Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble dit Maison Elie

Dossier IA54000049 réalisé en 1972
Appellations Maison Elie
Parties constituantes non étudiées jardin, cour
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Nancy et périurbain
Adresse Commune : Nancy
Adresse : 4 rue du Général Drouot
Cadastre : 1972 BW 135

Immeuble construit au milieu du 18e siècle. Après 1842, date d'ouverture de la rue du Général Drouot, transformation du corps principal et construction de l'aile droite : rez-de chaussée et comble pour la domesticité, 2e étage pour le commanditaire Jean Elie, négociant de coton, 1er étage pour son fils Eugène Elie, militaire.

Vers 1905, lors de l'arrivée du fils Elie, adjonction d'une galerie à structure métallique sur la cour côté rue, d'une terrasse et d'un petit corps de bâtiment sur jardin. Ces travaux sont peut-être réalisés par Albert Jasson (1849 1923), architecte de la ville de Nancy. La terrasse en béton armé est exécutée par l'entreprise nancéienne Evrard, concessionnaire du système Hennebique, également auteur du gros-œuvre du corps de bâtiment sur jardin (attribution par travaux historiques). Dans ce même corps, la cheminée est réalisée par les ateliers nancéiens de Louis Majorelle et d'Eugène Vallin (1856 1922) qui fournit le modèle de la céramique garnissant le rétrécissement, exécutée par la Société Anonyme des Produits Céramiques de Rambervillers (88). Les verrières sont du peintre verrier nancéien Jacques Gruber (1870 1936).

L'immeuble est détruit en 1972 et les œuvres contenues sont dispersées. La galerie sur cour a été achetée par la ville de Nancy pour le Musée de l’École de Nancy.

Parties déplacées à Commune : Nancy
Période(s) Principale : milieu 18e siècle , (détruit)
Principale : 2e moitié 19e siècle , daté par source , (détruit)
Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source , (détruit)
Dates 1905, daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Jasson Albert,
Albert Jasson (1849 - 1923)

Architecte municipal de Nancy de 1881 à 1911.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, signature, attribution par travaux historiques
Auteur : Evrard,
Evrard

Joseph (1848 -?) et/ou son fils, Camille (1875 -?) ; siège de l'entreprise en 1911 : 3, chemin des Grands Moulins à Nancy ; concessionnaire des bétons armés Hennebique.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source
Auteur : Vallin Eugène,
Eugène Vallin (1856 - 1922)

architecte, ébéniste à Nancy


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, ébéniste, attribution par source
Auteur : Gruber Jacques,
Jacques Gruber , né(e) 1870 (1943 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître verrier, signature
Auteur : Majorelle Louis,
Louis Majorelle (1859 - 1926)

L'entreprise Majorelle trouve son origine en 1858 avec Auguste Majorelle. Louis Majorelle en reprend les rennes à la mort de son père en 1879. Sa production éclectique et bientôt Art nouveau est distinguée lors des expositions universelles parisiennes de 1889 et 1900. En 1901, il devient l'un des vice-présidents de l'École de Nancy (association loi 1901). En 1913, l'entreprise fait construire une succursale par l'architecte Henri Sauvage à Paris. Le magasin nancéien bombardé pendant la Première Guerre mondiale est reconstruit en 1921. Jules Majorelle prend la succession de son frère à la mort de celui-ci en 1926. Alfred Levy assure la direction artistique de l'entreprise qui s'oriente résolument vers la mode Art déco. Les ateliers participent à l'équipement du paquebot Normandie au milieu des années 1930. ils disparaissent au début des années 1950.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
ébéniste, attribution par source

L'immeuble composite (18e et 19e s.) était surtout remarquable pour sa galerie sur la cour qui faisait liaison entre le vestibule et le nouveau corps de bâtiment donnant sur le jardin. Longue de 12,50 m et profonde de 4 m, elle était constituée d'une structure en acier et en fer forgé, la partie centrale en saillie, étant portée par des colonnes de fonte. La décoration extérieure de cette galerie se réfère au classicisme tandis que les poutrelles qui soutiennent la galerie sont d'inspiration naturaliste.

Murs brique
calcaire moellon enduit
fer
acier
Toit ardoise, zinc en couverture
Étages sous-sol, étage de soubassement, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans brisés
croupe brisée
Escaliers escalier dans-oeuvre
escalier tournant à retours avec jour
en maçonnerie
États conservations détruit
Techniques peinture
sculpture
céramique
Représentations ornement végétal
Précision représentations

sujet : ornement végétal, support : poutrelles qui soutenaient la galerie et décor mural de la galerie

A_GESTION

GESTION {publication MCC=versé 1998/07/21}{import cindoc=0205}

Références documentaires

Bibliographie
  • ROUSSEL Francis, Nancy, architecture 1900, Nancy, éd. Serpenoise, 1992

    T.2, p. 19-25 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Roussel Francis