Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison dite Refuge Saint Germain, Réchicourt-le-Château

Dossier IA57030358 réalisé en 2016

Fiche

Appellations dite Reguge Saint Germain
Destinations école maternelle, hospice
Dénominations maison, maison commune
Aire d'étude et canton Réchicourt-le-Château - canton du département 57
Adresse Commune : Réchicourt-le-Château
Adresse : 8 rue du Château
Cadastre : 2016 1 120

Cette maison, qui fait partie des propriétés attenantes au château, est achetée par Denis Germain à la fin du XVIIIe siècle comme bien national. En 1885, son fils Jean François Justin juge de paix à Réchicourt, lègue l’édifice à la commune pour le transformer en hospice de vieillards et salle d’asile (classe maternelle). Désormais appelée « Refuge Germain », la demeure est équipée de diverses dépendances : une écurie, une salle des fêtes et un préau. Occupé par les Allemands, le refuge subit des bombardements d’artillerie en 1944. Le bâtiment d’habitation est endommagé, le préau et la salle des fêtes sont complétement détruits. L’hospice ferme en 1948. La présence d’une clôture séparant la parcelle de la rue, d’un jardin d’agrément et la forme de la toiture (à brisis à égout retroussé) rappellent la vocation initiale de l’édifice.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle , daté par travaux historiques

Cette maison, ancienne propriété d'un juge de paix, puis asile et refuge pour vieillards avait des bâtiments annexes un hangar, un préau et une salle des fête complétement détruite par les bombardements de 1944(voir plan et constatation des dommages de guerre ). La maison, de plan rectangulaire, a deux étages carrés, élévation à travées, toiture à brisis à égout retroussé couverte d'ardoises, le toit à croupe est couvert de tuiles plates.. Une chaîne d'angle en pierre de taille de grès; des bandeaux en grès soulignant les niveaux une corniche moulurée en grès et la présence de la clôture séparant la maison de la rue soulignent la vocation initiale de l'édifice. Les encadrements des baies sont en pierre de taille de grès, les encadrements des baies du brisis sont accostés de deux volutes sculptées. Une ferme appartenant au refuge, elle a été détruite en 1944 et reconstruite à l'extérieur du village après 1945;

Murs calcaire moellon
grès pierre de taille
Toit ardoise, tuile plate mécanique
Étages 1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans brisés croupe

Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.