Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Guermange

Dossier IA57030303 réalisé en 2013

AD 54, 56B1702, inventaires après décès, Guermange.

1707, inventaire après décès d'un laboureur, bestiaux : 8 chevaux, 5 juments, un poulain, 1 bœuf, 5 vaches laitières, 4 veaux, 12 poules, un coq, deux cannes, une truie, 3 grands cochons, 3 petits, une truie,

1709, mineurs enfants d'un laboureur, meubles en bois une armoire chêne et sapin, un coffre bois de chêne, un bois de sapin, une table à 4 pieds, une couche dont les colonnes sont en bois de chêne, une autre vieille à petite colonne, un banc de sapin, un cuveau, une maix à pétrir, un sceau deux braques à accommoder les chanvre, deux brissoires, 2 vaches, 2 génisses, 2 chevaux, 1 poulain. Une maison faisant face sur le grand chemin.

1719, inventaire après décès d'un laboureur, bien immeubles, un gros corps de logis avec escuries grange estables et dépendances audit Guermange entre Claude Hanry et une ruelle d'entre en la rue du château avec un jardin potager et fruitier et une autre grange et écuries plus bas au derrière faisant face à la rue. Plus partie d'une place mazure audit lieu à la rue du bon puits

1730, inventaire laboureur, au poile, à la cuisine, dans une petite chambre ensuite, dans une autre petite chambre, dan sle grenier au-dessus, dans les écuries : 20 milliers de foin, 6 bœufs, 2 vaches, 2 chèvres, 2 porcs, une truie, 18 poules, 3 coqs, 15 oies, 2 charriots, une charrue, 3 balances. Immeubles; une maison assez vieille et un jardin derrière aisances et dépendances située audit Guremange, entre Jean Nicolas Petijean à l'orient et monsieur le comte de Custine seigneur dudit lieu d'autre frappant par le derrière sur les vergers du vieux château y ayant audit jardin un bucher et une ruche à miel.

1731, Acquêts : une maison, grange et écurie aisances, usuraires devant derrière à coté et jardin potager ensuite comme le tout se contient situées au village de Guermange en la rue au bout du village du côté de Dieuze entre un chemin de ville et sentier à l'orient d'une part et le grand chemin d'autre.

1744, tailleur d'habit, dans le poile qui prend jour sur la rue à coté de la maison curiale, 4 grands ciseaux de tailleur, deux poinçons, un moule à boutons et un tir fil le tout de fer...dans la cuisine attenant au poile, dans une chambre derrière prenant jour sur la cour, dans la cave, dans un petit grenier joignant le jardin fagots , dans les écuries, une jeune truie, 2 génisses, sur le grenier au-dessus.

1747, dans le poêle devant où le défunt est mort, dans une cuisine ensuite dudit poêle, dans un cabinet à côté de la cuisine, dans le grenier au-dessus (corde, toile, nappes...), dans le grenier à côté de celui devant (foin, paquets de chanvre crû, dans la grange, dans la cave il ne s'est rien trouvé, dans les écuries 2 vaches, 3 génisses, une truies, deux porcs.

1747, inventaire du meunier du moulin de Guermange, au dit moulin, premièrement dans le poile s'est trouvé une table bois de sapin, le pied bois de chêne et un banc en sapin, une huche en bois de sapin, une armoire en chêne avec un tiroir, le dedans et derrière en sapin, un bois de lit de chêne, 6 assiettes en faïence commune, une paire de vieux chandeliers de cuivre, 6 bouteilles de verre grandes et petites et 7 verre, un fourneau de fer de fonte, dans la cuisine, u poid de chanvrier en fer, plusieurs pots en fer, un chaudron de fer de fonte..., dans la cave, cuveaux pour l lessive, burtoire en bois de sapin, un saloir, une tinotte à battre le beurre, dans une petite chambre à côté de la cuisine, une vieille armoire en chêne, les côtés en sapin, un bois de lit de chêne, deux vieux lits plumons, un autre lit, dans une autre petite chambre à côté du moulin, dans la chambre haute, une armoire à deux volets bois de chêne fermante à clef, un vieux tour à filer..., dans les greniers16 livres de lard, 4 petits jambons...dans les usuraires et dépendances du moulin, la vielle ferraille, les outils particuliers de la maison au-delà de ceux nécessaire et annexés au moulin, deux valets de menuisiers avec les rabots, une pierre meule...un rucher de 5 ruches dans le jardin. Dans les écuries, bestiaux, 2 chevaux, 2 juments, un cheval aveugle, un petit cheval aveugle, une petite jument boiteuse, une vieille jument, 3 poulains, 3 vaches, 2 génisses, 2 veaux, un taureau, 24 poules, 2 coqs, 2 truies, 15 porcs. Chars et équipage d'agriculture, un char avec ses balances et serroir avec l'attelage pour 4 chevaux, un autre char moins bons sans serroir pour 4 chevaux, une charrue garnie de fer, une herse dentelée en fer, une vieille charrue.

1748, dans la cuisine dans une chambre à côté de la cuisine, dans une chambre de derrière prenant jour sur la ruelle, dans le grenier au-dessus du poile, dans les écuries : 4 chevaux, 4 juments, 2 poulains, 3 vaches, 2 brebis, 24 poules, trois peaux de brebis, 1 truies, 6 porcs, une charrue, une autre vieille charrue, dans la grange.

1764, maison mortuaire du défunte Andtoine Ancel dit chevalier forestier des bois de monsieur le comte de Custine. Poile, delà nous nous sommes transportés dans les greniers au-dessus du poile, cuisine, chambre à côté de la cuisine

1764, maison de l'aubergiste située en la rue attenant à l'église entre la maison de cure et Georges Pabigot, ladite maison prenant jour sa principale entrée sur la dite rue. Avons apposé les scellés premièrement sur un petit cabinet bois de chêne suspendu après le mur à coté de la vitre dans le poile qui prend son jour sur la dite rue, cuisine, dans une chambre borgne à coté de la cuisine, dans une chambre à feu prenant jour au midi sur le jardin au derrière de la maison Ensuite sur le volet d'une armoire posée dans la chambre à feu du derrière, dans l'autre chambre derrière prenant également jour sur le jardin, dans la cave, vin, huile, verjus, grenier au-dessus du poile et au-dessus des chambre de derrière, dans la petite écurie sur le devant de la maison, une poule couveuse avec 5 paires de petits poulets , greniers à foin et grange. Au devant de la maison, une corde de pierres. Dans le jardin potager un rucher, 9 ruches. Dans les écuries des vaches, 3 vaches, un bœuf, une génisse, deux veaux. Dans la bergerie, 4 moutons, 5 brebis mères et 3 agneaux, dans les rangs à porcs, 3 porcs, une truie, un cochon. Dans le poulailler, 24 poules.

1764, maisons du charron, il était deux maisons boutiques l'une à l'autre, aisances commodités, appartenances et dépendances et les héritages au derrière situées audit Guermange en la rue du Bon Puits. le lot B faisant une des deux successions d'autant plus sujette à réparation qu'elles sont bâties en bois

1766, maison de laboureur, consistante en corps de logis, grange, écuries, aisances, un meix potager et verger au derrière en un tenant situé en la rue du Bon Puits entre une ruelle de ville qui conduit au moulin au midi et Nicolas Petitjean. Au septentrion d'autre faisant face à la rue au couchant et par le verger au derrière aboutissant sur un ruisseau.

1767, cordonnier à Guermange, dans le poile prenant jour sur la rue, une table à pieds pliés, bois de sapin pieds chêne, un buffet à crédence bois de chêne le derrière de sapin, un hugeron bois de sapin, un banc de sapin, 3 chaises garnies de bois de chêne et deux autres empaillées, deux tours à filer, un saloir, un fer à repasser le linge avec ses deux platines, un bois de lit dont les colonnes bois de chêne et le restant de sapin. La boutique de cordonnier comme elle se contient y compris tous les outils et formes. Les cuirs forts tant de vache que veaux qui se sont trouvés à la dite boutique, deux livres de suif ..., dans la cuisine, dans la chambre à côté de la cuisine, un bon lit à colonnes, dans le grenier, dans l'écurie,une vache, un veau, une chèvre, 2 brebis, 2 porcs, 7 oies, 5 poules avec un coq dans le grenier à foin.

Aires d'études Réchicourt-le-Château
Dénominations ferme, maison, ensemble agricole
Adresse Commune : Guermange
Cadastre :

Le patrimoine bâti de la commune Guermange est composé de fermes des 18e, 19e siècles et de quelques fermes du début du 20e siècle de la Seconde reconstruction. Le domaine du Château qui comprenait dans un espace clos de mur, un château médiéval conserve une grange-écurie du début du 19e siècle. Les fermes qui faisaient partie du domaine de Lindre sont soit détruites, soit fortement dénaturées, notamment la ferme du Moulin. Date portée 1736, 1872.

D'après les inventaires après décès du début du 18e siècle, les agriculteurs et artisans ont deux à trois vaches et un ou deux chevaux, des porcs, des oies et quelques ruches. (AD54, 56B1702) (ref. voir texte libre).

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 2e moitié 20e siècle

Les fermes et maisons de Guermange sont en pan de bois, en moellons calcaire et grès, en brique et en parpaing béton. Les encadrements sont en bois, en grès et en ciment. Les toits sont couverts de tuile mécanique et de tuile creuse. Les toits étaient couverts à l'origine avec de la chaume, puis par des bardeaux ("essins"). Les pans de bois sont parfois cachés sous les crépis, Il subsiste des cloisons en pan de bois et hourdis en clayonnage et torchis dans certaines maisons. Il y a souvent des soubassement et un premier niveau en moellon et un pan de bois sur la partie supérieure. Certains hourdis sont remplis de brique ou de moellon ou des deux. Les maisons en pan de bois couvrant entièrement ou partiellement la façade sont celles qui ont conservées un aspect proche de l'origine. Celles dont la façade antérieure en pierre s'accompagne de pan de bois sur un ou les deux pignons ont pu être remaniées après une première construction en bois. 11 fermes et maisons ont du pan de bois en pignon et/ou en façade postérieure. Le soubassement en pierre permet d'isoler le bois de l'humidité et d'éviter le pourrissement. La pierre a aussi permis de multiplier les ouvertures et d'augmenter la surface habitable

Les fermes sont à deux ou trois travées de plan. La cuisine est centrale ou en façade. La porte piétonne ouvre sur un vestibule qui distribue l'ensemble des pièces du logis ou sur un couloir traversant donnant accès à la cuisine en seconde pièce en profondeur. L'exploitation est composée d'une grange avec écurie derrière quand la ferme est à deux travées ou à coté de la grange dans les fermes à trois travées de plan. Dans la cuisine il y avait une cheminée au large. Une chambre à four peut exister en annexe dans la cour. Les fermes ont de grands usoirs sur lesquels étaient creusés un puits. Des petits chemins sont aménagés soit entre deux fermes pour accéder aux jardins derrière le bâtiment ou entre deux rues derrière les maisons.

Dans les fermes plus anciennes, en pan de bois, la cuisine n’est pas centrale car le logis est carré, avec deux pièces en profondeur et en largeur. L’étage abrite des chambres. La forme du logis carré, avec aménagement de l’étage en habitation est typique de l’architecture allemande des XVIe et XVIIe siècles. Cette différence entre les maisons d’influence française ou allemande est clairement marquée à Guermange. Ces maisons se distinguent aussi par la pente de leur toit, initialement couvert de tuiles plates (Biberschwanz ou queue de castor).

Les fermes de la Seconde reconstruction (2) ont des parties habitation et exploitation séparées. Une cour intérieure permet au tracteur de manœuvrer et de gerber le fourrage directement sur les greniers ouverts au-dessus de l'écurie.

Typologies pan de bois, ferme à cour fermée
Murs calcaire moellon
grès moyen appareil
bois pan de bois
torchis
brique
ciment parpaing de béton

Décompte des œuvres repéré 25
étudiées 7
(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Zeller-Belville Catherine
Catherine Zeller-Belville , né(e) Belville (14 07 70 - )
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.