Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les fermes de l'opération pré-financée n°22

Dossier IA88001867 réalisé en 2012

Fiche

Aires d'études Vosges
Dénominations ferme
Adresse Commune : La Bresse

L'Opération Pré-financée n°22 ne débute réellement qu'en 1952, elle concerne 35 fermes de la commune de La Bresse. Elle est organisée en deux tranches annuelles. L'opération est portée par l'association syndicale de reconstruction de La Bresse. L'architecte Henri Gaillemin propose dés 1946 des projets de plan inspirés de la ferme traditionnelle de montagne. Les plans de l'OP 22 sont approuvés par le MRU en 1951 en deux variantes principales : modèle 1 et 3.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle , daté par travaux historiques
Auteur(s) Auteur : Gaillemin Henri,
Henri Gaillemin

Cabinet Gaillemin-mathieu. DPLG, Agrément MRU n°458 catégorie B et C. Établi les plans de l'OP 22 et de nombreux bâtiments publics à La Bresse.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, agrément MRU n°458, catégorie B et C, attribution par travaux historiques
Auteur : Mathieu Louis
Louis Mathieu

Cabinet Gaillemin-Mathieu. Agrément MRU n°6423, catégorie B et C.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Le modèle de ferme adopté pour l'O.P. n°22 reprend les archétypes de la ferme locale traditionnelle : logis sur 2 niveaux sur le pignon orienté vers la vallée, exploitation sur le pignon tourné vers la montagne avec étable partiellement enterrée. La travée de plan centrale n’accueille en rez-de-chaussée, qu’une petite grange précédée par les espaces de distribution et les sanitaires (W.C. et douche). De même l'étable est précédée par la buanderie qui comprend l'espace réservé à la préparation des aliments pour le bétail. Extérieurement le bâtiment se démarque du modèle traditionnel par un pan de toit largement débordant soutenu par des bras de force au-dessus des portes piétonne et animalière. La construction est déclinée en deux versions : le modèle 1 au logis de 3 pièces par niveau pourvu d’une exploitation pour 3 bovins et le modèle 3, au mur-pignon plus large couvert d’un toit asymétrique, qui accueille un atelier supplémentaire et une étable pour 5 bovins. Le logis du modèle 1 comporte en rez-de-chaussée une cuisine, une salle commune et une chambre ainsi que 3 chambres et un cabinet de toilette à l'étage. La partie exploitation est équipée d'un "abat-foin" (trou ménagé dans le plancher au dessus la mangeoire des bovins permettant d'y descendre directement le fourrage) et d'un système de distribution d'eau. Le pignon de la partie exploitation est fermé par un pan de bois bardé de planches et les encadrements de baies sont souvent réalisés en granite local.

Typologies 2/2 ; 3/3
Toits tuile mécanique
Murs grès moellon sans chaîne en pierre de taille crépi
béton parpaing de béton enduit partiel
bois essentage de planches
brique

Décompte des œuvres repérées 20
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Henry Jean-Yves