Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Martin

Porte-cierge de l'église d'Hannonville-sous-les-Côtes

Dossier IM55008540 réalisé en 2017

Fiche

Dénominations chandelier pascal
Aire d'étude et canton Fresnes-en-Woëvre - Fresnes-en-Woëvre
Adresse Commune : Hannonville-sous-les-Côtes
Adresse : 41 rue Chaude
Emplacement dans l'édifice choeur

Ce porte-cierge est l’œuvre de Duilio Donzelli et aurait été sculpté au début des années 1930, lorsque l'artiste décore l'église d'Hannonville. Il s'agit vraisemblablement d'une commande de l'abbé Job.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Donzelli Duilio,
Duilio Donzelli (1882 - 1966)

Artiste d’origine italienne, il se forme à l’Institut royal des Beaux-Arts d’Urbino après un apprentissage dans un atelier de tailleurs de pierre et auprès d’un artisan décorateur qui lui enseigne l’art de la fresque. Il quitte son pays en 1912 pour rejoindre le Luxembourg. Il y travaille comme sculpteur puis dans les usines sidérurgiques et s’engage dans le Parti communiste. Expulsé du Luxembourg en décembre 1924 à cause de ses orientations politiques, il trouve refuge dans la Meuse et s’y installe. Il œuvre alors comme sculpteur et peintre, réalisant tombeaux, monuments aux morts et décors peints dans les églises à l’aide de ses fils Italo et Dante. En 1940, lorsque les Allemands envahissent la France, il abandonne précipitamment Lacroix-sur-Meuse et part avec sa famille se réfugier à Valence (Drôme) où il finit sa vie.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par travaux historiques

Ce porte-cierge en bois sculpté est orné d'un riche décor : sur un fond de feuilles et de fruits, une croix porte dans un médaillon central l'Agneau mystique. En partie haute, des insectes aux ailes déployées ont été placés. Un serpent sculpté en très haut relief vient s'enrouler tout autour du porte-cierge, la tête sous la base de la croix, encadrée par l'inscription "FELIX CULPA QUAE TALEM AC TANTUM MECUIT HABERE REDEMPTOREM" (« Heureuse faute, qui nous valut un tel Rédempteur ! »). Sur la base sont figurés des poissons, des coquillages et des filets.

Catégories sculpture
Matériaux bois
calcaire
Précision dimensions

Non prises.

Iconographies serpent
croix
feuillage
insecte
fruit
coquillage
filet
poisson
Agneau mystique
Précision représentations

Les symboles représentés sont en lien avec le péché et la rédemption.

Inscriptions & marques inscription concernant l'iconographie, en creux, latin, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

"FELIX CULPA QUAE TALEM AC TANTUM MECUIT HABERE REDEMPTOREM" (« Heureuse faute, qui nous valut un tel Rédempteur ! », passage de l’hymne du Praeconium paschale (plus communément appelé Exultet) qui est chantée par le diacre au moment de l’irruption du Cierge pascal le soir de la veillée pascale) : sur la partie base du porte-cierge, sous la croix.

États conservations bon état

<lot>0162-3</lot>

Statut de la propriété propriété de la commune
(c) Région Grand-Est - Inventaire général ; (c) Conseil départemental de la Meuse - Jeanson Stéphanie
Stéphanie Jeanson , né(e) Blondy

chargée de l'Inventaire pour le département de la Meuse (août 2017- ...)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.