Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lycée impérial, actuellement lycée Raymond Poincaré

Dossier IA55000772 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Précision dénomination lycée impérial
Appellations Raymond Poincaré
Parties constituantes non étudiées bibliothèque
Dénominations lycée
Aire d'étude et canton Meuse
Adresse Commune : Bar-le-Duc
Adresse : 1 place Paul-Lemagny
Cadastre : 2008 AW 38, 421, 491
Précisions précision sur la géolocalisation Bar-le-Duc

Le lycée, fondé en avril 1854 par décret de Napoléon III, est construit entre 1855 (pose de la 1ère pierre le 26 août) et 1857 (bénédiction le 11 août par l'évêque de Verdun Louis Rossat, 1844-1866) par l'architecte départemental Louis-Charles Demoget (1827-1903) et l'entreprise Morel frères ; la date 1857 est portée sur la façade antérieure, l'ouverture officielle a lieu en octobre 1857. Devant le bâtiment, l'espace dit cour du fer à cheval fut aménagé en jardin régulier puis rapidement modifié en jardin irrégulier, il est partiellement transformé aujourd'hui en parking automobile et fut réaménagé dans les années 1990. En 1879, le corps latéral ouest est prolongé, ce qui permet la création de nouveaux dortoirs. Le lycée sert d'hôpital militaire durant les 3 guerres de 1870, 1914 et 1939. Après la seconde guerre mondiale, il est affecté à l'école normale d'instituteurs de la Meuse. En 2007, la chapelle est entièrement restaurée et aménagée en salle polyvalente par le Conseil régional de Lorraine qui confie le chantier à l'architecte Israël Dos Santos.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1854, daté par source
1857, porte la date
1879, daté par source
Auteur(s) Auteur : Demoget Louis-Charles,
Louis-Charles Demoget (1827 - 1903)

architecte à Bar-le-Duc, où il construit la synagogue de Bar-le-Duc en 1872.

Il a édifié l’atelier de Champigneulles à Salvanges, divers édicules des eaux à dans les villages de la vallée de l’Ornain.

restauré les châteaux de Jeand’heurs et Thillombois, il a aménage le et aménagé le parc des Monthairons.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte départemental, signature
Auteur : Morel frères, entrepreneur, attribution par source
Personnalité : Poincaré Raymond, personnage célèbre, attribution par source

Le bâtiment principal compte 4 corps disposés selon un plan rectangulaire autour d'une vaste cour dite cour impériale. Il est construit en moellons calcaires avec chaîne d'angle harpée et soubassement en pierre de taille. Le corps central est à 2 niveaux. Il est ordonnancé selon un parti de symétrie centré sur un léger avant-corps qui sert de passage entre la cour dite du fer à cheval et la cour impériale (cour des élèves), ouvert par un arc en plein cintre timbré d'une agrafe ornée des armoiries de la ville et de la devise "plus penser que dire" ; cet avant-corps est encadré par deux colonnes dégagées à fût cannelé et chapiteaux composites, qui portent, par l'intermédiaire d'un entablement sur lequel est gravé l'inscription "lycée Raymond Poincaré", un fronton triangulaire orné d'une tête féminine et surmonté d'un acrotère à ailerons et décor feuillagé. Les corps latéraux sont à 3 niveaux d'élévation, les façades extérieures sont rythmées par des chaînes harpées, les façades intérieures s'ouvrent au rez-de-chaussée sur la cour par une galerie en arc surbaissé, fermée du côté est par une vitrerie moderne. Le corps fermant la cour au nord est occupé par la chapelle (IA55000774); il est aujourd'hui relié à l'ancien gymnase (IA55000775). La cour est bordée par une rangée de tilleuls.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire symétrique
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Couvrements voûte en berceau
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour
Techniques sculpture
Représentations armoiries laurier tête de femme lys palmette ornement végétal
Précision représentations

sur l'avant-corps central : armoiries de la ville de Bar-le-Duc ; devise : PLUS PENSER QUE DIRE ; branches de laurier ; tête de femme et lys ; palmette ; ornement végétal ; inscription : LETTRES, ARTS, SCIENCES, LYCEE RAYMOND POINCARE

Statut de la propriété propriété de la région
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Bouvet Mireille-Bénédicte
Mireille-Bénédicte Bouvet

Conservateur régional à l'Inventaire général Lorraine depuis 1995, Grand Est depuis 2018


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Tronquart Martine
Martine Tronquart

Chercheur au Service Régional de l'Inventaire du Patrimoine Culturel, site de Nancy.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.