Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Monument du cimetière de Fresnes-en-Woëvre

Dossier IA55031893 réalisé en 2018

Fiche

Appellations de la Guerre 1914-1918
Dénominations monument aux morts, calvaire
Aire d'étude et canton Fresnes-en-Woëvre - Fresnes-en-Woëvre
Adresse Commune : Fresnes-en-Woëvre
Adresse : rue derrière les portes

Monument érigé en 1931 par l'architecte Jean Demaret. Duilio Donzelli en a sculpté le décor. Ce monument remplace l'ancienne chapelle et le calvaire qui ont été détruits pendant la Première Guerre mondiale. En 1957, le chanoine Alfred Bergouignan a été enseveli sous le monument.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Donzelli Duilio,
Duilio Donzelli (1882 - 1966)

Artiste d’origine italienne, il se forme à l’Institut royal des Beaux-Arts d’Urbino après un apprentissage dans un atelier de tailleurs de pierre et auprès d’un artisan décorateur qui lui enseigne l’art de la fresque. Il quitte son pays en 1912 pour rejoindre le Luxembourg. Il y travaille comme sculpteur puis dans les usines sidérurgiques et s’engage dans le Parti communiste. Expulsé du Luxembourg en décembre 1924 à cause de ses orientations politiques, il trouve refuge dans la Meuse et s’y installe. Il œuvre alors comme sculpteur et peintre, réalisant tombeaux, monuments aux morts et décors peints dans les églises à l’aide de ses fils Italo et Dante. En 1940, lorsque les Allemands envahissent la France, il abandonne précipitamment Lacroix-sur-Meuse et part avec sa famille se réfugier à Valence (Drôme) où il finit sa vie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, signature
Auteur : Demaret Jean, architecte, signature

Le monument a sans doute été élevé sur les bases d'un ancien mur de la chapelle comme en témoigne la différence de pierre visible à l'arrière ainsi que les contreforts. Un pan de mur de forme triangulaire tronquée a été remonté. L'ouverture en forme de baie centrée correspondait peut-être à un ancien vitrail. Cet espace a été utilisé pour la sculpture d'un calvaire. Le Christ nimbé meurt sur la croix entouré de la Vierge, levant les yeux au ciel et les mains jointes au niveau de la taille, et de saint Jean, les mains jointes dans une attitude de prière. La croix est entourée de rayons lumineux. L'A et l'Ω (oméga) encadrent la scène. Un autel, une console et un siège prennent appui contre le mur dans lequel est inséré le calvaire.

Murs calcaire
États conservations bon état, restauré
Techniques sculpture
Représentations Crucifixion Vierge saint Jean l'Evangéliste
Précision dimensions

Non prises.

<cycle de vie>versé MCC</cycle de vie><lot>0162-3</lot>

Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • Retranscription inscriptions

    Inscriptions :

    -"A et Ω" : sur l'avant, à droite et à gauche.

    -"La chapelle du cimetière élevée à cet emplacement et l'ancien calvaire ont été détruits en 1914-1918" : à gauche.

    -"Ce monument a été érigé en l'année 1931 pour en rappeler le souvenir à la postérité" : à droite

    -"INRI" : titulus, sur la croix.

(c) Région Grand-Est - Inventaire général - Jeanson Stéphanie
Stéphanie Jeanson , né(e) Blondy

chargée de l'Inventaire pour le département de la Meuse (août 2017- ...)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.