Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Jardin botanique Sainte-Catherine; Jardin Sainte-Catherine; Jardin botanique Godron

Dossier IA54001516 réalisé en 2003

Fiche

  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • jardin botanique
    • bassin
    • allée
    • serre

Œuvres contenues

  • monument à Jules Crevaux
Appellations Jardin botanique Sainte-Catherine, aujourd'hui Jardin Botanique Dominique Alexandre Godron
Parties constituantes non étudiées jardin botanique, bassin, allée, serre
Dénominations jardin botanique
Aire d'étude et canton Nancy
Adresse Commune : Nancy
Adresse : 36 rue Sainte-Catherine , 11 rue Godron
Cadastre : 1970 BD 40
Précisions Nancy centre

Créé en 1758, selon les souhaits du Roi Stanislas, par Charles Bagard pour le Collège de médecine et selon les plans de Pierre-Joseph Buchoz, il est construit sur un terrain vague, hors de la ville. Lors du transfert de l'Université de médecine de Pont-à-Mousson à Nancy, en 1768, il est décidé d'y effectuer les cours de botanique. En 1805, l'impératrice Joséphine offre à Willemet, le directeur de l'époque, un lot important d'arbustes des îles du Sud, cultivés à la Malmaison. En 1833, c'est Braconnot, alors directeur, qui est le maître d'oeuvre de la première réorganisation du jardin, avec Léon-Alphonse Grillot et Remy Willemet, puis en 1846, Dominique Alexandre Godron, éminent botaniste, le restructure à nouveau et fait construire une grande serre (12m de haut). Godron est alors directeur de l'Ecole de Médecine et sera ensuite doyen de la faculté des Sciences de Nancy. En 1867, la serre est reconstruite selon les dessins de l'architecte Prosper Morey. Vers 1876, les collections s'enrichissent de semences de plantes d'Amazonie. C'est en 1885 qu'est élevée la stèle à la mémoire de Jules Crevaux, explorateur des affluents de l'Amazone. En 1908, on compte 3000 plantes de "plein air" et 1700 en serre ou en orangerie.

L'année 1927 voit de grands bouleversements : les serres sont détruites et en 1930, les constructions de l'Institut Agricole et Colonial et de l'Institut de Zoologie amputent le jardin d'une surface importante. Des nouvelles serres, de dimensions plus modestes à toiture à longs pans, sont construites par les établissements Pierre Deveugle, fabricants de serre à Neuville-en-Ferrain (Nord) et installées au Nord-Est du jardin. En 1963, la construction d'un alpinum contre le mur de la rue de l'Ile de Corse agrémente le lieu. Mais en 1977 a lieu le transfert des collections au nouveau jardin botanique du Montet. Enfin, en 2003, l'alpinum est inexistant mais l'on compte de nombreuses variétés, dont des légumes anciens et rares.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Secondaire : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates 1758, daté par travaux historiques, daté par source
1767, daté par travaux historiques
1773, daté par travaux historiques
1833, daté par travaux historiques
1846, daté par travaux historiques
1876, daté par travaux historiques
1885, daté par travaux historiques
1927, daté par travaux historiques, daté par source
1930, daté par travaux historiques, daté par source
1977, daté par travaux historiques, daté par source
Auteur(s) Auteur : Buchoz Pierre-Joseph, maître d'oeuvre, attribution par travaux historiques, attribution par source, signature
Auteur : Grillot Léon-Alphonse, maître d'oeuvre, attribution par travaux historiques
Auteur : Willemet Remy, maître d'oeuvre, attribution par travaux historiques
Auteur : Deveugle Pierre, fabricant, attribution par travaux historiques
Auteur : Morey Prosper,
Prosper Morey (1805, 27 décembre - 1886, 5 juillet)

Diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts en 1828, Grand prix de Rome en 1831, pensionnaire de la villa Médicis de 1832 à 1837, puis mission en Grèce jusqu'en 1840. Architecte municipal de Nancy de 1850 à 1884, rapporteur à la Commission des Bâtiments civils et architecte des Monuments Historiques de Meurthe-et-Moselle.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source, attribution par travaux historiques
Personnalité : Leszczynsky Stanislas, commanditaire, attribution par travaux historiques, attribution par source
Personnalité : Bagard Charles, commanditaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Braconnot Henri, commanditaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Godron Dominique Alexandre,
Godron Dominique Alexandre (1807 - 1880)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, attribution par travaux historiques

Le jardin est ancré dans le tissu urbain, entre les rues Godron, Sainte-Catherine, de l'Ile-de-Corse et le parc de l'Ecole Nationale du Génie Rural des Eaux et Forêts (E.N.G.R.E.F.). Il comporte deux entrées (rue Godron et rue Sainte-Catherine) et est conçu de manière symétrique avec son allée principale qui se situe dans l'axe de la grille de la Caserne Thiry, rue Sainte-Catherine. Au croisement de l'allée principale et de l'allée menant à la rue Godron, se situe le bassin circulaire contenant la stèle à la mémoire de Jules Crevaux. Le jardin est composé aux trois quarts de collections inscrites dans une organisation de massifs à la française, bordés de buis taillés bas et répondant à une structure régulière. Ils accueillent de nombreuses variétés de plantes vivaces ou de plantes herbacées regroupées généralement par famille et sont arborés par des essences rares tels qu'un Gingko biloba pleureur, un oranger des Osages, un virgilier. Les collections sont riches : massifs d'annuelles, vivaces, plantes légumières anciennes, épices. Le quart restant est un arboretum composé tel un jardin paysager avec des allées sinueuses et des massifs d'arbres ou d'arbustes. Le long du mur longeant le parc de l'E.N.G.R.E.F., une ambiance de sous-bois est créée grâce à la présence d'arbres et d'arbustes tels que des aucubas, des érables.

Murs calcaire
enduit
moellon
Plans jardin régulier, jardin mixte
Élévations extérieures jardin de niveau
Jardins parterre, plate-bande, arbre isolé, groupe d'arbres, pelouse, massif de fleurs
Techniques sculpture

A_GESTION

GESTION {import cindoc=NancyArc}{lot=0208-3}{publication MCC=versé 2003/07/03}{BIBLIO=}{ARCHIV=}{TODO=}{VISI=ouvert au public}{PSMV=PSMV unicum}

cote du dossier : 60D. Dossier de jardin étudié ; opération ponctuelle (Nancy, architecture 18e siècle)

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre intérêt botanique
(c) Ministère de la culture, direction de l'architecture et du patrimoine ; (c) Ministère de l'écologie et du développement durable - Nothum Sophie - Lechien Marc - Lefèvre Nathalie