Nobiliaire de la Lorraine et du Barrois, Paris, Editions du Palais royal, 1974.

    T. 1, 1ère partie. p. 354-355 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Ville de Toul - Masson Philippe
Philippe Masson

Chercheur, prestataire (département de la Meurthe-et-Moselle, ville de Toul, ville de Verdun, service de l'Inventaire général-site de Nancy)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.