Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison d'architecte dite Villa les Roches

Dossier IA54000087 réalisé en 1992

Fiche

Genre d'architecte
Appellations dite Villa les Roches
Parties constituantes non étudiées jardin d'agrément, remise
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Nancy et périurbain
Adresse Commune : Nancy
Lieu-dit : Parc de Saurupt
Adresse : 6 rue des Brice
Cadastre : 1972 BN 27

Maison dite villa les Roches construite de 1902 à 1904 par Émile André (1871-1933), architecte à Nancy, pour lui-même, la date (1902) et la signature sont portées sur l'angle de la façade principale (attribution par source). Les plans sont dressés entre les mois d'octobre 1902 et mars 1904 et l'aménagement intérieur est achevé en août 1904. Les travaux de maçonnerie sont exécutés par l'entreprise nancéienne Fournier et Defaut (attributions par travaux historiques). Gentil et Bourdet, céramistes à Billancourt, réalisent les cabochons des piliers de la porte cochère.

Émile André reste propriétaire de la villa jusqu'en 1910, date à laquelle il ajoute une chambre à coucher sur la façade latérale droite. En mai 1924, le corps latéral gauche est surélevé d'un étage couvert en terrasse. Le décor peint sous l'avancée du toit du corps principal a presque totalement disparu.

Émile André s'est très probablement inspiré d'un modèle architectural mis au point entre 1870 et 1890 et diffusée par l'exposition universelle de 1878 et les revues professionnelles mais aussi des villas du Vésinet (en particulier le 10 avenue de Belloy, œuvre de l'architecte Grandpierre). Cette villa servit de modèle à deux autres, l'une à Commercy, l'autre rue Félix Faure à Nancy (N°36).

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Dates 1902, porte la date, daté par source
Auteur(s) Auteur : Fournier et Defaut, entrepreneur de maçonnerie, attribution par travaux historiques
Auteur : Etablissements Gentil et Bourdet,
Etablissements Gentil et Bourdet

Alphonse Gentil (1872-1933) et Emile Bourdet (1874-1952), céramiste et mosaïste installés au 189 rue du Vieux Pont de Sèvres à Billancourt, promus chevalier de la Légion d'Honneur à l'Exposition internationale de Turin en 1911. Ils ont réalisé de nombreux décors pour des établisements du thermalisme (Contrexéville, Nancy, Plombières-les-Bains), de l'industrie (grands bureaux de Pont-à-Mousson à Nancy), de bâtiments publics (Caisse d'Epargne à Commercy) et de demeures.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, attribution par travaux historiques
Auteur : André Émile ,
Émile André (1871 - 1933)

Petit-fils d'entrepreneur et fils d'architecte, il entre à l’École des Beaux-Arts de Paris en 1893, dans l'atelier de Victor Laloux. Durant un voyage au Maroc, il réalise des aquarelles qui lui permettent d'obtenir une bourse pour partir en Égypte. Il s'y rend de 1896 à 1897 pour réaliser une reconstitution du temple de Kom Ombo. Après un voyage en Perse, il rentre en France en 1900 et s'installe dans sa ville natale, Nancy, où il est actif à partir de 1901. A ses débuts, sa production se caractérise par l'originalité de la composition des dessins et la qualité du dessin des ferronneries. Entre 1901 et 1910, il construit plusieurs immeubles et maisons à Nancy (plusieurs sont d'ailleurs protégés MH), ainsi que des bâtiments industriels. Après la guerre, il participe à la reconstruction de plusieurs villages dans la Meuse et dessine les plans de villages meurthe-et-mosellans (Flirey, Lironville, Limey). En 1924, il possède une agence à Verdun.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
auteur commanditaire, architecte, attribution par source, signature, attribution par travaux historiques

La villa tire son nom "les Roches" du matériau de construction utilisé, un calcaire imitant la meulière en usage en région parisienne. Le choix de l'architecte, outre l'imbrication des volumes, a été d'utiliser au maximum le jeu de la polychromie : meulière ocre, calcaire d'Euville blanc, grès émaillé vert, brique rouge, décor polychrome sous l'avant toit ...

Murs brique
calcaire pierre de taille
calcaire moyen appareil
Toit tuile mécanique
Étages sous-sol, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
appentis
croupe
pignon couvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
Techniques céramique
ferronnerie
Représentations ornement géométrique ornement végétal
Précision représentations

sujet : ornement géométrique, support : ferronnerie ; sujet : fleur, support : piliers de la porte cochère du mur de clôture

A_GESTION

GESTION {publication MCC=versé 1998/07/21}{import cindoc=0205}

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • Les Nouvelles constructions de Nancy, 1908

  • ROUSSEL Francis, Nancy, architecture 1900, Nancy, éd. Serpenoise, 1992

    T.3, p. 70-71 Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
  • BRADEL Vincent et ROUSSEL Francis, Nancy, le parc de Saurupt, Nancy-Metz, éditions Serpenoise, (Itinéraires du patrimoine , n° 187), 1998, 18 p. (ISBN 2-913411-03-7)

    Région Grand Est, Service Régional de l'Inventaire général du Patrimoine Culturel, Nancy
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Roussel Francis