Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison, actuellement mairie

Dossier IA88030174 réalisé en 2011

Fiche

Appellations Mairie
Destinations mairie, poste
Parties constituantes non étudiées puits, four à pain, bergerie
Dénominations maison, mairie
Aire d'étude et canton Domrémy-la-Pucelle - Coussey
Adresse Commune : Domrémy-la-Pucelle

Maison particulière acquise par la commune de Domrémy-la-Pucelle en 1936 pour remplacer l'ancienne école-mairie jugée peu confortable et indigne de recevoir des visiteurs de marque. Jusqu'à cette date, la maison a appartenu à la famille Viardin. La propriété a été divisée en deux dans les années 1950, période de transformation des dépendances agricoles en logement.

Période(s) Principale : 1ère moitié 20e siècle , daté par source
Dates

Construit sur un plan en T, le bâtiment comprend un logis installé dans le corps aligné à la rue Principale et cinq travées d'exploitation situées dans le corps antérieur. Le bâtiment était entouré d'une cour fermée par une clôture, aujourd'hui disparue.

Le corps de logis comporte quatre travées en façade et deux travées en profondeur.

La porte d'entrée est précédée d'un escalier extérieur et est surmontée d'un balcon. Le soubassement est en pierre de taille. La façade en moellon enduit est marqué par un chainage d'angle et deux bandeaux moulurés. Les encadrements des baies sont moulurés et ornés de palmettes. L'étage d'attique est scandé de faux pilastres. La toiture est ornée de deux lucarnes saillantes en œil-de-bœuf et de deux épis de faîtage. Le corps du logis est couvert de tuile "violon". L'accès à la cave se fait par l'extérieur. L'entrée se situe à proximité de l'office.

Les remises et dépendances agricoles étaient composées d'une grange pour ranger la calèche, d'une écurie, d'une étable, d'une deuxième grange et d'une bergerie. Les linteaux des baies du corps antérieur sont de formes segmentaires délardés. Des ouvertures supplémentaires ont été percées dans la façade occidentale. Les linteaux des portes charretières sont en bois. La maison comprenait une chambre à four se situant dans la cour, dans un bâtiment annexe. Un puits était présent à proximité de la bergerie et servait d'abreuvoir.

Murs calcaire moellon enduit
Toit tuile mécanique
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble
Couvrements
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à deux pans croupe
toit à longs pans
Techniques sculpture
Représentations ornement figuré, saint Michel
Précision représentations

Médaillon représentant saint Michel présent sur la façade latérale (nord), positionné au-dessus de l'emplacement d'une porte piétonne.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - DELAVENNE Magali - TAUREAU Nadège