Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

poids public ou pont bascule

Dossier IA88031919 réalisé en 2019
Appellations balance publique
Dénominations poids public, pont bascule
Aire d'étude et canton Dompaire - Dompaire
Adresse Commune : Damas-et-Bettegney
Lieu-dit : Damas
Adresse : place de l' Eglise

Le dynamisme de Damas-et-Bettegney reposant en partie sur le commerce de foin, de paille et de bestiaux, la commune entreprend en 1928, un projet d’installation d’une balance publique sur la place de l’Eglise.

Le dynamisme de Damas-et-Bettegney reposant en partie sur le commerce de foin, de paille et de bestiaux, la commune entreprend en 1928, un projet d’installation d’une balance publique sur la place de l’Eglise. Une subvention lui est attribuée le 8 février 1928 par le ministère de l’Agriculture, selon l’arrêté ministériel du 25 juillet 1903, pour un montant de 2500 francs, soit le quart de la dépense prévue. Ce projet présente en effet, un intérêt général d’un point de vue agricole de nature à encourager l’élevage dans la région en permettant au cultivateur de peser leur récolte et de connaitre le rendement en poids de leurs animaux.

Le Service du Génie Rural alors en prendre en charge gratuitement l’étude (plans et devis), la direction et la surveillance des travaux.La commune reçoit la documentation et les devis de 3 sociétés produisant des bascules publiques : la Société Anonyme de Construction de Voiron, Kuhn frères à Saverne et Kuhn & Fleichel à Jarville.

C’est le pont bascule modèle n°40 de l'Etablissement Kuhn & Fleichel de Jarville, qui est choisi. Les travaux de transport, fouilles et terrassement de la fosse sont confiés à Laurent Pettini, entrepreneur de maçonnerie à Dompaire et facturé le 12 décembre 1928.

(Sources : AD88 – Edpt124/1M2).

Elle est utilisée par les habitants de Damas uniquement peser les charriots de foin à vendre, jusque dans les années 1980. Elle était gérée par le propriétaire du café sur la place (Ferme n°37, parcelle cadastrale 2019 ZB 6). Concrètent, le cultivateur faisait peser son charriot vide, s’acquittait du droit d’utilisation de la bascule auprès du gestionnaire. Puis il pesait à nouveau le charriot chargé de la marchandise à vendre (sources orales).

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle , daté par source
Dates 1928, porte la date
Auteur(s) Auteur : Kuhn & Fleichel (Jarville),
Kuhn & Fleichel (Jarville)

Kuhn & Fleichel est fabriquant d'instrument de pesage spéciaux, de levage et de transports depuis 1871 à Jarville (54). L’établissement œuvre aussi en tant que scierie, dans le commerce du bois, de machines agricoles, de crics et de brouettes métalliques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
fabricant, attribution par source
Auteur : Pettini Laurent,
Laurent Pettini

Laurent Pettini, entrepreneur de maçonnerie et de travaux publics, à Dompaire au début du 20e siècle. Successeur de A. Bacquet, il est inscrit au Registre du Commerce de Mirecourt (n°2249).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur, attribution par source

Le pont bascule de Damas-et-Bettegney est situé sur la place de Damas, juste au sud de l’Eglise. Il correspond au modèle n°40 de l'Etablissement Kuhn & Fleichel de Jarville. Il est constitué d’un tablier en bois armé de fortes ferrures pour le passage des roues, avec une charpente de fer (IPN) supportant 10 tonnes. Le mécanisme est en acier forgé. La balance romaine est protégée par un abri en tôle. La maçonnerie de la fosse est réalisée en « pierres sablières hourdés en moitié de ciment laitier et sable de Moselle », les piliers sont en briques de laitiers, l’enduit en ciment de Portland et sable de Moselle (sources : AD88 – Edpt124/1M2).

Murs grès moellon enduit
bois
fonte
résidu industriel en gros oeuvre
fer
acier
Mesures l : 2.2 m
la : 5.0 m
h : 10.0 cm

Annexes

  • Autres ponts à bascule alentours

    La commune de Damas-et-Bettegney démarche en février 1928, les communes alentours ayant investi dans un pont à bascule, afin d’en déterminer les avantages et inconvénients.

    La réponse de la commune de Moyenmont confirme qu’elle est satisfaite de sa bascule installée par la Société de Construction de Voiron pour 10 000 francs. Elle est utilisée pour peser les bêtes à vendre, le foin et la paille à vendre. Elle ne constitue pas un bénéfice pour la commune, mais un intérêt de la population.

    La commune de Longchamp possède une bascule qui lui a couté 8550 francs et fonctionne bien. Elle n’est guère utilisée que pour peser les voitures de foin vendues par les habitants, et elle est surtout utile aux marchands. Elle est ainsi considérée comme une charge pour la commune.

    La commune de Saint-Benoit-La-Chipotte est satisfaite de sa bascule de 8 tonnes (4x2,10m) provenant de la Société Anonyme de Construction de Voiron installée, en 1923.

    Lors de la constitution du projet, l'établissement Kuhn & Fleichel à Jarville envoie à la commune une liste de références avec le nom des communes où il a installé des bascules n°40 récemment (IVR41_20198840276NUC2A).

    Sources : AD88 – Edpt124/1M2

(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental des Vosges - Varvenne Vanessa